Game of Thrones saison 7 : 6 Personnages à surveiller dans la suite !

0

6personnages-à-surveiller-dans-game-of-thrones-saison-7

Le Cerveau revient sur 5 personnages importants pour la suite de la saison 7 de Game of Thrones. Bien évidement cet article contient des spoilers sur les 3 épisodes, pas à jour, s’abstenir, sinon ça n’a pas de sens.

Nous voici déjà au milieu de la course pour la saison 7 de Game of Thrones. Une saison 7 au trois épisodes relativement calmes, très axés sur la politique et les avancées de nos héros, loin des vraies séquences chocs de la série, tout autre twist ou retournement de situation. Si tout semble relativement calme (presque, on compte déjà deux grosses batailles d’entrée de saisons, quand même, et pas des moindres) le gros reste à venir comme l’hiver.

Le Cerveau a déjà quelques théories sur la suite, qui concordent ou non avec les plus populaires des fans. Mais le Cerveau lui, ce qu’il aime dans Game of Thrones, c’est sa fresque de personnage, aux psychologies et caractères fascinants, qu’ils soient homme ou femme. C’est pour cela qu’il vous propose de revenir sur 6 personnages qu’il faut absolument surveiller pour la suite, personnages bien plus importants qu’on l’imaginerait cette saison, au-delà des véritables grands héros de la série.

Euron croque la vie

Cette saison, un vilain de choix prend une place de choix dans l’intrigue de la série. Si les lecteurs du livre connaissaient ce dernier depuis un moment, puisqu’il a été présenté dans les tomes 10, 11 et 12 de Game of Thrones, Euron Greyjoy n’a fait son apparition dans la série qu’en fin de saison dernière et sur les chapeaux de roues : le gars tue son frère, se proclame Roi des îles de Fer, et s’engage dans une course et une quête effrénée de pouvoir – en cherchant accessoirement à buter ses neveux parce qu’il a une grande sens de la famille. Sacré bougre n’est-ce pas ? On pensait que Ramsay Bolton, plus terrifiant que le morveux Joffrey – qui a eu la mort qu’il méritait d’ailleurs – et quelle mort - était un peu le pire de ce qu’on pouvait faire dans Game of Thrones, et bien non ! Le grand prétendant et sûrement gagnant au titre de « barbare machiavélique le plus sanglant de Game of Thrones » est sans conteste, Euron Greyjoy.

Il nous a prouvé d’ailleurs lors de la bataille navale de l’épisode Stormborn que ce mec n’a peur de rien, pas même de passer pour un gros bourrin sauvage, et prend même du plaisir dans la bataille, mais genre la vraie, celles qui laisserait des séquelles chez n’importe qui, même les plus coriaces. Après la capture de sa nièce et des aspics des sables pour les remettre à sa douce promise – qu’il sait bien courtiser d’ailleurs, avec classe, goût, élégance et glamour, surtout face à Jaime – ce dernier nous réserve encore plein de surprises c’est certain.

Le Cerveau se demande vraiment ce qu’il serait capable de faire de pire dans la suite. Mais genre bien pire que couper des langues, buter des gens en mer avec des boules de feu qui tombent à côté de vous par exemple. Euron… Un épicurien des terres Westerosi qui pourrait bien être tué bien avant la fin de la saison. Le Cerveau mise sur Cerseï, elle est folle et n’a plus rien à perdre… Surtout que bon, même si elle lui promet les épousailles, elle le butera avant de finir dans sa couche. Sûr et certain. On le répète… Cette femme est folle.

Cerseï – ou la femme YOLO

On la laissait enfin Reine, à l’apogée de ses fantasmes les plus fous, mais aussi brisée par la mort de ses trois petits. La reine noire, folle et méchante – mais genre bien méchante – est à la hauteur de ce qu’on attend d’elle dans ce début de saison 7, avant dernière de la série. Cette saison, elle ne décevra personne mais alors pas du tout.

Elle est dans la planification d’ores et déjà de la Grande Guerre (qui n’est pas celle qu’elle imagine en vrai), les dragons ne l’impressionnent pas (elle a même déjà son plan contre ces derniers) et exécute son rôle de Reine de Westeros avec grâce, contenance et volupté. Même face au Barbare cité plus haut, Euron Greyjoy, la digne héritière de Machiavel sait garder son sang-froid (pas comme Jaime) et reconnaître qu’elle a besoin de lui.

Bon ok, le Cerveau l’accorde, cette dernière est en colère, et pas qu’un peu.Et ça se sent. Mais elle est aussi très heureuse d’être au pouvoir. Tellement, que la Reine est désormais définitivement en mode YOLO : elle ne cache plus sa liaison avec son frère à ses servantes, assure son rôle de monarque, et instaure même une nouvelle mode de cheveux court à King’s Landing, puisque ses servantes adoptent désormais sa coupe courte. Cerseï, icône de la Mode et du bon goût.

Le tout sans oublier son but : annihiler ses ennemis, notamment Daenerys. Rien ne semble se mettre au travers de son chemin, comme on a pu le voir dans l’épisode 3, mais le Cerveau n’est pas aussi confiant qu’elle ne l’est et cette période où tout roule pour (Darth) Cerseï pourrait bien s’arrêter plus tôt qu’elle ne l’imagine. La menace pourrait même bien venir de l’intérieur.

Littlefinger ne sert plus à rien

On est d’accord que Petyr Baelish, alias LittleFinger – alias le pervers le plus chelou de Westeros – ne sert à rien cette saison, si ce n’est susurrer des choses à Sansa (beurk), lui jeter des regards langoureux et lubriques (beurk), ou tenter de manipuler en vain cette dernière, qui semble bien plus forte qu’elle n’a pu l’être auparavant (beurk).

Même Jon Snow le remet à sa place avant de partir dans l’épisode 2 (avouez que vous avez ri comme le Cerveau, et que c’était jouissif), et on ne le voit que donner des leçons à celle sur laquelle il fantasme (comme un gros pervers – oui le Cerveau se répète, mais c’est tellement dérangeant, qu’on est obligé de rester focalisé là-dessus). Comme s’il se prenait pour un grand sage capable d’écrire un ouvrage sur l’Art du pouvoir et de la manipulation politique à Westeros, en 10 leçons. Allez, LittleFinger ne sert désormais plus à rien dans Game of Thrones, disons-le, même en tant que Lord, puisque ce n’est pas lui qui parle au nom de sa Maison lors des séquences de débats… Le Cerveau ne voit plus son utilité, si ce n’est continuer à dégoûter le spectateur avec ses regards de gros pervers… A moins que ce dernier sache vraiment ce qu’il fait, en se mettant de côté en ce début de saison pour mieux jouer au « Master of puppets » (aucun lien avec Metallica) dans la suite.

Sansa : « Joue-la comme Cerseï »

La coiffure de Sansa a créé son lot d’émules sur les interwebs : le monde imaginant que cette dernière se voit comme une Cerseï du Nord, inspirée par la Reine machiavélique. Elle qui rêve de diriger, sauver son clan, son héritage et ses gens du Nord, montre qu’elle est bien moins mature que son frère. Si ce dernier est obnubilé par la guerre et l’envie de préparer l’affrontement avec les marcheurs blancs et leur armée des Morts, elle ne voit que l’aspect politique de son statut et du Nord en s’imaginant peut-être comme la seule capable de tenir tête à Cerseï. Elle remet constamment son frère en question, tout comme ses décisions, comme si elle ne le faisait pas confiance.

Si elle n’est pas encore aussi animée par la Vengeance comme sa sœur, il est certain que cette dernière va vouloir prendre la place de son demi-frère, qui pour elle, n’est pas aussi légitime qu’elle sur le trône du Nord. Surtout maintenant que Bran renonce clairement à son statut de Lord, conscient de ses pouvoirs de Corneille. On dit souvent qu’il faut se méfier de l’eau qui dort… Surtout après avoir goûté aux joies du commandement en l’absence de Jon. Sansa va nous surprendre, bien plus qu’Arya. Surtout quand elle apprendra la véritable origine de Jon. Foi de Cerveau.

Daenerys et la galère

On l’attendait depuis 7 ans ! La voici enfin foulant le sol de Westeros et sur la Terre de ses ancêtres, avec son armée de Unsullied et Dothraki, une flotte à en faire pâlir son ennemie, et 3 dragons. Elle prend place de plus sur l’un des poings les plus stratégiques de Westeros : PeyreDragon, château dans lequel elle est née. Pourtant dès l’épisode 2, cette dernière va subir un premier échec qui va lui faire perdre sa flotte.

Le second se fera à Castral Roc, sous les conseils de Tyrion, sans compter sur Cerseï qui a bien anticipée les choses, et défait son ennemi à HautJardin, Olenna Tyrell qui s’était ralliée à la cause de la Khaleesi. Sans le soutien de deux grandes maisons, seule avec son armée de Dothraki, ses Unsullied coincés à Castral Roc, cette dernière qui pensait que tout était plié se voit essuyer une fois de plus échec sur échec. Elle a de plus du mal à rallier les Stark à sa cause, tant cette dernière refuse d’écouter Jon qui ne pense qu’à combattre les Morts.

Mais à coup sûr, tout cela ne sera que de courte durée, comme à Mereen. N’oublions pas que La Khaleesi ne fait qu’essuyer des échecs depuis le début de la série, les uns après les autres, jusqu’à ce qu’elle obtienne gain de cause. Tout le personnage est construit sur ces échecs d’ailleurs. So… Wait and See. Peut-être suivra-t-elle les conseils de mamie Olenna : « Vous êtes un dragon, Soyez un Dragon ». Et puis elle a Tyrion. Tyrion rules.

Jaime : L’homme qui a plus d’honneur qu’on l’imagine

Le personnage le plus palpitant à suivre est de loin celui de Jaime Lannister. Le sosie du prince charmant de Shrek est de loin celui qui aura le plus étonné les spectateurs et le Cerveau. Celui qui est bien plus qu’un Garde du Roi, Lord Commandant et « Regicide ». Jaime nous a montré son vrai visage, celui d’un homme d’honneur avec des principes et du cœur. Bien plus que sa sœur et tous ceux de son clan. Il est fort probable que les théories autour du « valonquar » et la prophétie de sa sœur s’avèrent vraies, puisque l’on voit bien dans le visage de ce dernier qu’il a du mal à supporter la tournure de ce que les choses ont prises, et le nouveau caractère noir de sa jumelle.

Tentant de raisonner celle qu’il aime, conscient du caractère déshonorant de l’amour qu’il porte à Cerseï – décidément YOLO au point de s’en fiche qu’on la trouve au lit avec lui – et de son statut a sein de Westeros, Jaime est sans conteste et sans nul doute le personnage qui va nous surprendre, grâce à son empathie pour les autres et la crainte que sa sœur n’aille trop loin. Il se pourrait même que ce dernier renoue avec Tyrion, après avoir appris la vérité sur la mort de Joffrey. Le Cerveau a hâte de voir ce que nous prépare Jaime.

Pour savoir si Game of Thrones arrivera à nous surprendre loin de nos suppositions et anticipations, il faudra attendre la suite en quatre épisodes (oui, c’est tout… ) tous les dimanches et lundis soirs sur HBO et OCS en France. Valar Morghulis… Tout doit mourir, même Game of Thrones.

Crédit photos /Gif : ©HBO 

Partager