Stephen King : Les adaptations incontournables !

0

Le Cerveau revient sur les films (téléfilms ou mini-séries) à voir et revoir adaptés d’œuvres du grand Stephen King. Prêt ? Frissonnez !

A l’occasion de l’adaptation de The Mist en série, le Cerveau a décidé de se pencher au plus près de l’œuvre du légendaire Stephen King, le maître de l’horreur par excellence, pour vous proposer le meilleur du meilleur des incontournables de ses adaptations. Avec un total de 91 adaptations, ça n’a pas forcément été facile de choisir, mais des choix ont dû être fait. Même si pour beaucoup de ces adaptations, il était facile de choisir. Beaucoup sont très mauvaises, et certaines sont vraiment excellentes.

Avec cette liste vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas vous penchez sur l’œuvre de Stephen King au cinéma. C’est un total de dix films qu’il faut avoir vu ou qu’il faudra avoir vu. Il y a de grandes chances que vous en ayez vu certains, voire tous. Si ce n’est pas le cas pas, vous savez ce qui vous reste à faire !

Misery de Rob Reiner, 1990

Stephen-King les incontournable - MiseryPaul Sheldon, romancier et créateur du personnage de Misery dont il a écrit la saga est satisfait. Il vient enfin de faire mourir son héroïne et peut passer à autre chose. Il quitte l’hôtel de montagne où il a l’habitude d’écrire et prend la route de New York. Pris dans un violent blizzard, sa voiture dérape dans la neige et tombe dans un ravin. Paul Sheldon doit son salut à Annie Wilkes, infirmière retraitée qui vit dans un chalet isolé. Annie est justement une supporter inconditionnelle de la belle Misery

Film acclamé par le critique aussi bien que par le public, il s’agit là d’un culte qu’il faut avoir vu.

«Il » est revenu de Tommy Lee Wallace, 1990

Stephen-King les incontournable - çaUne créature sans nom, Ça, répand la terreur et la mort dans la petite ville de Derry. Jusqu’à ce qu’une bande d’enfants mette fin aux agissements du monstre. Trente plus tard, les sept amis se réunissent à Derry : Ça est revenu…

Très connu aussi sous son autre nom Ça, il s’agit d’une mini-série en deux épisodes, qui font le téléfilm de 3 heures vu en France. Le film aura traumatisé un très grand nombre d’enfants et aura répendu la peur des clowns comme jamais. Il sera d’ailleurs prochainement de retour sur les écrans en 2017, avec une nouvelle réinterprétation cinéma de la terreur clownesque – ou coulrophobie pour les gens qui aiment bien les termes médicaux psychologiques.

Partager