Stephen King : Les adaptations incontournables !

0

Shining de Stanley Kubrick, 1980

Stephen-King les incontournable - shiningJack Torrance, gardien d’un hôtel fermé l’hiver, sa femme et son fils Danny s’apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Danny, qui possède un don de médium, le « Shining », est effrayé à l’idée d’habiter ce lieu, théâtre marqué par de terribles évènements passés…

Considéré par beaucoup comme un des plus grands films d’horreur de l’histoire, par l’un des réalisateurs les plus reconnu, Shining est un incontournable. Un incontournable surestimé pour certains, mais il faut l’avoir vu. Et il y a Jack Nicholson au sommet de son art et de la folie, et ça c’est bien.

 

Les Tommyknockers de John Power, 1993

Stephen-King les incontournable - les tommyknockersLors d’une promenade en forêt, une jeune femme fait une étrange découverte. Elle trébuche sur ce qu’elle croit être un simple morceau de métal, mais qui se révèle être un vaisseau spatial enseveli. Une trouvaille va provoquer certains changements dans son entourage…

Beaucoup ne se souviennent pas des Tommyknockers, c’est pourtant une mini-série culte de Stephen King, réalisée avec gout et sympathie. De plus, c’est l’une des rares oeuvres adaptées de King qui peuvent être vues sans soucis par les plus jeunes. Si vous ne l’avez pas vu, il fait parti des des deux mini-séries cultes de King, avec Le Fléau.

Christine de John Carpenter, 1983

Stephen-King les incontournable - christineLa première fois qu’Arnie vit Christine, il tomba en extase devant cette beaute aux formes éblouissantes. C’etait dit, ils allaient lier leurs destins pour le meilleur et pour le pire. Mais Christine, la belle Plymouth, modelé 57, n’aime pas trop les rivales. Gare à celles qui voudront approcher Arnie !

La encore une belle équation entre auteur et réalisateur qui fait rêver. Une voiture tueuse, fallait y penser ! Et le pire c’est que non seulement ça marche mais qu’on peut avoir de véritables sueurs froides au volant après avoir vu ça !

Cujo de Lewis Teague, 1983

Stephen-King les incontournable - cujoTriste jour pour Donna et son fils Tad. Leur voiture est tombée en panne au beau milieu d’une cour déserte. Les secours arrivent sous la forme d’un Saint-Bernard enragé qui les assaille inlassablement. Un film sur l’angoisse qui n’est pas sans rappeler « les Oiseaux » d’Hitchock.

Qui pourrait croire qu’un chien puisse être aussi méchant. Celui qui est l’animal de compagnie le plus préférés des hommes se révèle être une véritable arme de destruction massive, à coup de crocs acérés et d’aboiements épouvantables.

Crédit photos : ©DR

Partager