Game of Thrones saison 7 : 3 Choses qu’il aurait fallu montrer ou expliquer !

2

game-of-thrones-3-choses-a-laquelle-on-aurait-du-répondre-dans-la-saison-7

Si la saison 7 de Game of Thrones a apporté son lot de folie et d’avancée dans la résolution de son intrigue, elle a quand même émis de répondre et résoudre 3 choses importantes. 3 choses qui étaient essentielles à l’intrigue de la série. Explication.

Cette dernière saison de Game of Thrones aura été pas comme les autres. Si la série est et restera toujours époustouflante et hors-normes, cette saison aura quand même souffert de quelques problèmes. Loin des romans de l’auteur, Game of Thrones saison 7 aura proposé son lot d’avancées dans l’intrigue et de retournements de situation assez rocambolesques, inattendues et même surprenantes.

Des twists et évènements qui marquent l’avancée de l’intrigue  Game of Thrones vers sa fin, en sept épisodes, pas souvent en finesse. Car il faut avouer que cette saison 7 est quand même la saison qui restera dans les annales pour ses ellipses. Des ellipses plus que coutume, pour une saison où les intrigues, ressorts scénaristiques et autres évènements semblent expédiés à une vitesse fulgurante, presque sans intérêt quelconque de la part des scénaristes et ou créateurs de la série. Surtout que George R.R Martin n’y collabore plus.

Des évènements pourtant importants, dans des intrigues tout aussi importantes, qui, même si elles ne desservent pas complètement la série, manquent de cohérence, résolvant ainsi certaines choses avec une facilité déconcertante pour certains personnages. Des personnages qu’on n’imaginait pas prêts à se sortir des embûches dans lesquelles ils se sont mis.

Le Cerveau a relevé trois points qui auraient dû être traités. 3 points ou ellipses non résolues dans cette saison 7 de Game of Thrones, qui auraient mérité d’être explorées. Surtout quand, en 6 saisons, les scénaristes prenaient le temps d’expliquer beaucoup trop, tout en longueur, chaque interaction de personnages. Si deux de ces points peuvent être facilement pardonnables, un en particulier offre une véritable question de logique. Le Cerveau vous explique tout.

1. Comment Ver Gris et les Unsullied ont échappé au Siège ?

Dans le troisième épisode de la saison 7, Ver Gris et son armée de Unsullied, sous les conseils de Tyrion, et les ordres de leur reine Daenerys, ont décidé d’attaquer Castral Roc au lieu de Port Réal. Une attaque qui se termine par la prise, assez facile du château par l’armée de la Khaleesi, avant que cette dernière ne se retrouve coincée par la flotte de Euron Greyjoy, détruisant leurs bateaux et capacité à reprendre mer pour rejoindre Peyredragon.

Même Jaime fait référence à leur position de faiblesse dans ce même épisode en expliquant à Olenna Tyrell (et aux spectateurs par la même occasion) que leur seule possibilité serait de marcher dans les terres, car les réserves du château sont vides et un siège ainsi peu envisageable. L’idée des Lannister étant de les combattre en pleine terre, après avoir approvisionné Port-Réal des réserves de HautJardin.

Même si l’on peut arguer que ces derniers auraient eu le temps de traverser Westeros pour rejoindre Port Réal sous les ordres de leur Reine et Commandante, notamment après avoir décimé l’armée Lannister, l’arrivée de toute cette armée dans le final est une belle ellipse qui laisse pantois lors de la première scène de l’épisode final. Surtout qu’on ne fait aucunement référence à Ver Gris et son armée dans les 3 épisodes précédents. Sacrée ellipse.

2.Comment Sansa a découvert la manipulation de Littlefinger

Les rapports Sansa/Littlefinger ont été au centre de cette saison 7 de Game of Thrones. Si le final de la saison dernière nous avait bien annoncé que Littlefinger chercherait à manipuler Sansa – même si cette dernière affirme ne pas lui faire confiance, depuis le premier épisode, ce dernier s’est donné un malin plaisir à tenter de semer le trouble entre les Stark retrouvés. Que ce soit avec Jon, Bran ou Arya. Encore plus entre les deux sœurs, rivales depuis leur plus tendre enfance.

Si l’on a appris depuis la diffusion du final qu’une scène coupée aurait dû venir expliquer la raison de la sentence de Littlefinger et son exécution des mains d’Arya, dans le final, elle est arrivée un peu comme un cheveu sur la soupe. Dans l’épisode 6, Littlefinger arrivait encore et toujours à ses fins, convaincant Sansa d’expédier Brienne à Port Réal pour la grande rencontre entre les trois clans. Il continuait toujours à lui susurrer des choses, notamment concernant les dangers de sa sœur et sa nouvelle identité.

Comment en l’espace de si peu de temps, celui d’une scène, où Sansa lui avoue la véritable identité d’Arya, devenue une Sans Visage, cette dernière a réussi à savoir tout ce qu’elle a énuméré comme accusation lors de son jugement ? Et bien on ne le verra pas. Même si, originellement, ceci était prévu.

La réponse est dans une fameuse scène coupée, affirmé par Isaac hempstead Wright, interprète de Bran. Une scène dans laquelle ce dernier aide sa sœur avec ses visions. Une scène qui n’aurait peut-être pas dû disparaitre, offrant un peu plus de cohérence, de corps et de logique, notamment concernant tous les crimes énumérés par la Lady de Winterfell, qui entre deux séquences passe d’un extrême à l’autre. Sacrée Ellipse.

3.Comment le Mort est passé à travers le mur ?

Souvenez-vous fin saison 6 de Game of Thrones : Bran est sauvé par son oncle, porté disparu depuis la saison 1 : Benjen Stark. Si le jeune homme a retrouvé son tonton au bon moment (qui est l’homme aux mains glacées dans les romans), juste après l’épisode de la grotte qui a valu le sacrifice d’Hodor et la prise de fonction de Bran en tant que Corneille, cette rencontre nous a aussi appris une information de grande importance.

Pendant tout le temps et millénaire entre la construction du Mur et aujourd’hui, aucun mort ne s’est risqué à attaquer cet édifice, se contentant d’annihiler les divers villages Sauvageons comme on a pu le voir dans la saison 5. Ce pour une bonne raison. Et oui, le Mur possède sa magie !

Pour ceux qui ne sont pas lecteurs des romans Game of Thrones, un peu d’histoire : Conçu par Brandon le Bâtisseur, avec l’aide des Enfants de la Forêt et leurs incantations, le Mur est en quelque sorte un rempart mystique. S’en approcher, détruirait les Marcheurs Blancs. Benjen l’expliquera lui-même à son petit neveu paraplégique en restant en lisière de forêt : il ne peut pas aller plus loin, puisqu’il est techniquement lui aussi un mort, malgré la magie des Enfants de la Forêt qui l’a sauvé. La magie du Mur aurait effet sur lui, et l’annihilerait.

Comment le Mort récupéré dans l’épisode 6, celui qui est là pour prouver que la menace est bien réelle et a valu à la Khaleesi un de ses dragons, a-t-il pu survivre à cette magie qui protège le Mur ? Comment ce dernier a-t-il lui-même été protégé de la magie à laquelle Benjen fait référence.

On pourrait nous dire par : « Ben, duh ! Le dragon, il a volé au-dessus ! Facile ». Le Cerveau vous répondrait que oui, c’est une option… Mais c’est trop simple. Beaucoup trop simple. Surtout que Benjen explique bien que s’en approcher est dangereux, pour toute créature issue de la magie des Marcheurs blancs, a une distance bien avant celle du Mur.

Sans oublier que dans le final, pareil, les Morts et Marcheurs blancs reste en lisière de forêt eux aussi, pendant que le Roi de la Nuit sur sa fière nouvelle monture de glace, s’attaque au Mur avec la magie des flammes de son dragon, qui va détruire le Mur. Mais si le Mur est magique, n’est-il pas sensé éviter lui aussi de s’en approcher ? Bref… c’est bizarre tout ça.

Mur-brulé

Pourquoi aller si-vite ?

L’avènement de la série au rang de culte populaire et mondial a permis aux créateurs de Game of Thrones d’avoir carte blanche. Sachant que David Bennioff et Dan Weiss ont toujours aimé, et ce depuis le début de la série, jouer avec les codes de l’écriture télévisuelle, cette saison, c’est un peu « on fait ce qu’on veut ».

La rupture avec les saisons précédentes ne se sent pas qu’au nombre réduit d’épisodes. Le Cerveau pense que les showrunners auraient peut-être dû éviter de vouloir boucler trop vite les choses, au risque de non seulement créer des incohérences et ou, décevoir certains.

Même si la saison dans son ensemble reste spectaculaire, elle aura été rapide… Beaucoup trop rapide, car il y avait encore beaucoup à raconter, que ce soit côté Stark, côté Cerseï, ou côté Morts. Si le divertissement, les batailles et autres intéractions auront été agréables et au rendez-vous, un sentiment d’inachevé se laisse sentir. Surtout après avoir rompu avec les règles imposées lors des saisons précédentes, défiants les mécanismes classiques d’écriture pour la télévision. Si aujourd’hui on peut se permettre de jouer avec les règles techniques d’une série, il faut savoir rester parfait dans la globalité, avec une narration maîtrisée de bout en bout. Malheureusement, qu’on aime Game of Thrones ou non, on ne peut pas dire que cette saison 7 est celle de la cohérence.

8 et non 7

Toutes ces ellipses énumérées plus haut laissent croire une seule chose : expédier pour mieux conclure. Surtout que les showrunners de Game of Thrones travaillent depuis 2 saisons sans parachute, puisque le matériel fourni par les écrits de Martin a été épuisé depuis longtemps, et que l’auteur n’est plus impliqué dans la série.

Manque d’imagination ou perte d’intérêt et volonté d’en finir ? On ne le saura pas. Ce que le Cerveau sait, c’est que cette saison aurait gagné ne serait-ce d’un épisode supplémentaire. Un épisode qui prend le temps de développer certaines choses bazardées ou évitées, nécessaires à la narration d’un récit aussi dense, notamment en sous-intrigues et personnages.

Pour savoir si la dernière saison de Game of Thrones, sa huitième, encore plus raccourcie puisqu’elle ne compter que 6 épisodes, il faudra attendre, puisque pour le moment sa production n’a même pas encore débutée. Réponse en 2018-2019.

Crédit photos ©HBO/DR

Partager

  • Céline24

    Après, ce n’est pas la première fois qu’il y a un mort-vivant de l’autre côté du Mur. Jon et Lord Commandant Mormont se fond bien attaquer par un cadavre dans la saison 1. Une explication ?

  • Pingback: Maria Smith()