Valerian et la Cité des Mille Planètes : Des critiques US très divisées

2

Les premières critiques américaines du film Valerian et la Cité des Mille Planètes sont tombées et elles sont violentes et très divisées.

Valerian et la Cité des Mille Planètes de Luc Besson est considéré comme l’un des films les plus attendus de cet été 2017. EuropaCorp n’a pas lésiné sur la promo et a misé beaucoup sur le film qui est la production française la plus coûteuse de l’Histoire. Mais voilà, les critiques américaines sont tombées et c’est loin d’être le succès qu’on espérait.

En effet, si certains médias américains y voient “l’un des meilleurs film de l’année”, d’autres le considèrent comme “un désastre épique”,“Un Star Wars sous crystal meth” comme titre IndieWire ou encore “d’euro-trash” selon THR.

Dans la majorité, les critiques US sont assassines envers le film de Besson. Voici ce qu’ils ont pensé du film avec Dan DeHaan et Cara Delevingne.

Revue de presse US

valerian-et-la-cite-des-mille-planetes-nouvelle-afficheEW : “Si je devais faire une prédiction, je dirai que Valerian subira un destin semblable au Cinquième Élément de Besson. Son imagination est si outrancière et sauvage et ses rythmes si particuliers (…) Pendant les 30 premières minutes intoxiquantes du film, par exemple, je ne pouvais pas me décider si ce que j’observais était brillamment cinglée ou si c’était de la folie totale. Ah mesure que l’histoire continuait, c’est devenu claire : Valérian est un désastre épique. (…) Le film a le charisme d’un narcoleptique sur le point de s’assoupir.”

IndieWire : “Alpha est un lieu miraculeux, un Pays des Merveilles en orbite, mais ce monde incroyable cherche désespérément une histoire à la hauteur de ses atours. Le film de Besson est impressionnant tant que Valerian et Laureline creusent jusqu’à son centre, plongent dans de gigantesques circuits informatiques et volent des parasites sur le dos d’aliens géants dans leur quête du grand néant qui nous attend au bout du tunnel, mais la vivacité des lieux ne fait que souligner l’absence de vie de ceux qui les peuple”

The Hollywood Reporter : “ Les Razzies n’ont pas besoin d’attendre pour leur gagnant 2017. (…) L’Euro-trash est de retour, et la science-fiction va devoir panser ses blessures pendant un bon bout de temps. Dane DeHaan, qui a joué dans deux des ratages les plus boursoufflés de l’année avec A Cure for Life et à présent ceci, devrait enchaîner quelques films indé, tandis que Cara Delevingne doit apprendre que la comédie c’est un peu plus que des sourires en coin et des haussements de sourcils. Quant à Rihanna, elle ferait bien de prétendre que tout ça n’est jamais arrivé.”

New York Daily News : Le film est un immense trou noir.

The Wrap : Besson prend tout le fun et toutes les couleurs ainsi qu’un grand nombre de créatures fantastique et les déploient au service d’une grande histoire molle qui reste résolument non impliquante et souvent très ennuyeuse.

Valerian nouvelles images de Dane DeHaan UNE

Il reste tout de même certains critiques qui ont aimé plus positifs dans leur propos :

Forbes : “Valerian et la cité aux Mille Planètes commence de manière glorieusement folle que ça devient presque décevant quand il s’avère être assez bon. (…) Le film de Besson fonctionne comme il le voulait. Il nous emporte dans un tout nouveau monde rempli de sentiments indescriptibles. Le premier acte est un classique et ses deux stars sont agréables. Dans une époque où le recyclage et la nostalgie sont légion, Valerian est une sorte de nouveauté à laquelle qui mérite longue vie et prospérité. »

Cinemablend : « C’est visuellement impressionnant, joliment visionnaire en termes d’humanisme (ou plutôt d’alienisme ?) et même si le film rate sa cible dans plusieurs domaines, on respecte quand même sacrément la démarche. »

The Crave : “Valerian est l’un des films de science-fiction les plus magnifiques jamais réalisé. C’est le parfait antidote pour certains films SF qui semblent avoir abandonné le fait de brisé des barrière et se contente seulement de se recycler. Valerian est distinct et innovant. (…) C’est une réalisation profondément excitante et l’un des meilleur film de l’année.”

Pour vous faire votre propre opinion, Valerian et la Cité des Mille Planètes sort en France le 26 juillet. Le Cerveau ne tardera pas à publier lui aussi son avis prochainement.

Crédit ©EuropaCorp

Partager

  • Guihero

    ça sent le ratage industriel mine de rien, une fois les effets spéciaux et la direction artistique mise de côté :(

  • matpalalam

    Pourquoi les mauvaises critiques sont en premières et les bonnes en dernière? un panachage entre les 2 n’auraient pas été moins à charge? je trouve le procédé limite.