En manque de film français déprimant avec des tromperies, de l'inceste, un nom à rallonge et autres originalités bien de chez nous ? Au Plus Près du Soleil est fait pour vous !

Entre hommage à et actualisation d'un humour anglais qu'on croyait disparu, Absolutely Anything marque un passage de flambeau de l'ancienne garde Monty Pythesque à la nouvelle génération.

Après les deux horreurs qu'étaient les films 4 Fantastiques, la 20th Century Fox reboot la franchise pour un retour perfectible mais plein de bonnes idées ouvrant sur une autre vision possible des films de super-héros.

Critique de Ted 2, suite du film de Seth MacFarlane qui enchaîne les blagues plus ou moins drôles mais qui finit par lasser.

Critique du film d’animation, Le Petit Prince de Mark Osborne qui offre une nouvelle lecture du classique de St-Exupéry.

Enfin ! Le chapitre final de la Phase 2 de Marvel débarque au cinéma avec Ant-Man. Retour sur un un echec programmé et inévitable.

Critique du retour des créatures jaunes les plus aimées du cinéma : Les Minions débarquent en salle aujourd'hui !

96 épisodes et 8 saisons plus tard, la série des années 2000 Entourage arrive sur grand écran. Ou comment se rendre compte à quel point beaucoup de choses changent en 10 ans niveau humour.

Enième film d'horreur phare des années 80 remis au gout du jour, le Poltergeist de Gil Kenan manque cruellement d'originalité et de personnalité.

22 ans après Jurassic Park, Jurassic World ouvre ses portes. Retour à Isla Nublar. Bonne visite.

Critique du pilote de The Whispers qui tire un peu trop sur la corde sensible.

Avec Maggie, Henry Hobson offre un film trop lent et barbant malgré une bonne performance d’Arnold Schwarzenegger et Abigail Breslin.

Critique du film Disney A la Poursuite de Demain (Tomorrowland) de Brad Bird avec George Clooney et Britt Robertson. Un film plein d'optimisme mais pas assez immersif.

The Flash connait une hausse d’audiences US pour le mardi 28 avril 2015.

Premier échec dans le Marvel Cinematic Universe avec Avengers : L’Ère d'Ultron, un film dépourvu d'intelligence, même artificielle.

Critique du film Cake, comédie dramatique avec Jennifer Aniston dans un rôle aux antipodes de ce qu'on lui connait.

Après une attente longue de 7 ans, Pourquoi j'ai mangé mon père, le film d'animation réalisé par Jamel Debbouze sort en salle pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Ryan Gosling passe derrière la caméra avec son premier film, Lost River, une sorte de déjà-vu maladroit.

Les studios Aardman Animations sont de retour avec l'une de leur figure emblématique, Shaun le Mouton, dans une aventure drôle et mignonne.

La vie de quatre étudiants noirs dans l'une des plus prestigieuses facultés américaines, où une soirée à la fois populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique. Dear White People est une comédie satirique sur comment être noir dans u

Cendrillon et sa célèbre pantoufle de verre reviennent sur grand écran en version « live », La Critique pas très contente du Cerveau.

Critique de Still Alice, film sur la maladie d’Alzheimer avec une Julianne Moore qui mérite amplement son Oscar.

Après quelques années où critiques et fans n'ont eu de cesse de lui tomber dessus, Tim Burton tente maladroitement de régler ses comptes avec Big Eyes.

Critique de Selma, film d'Ava DuVernay sur le combat de Martin Luther King sur l’égalité des droits civiques, avec un David Oyelowo formidable dans le rôle principal.

Critique de Snow in Paradise, long-métrage britannique qui suit les déboires d’un jeune délinquant anglais.

Critique de Inherent Vice dernier film de Paul Thomas Anderson, magnifique mais incohérent.

Nouvelle réalisation d'Alejandro González Iñárritu, Birdman ou la surprenante vertu de l'ignorance critique du film sacré par les Oscars 2015

Nouvel OVNI cinématographique de Quentin Dupieux, Réalité brouille la ligne entre quotidien et fiction avec un talent et une originalité typique du bonhomme.