Mais qui se cache derrière Le Cerveau ?

La réponse à cette question cache l’un des plus dangereux des mystères de l’humanité. Une idée, que seule la rédaction ravagée et complètement « damaged » de braindamaged.fr pouvait avoir idée !

Brain Damaged a vu le jour à la suite à une idée originale d’Asma El Mardi qui avait en tête de fonder un portail presse dédié aux passions alternatives dites « geek ». Cette idée s’est transformée en un véritable site offrant une nouvelle vision des loisirs audiovisuels et vidéo ludiques : une vision jeune, décalée, différente de celle proposée par les autres portails d’actualités dédiés à un ou plusieurs de ces genres (TV, Ciné, Manga, japanimation etc). Très vite rejoint  Aissatou Loum, Brain Damaged voit le jour en septembre 2011.

Avec des reportages inédits, des critiques, des dossiers et l’essentiel de l’actualité audiovisuelle, décalée, drôle et surtout informative, à la portée des « non-spécialistes » comme des plus avertis, Brain Damaged fédère ses lecteurs : les passionnés, les érudits, les véritables geeks ou les curieux de passage.

Directrice de publication

Asma El Mardi

Diplômée en études de traduction et de civilisation anglaise et née sous le signe d’E.T (phone home), Asma a multiplié les missions en Télévision et Cinéma dans la communication et les relations presse. Son expérience la plus significative fût au sein de la 20th Century Fox à New York.  Après avoir apposé une petite pointe de French Touch chez nos amis américains et sur Pandora, elle est revenue en France avec pour mission de démocratiser toutes ces passions encore incomprises chez les Gaulois. Passionnée de cultures alternatives, grande fan de Cinéma, de Séries TV, de Musique de Films  (ne la lancez pas là-dessus, elle ne s’arrêtera pas), glamgeek qui s’assume, drôle et toujours à la recherche de nouveaux défis, c’est le cerveau « ravagé » par excellence de Brain Damaged. En Savoir +

Les rédacteurs

Aïssatou Loum

Passionnée de séries TV et de Cinéma depuis toujours et traductrice dans l’audiovisuel Aïssatou a travaillé un temps en freelance, avant de rejoindre l’aventure Brain Damaged pour partager avec vous cette culture alternative que nous aimons tant !
En Savoir +

Marie Charlotte Pulcini

Figurez-vous une coiffure basée sous la constellation du random, des culs de bouteille de binoclarde, des cernes dans un camaïeu violacé/mordoré, un col roulé parsemé de morceaux de cookie et des chaussettes bien peu accordées. Maintenant imaginez-vous que ce personnage bien peu recommandable fasse des études d’arts appliqués (après une licence de droit ; la logique prend tellement cher, à ce moment précis) et voue un culte au saint Guronzan. Pour finir, placez le sur un canapé, son pc sur les genoux, en train de boire une verveine/grappa (les vrais savent) emmitouflée dans un plaid Bob the Sponge et entourée de piles de BD à lire…

Marie Charlotte, morue certifiée 100% poisson d’eau calcaire et chroniqueuse BD chez le Cerveau. En Savoir +

Ally Wood

Ally est notre chroniqueuse en Geekerie chic, trendy et bien évidemment « Damaged ». Complètement barrée, fan de Torchwood, Doctor Who, Sherlock, X-Files et Kaamelott, Belge d’origine ( oui ça se mentionne ça ), Ally vous prodigue des conseils et vous informe sur le monde du geek grâce à son oeil avisé, sa plume parfois acerbe et sa bonne humeur !
En Savoir +

 

Les Contributeurs

Benjamin Cymbalista, Nicolas Condom, Simon Vallenet, Grégory Giraudo, Johannie Cormand, Justine « Kitsunsun »  http://www.tsuntsun.fr/, Jonathan Seu, Benjamin Cymbalista, Pierre Jean Maye, Laurène Gardeux-Zanotti, Marine Glinel.

Zohra Slim

Webmastrice (et Grand Cortex de nous)

Zohra c’est le rêve de toute Directrice de publication. Geek assumée, autodidacte, c’est elle qui fait que le cerveau est tout joli tout beau et que les synapses d’articles en articles se forment correctement. Sans elle, le Cerveau n’existerait pas !
En Savoir +

Créations Graphiques

Toutes les créations graphiques de Brain Damaged sont réalisées pas Asma El Mardi. Toute reproduction même partielle de ces images est interdite. Toute copie non-autorisée sera sanctionnée par une milice Bulgare sur-entraînée, doublée d’une malédiction sur toute la descendance et ce sur 78 générations (13 c’est jamais assez).