Legion saison 2 : Un final choquant qui retourne la situation (spoilers)

2

3.5

Critique du final de la saison 2 de Legion qui se finit de manière choquante. Spoilers.

Quand Legion a été lancée l’année dernière, la série était fascinante, un peu confuse par moment, mais fascinante, avec une superbe réalisation. Cette année, la série a continué d’offrir une réalisation au top mais son histoire était un peu moins captivante. Par moment, on ne comprenait pas vraiment le but de certains épisodes qui se sont avérés un peu barbants.

Au début de la saison, les choses ont repris là où la saison 1 s’était arrêtée et le spectateur replongeait alors de manière excitante dans le monde étrange de Legion. Et puis à mesure que la saison avançait, le Cerveau a un peu décroché parfois parce que la série est souvent trop “spé”. Il est aussi toujours un peu difficile de faire le distingo entre l’imaginaire et la réalité. Cela n’aide ainsi pas tout le temps à comprendre ce qui évolue vraiment et les motivations des personnages.

Mais ne vous y trompé pas, Legion reste une bonne série, elle s’est juste un peu trop perdu dans sa stylistique et son esthétisme. Le final revient dans la lignée de ce qui a fait que cette série est géniale. Son audace et son intelligence son de retour dans un épisode qui retourne complètement la situation et transforme le héros en antagoniste.

Le héros de sa propre histoire

C’est bien connu, chaque personne pense être le héros dans l’histoire. Chacun est le héros de sa propre histoire et pense être bon ou du moins, faire ce qu’il faut pour faire le bien. Mais ce n’est pas toujours le cas. Dans la série, David est persuadé d’être quelqu’un de bien mais il est en réalité un véritable danger qui pourrait tout détruire. Dans l’épisode précédent, Syd a réalisé à quel point David était dangereux et on comprend que la Syd du futur a tenté d’arrêter David.

 

Faire de David le véritable ennemi n’est pas une mauvaise idée. La série a trompé son public en offrant presque sur un plateau un méchant évident avec Farouk. Mais Farouk n’est pas le problème (enfin il n’est pas l’unique problème), il est peut-être la solution et aidera probablement à stopper David de mettre le monde à feu et à sang. Farouk est loin d’être un héros, c’est Syd l’héroïne mais elle n’est pas assez puissante pour stopper David toute seule. Un David en pleine désillusion qui ne comprend pas ce qu’il fait de mal. C’est un concept d’auto-persuasion que le créateur Noah Hawley a plutôt bien exploité.

David et Syd brisés

Dès le début de la série, la relation de David et Syd a démarré comme étant presque le coeur de l’histoire. Ils sont presque des âmes-soeurs qui doivent se sauver l’un l’autre. Mais David a fait du mal à Syd, il l’a trahi.

Dans un twist choquant, on apprend que David a agressé Syd sexuellement. Le final dévoile qu’il l’a droguée et abusé d’elle. De là, il est impossible que cette relation, qui semblait être profonde et magnifique, ne revienne à ce qu’elle était. David est mauvais, ses actions sont impardonnables.

La séparation des deux est un crève-coeur parce qu’elle lui faisait confiance, tout comme le public avait confiance en lui. Cela va mener à une saison 3 qui pourrait être la plus sombre de toutes. Syd va devoir gérer le traumatisme que David a laissé sur elle mais aussi trouver une solution pour qu’il évite de nuire. Cependant, le mal de David était en lui dès le départ et parce que Syd était tellement désireuse d’aimer et d’être aimée qu’elle n’a pas été capable de voir en lui.

Bases pour la saison 3

Si l’ensemble de la saison 2 n’est pas à la hauteur de la première, elle offre tout de même des moments mémorables comme le début musical de ce final avec cette touche d’animation. On ne se lasse pas non plus du talent toujours grandissant d’Aubrey Plaza qui est un trésor et qui brille dans chacune de ses scènes (donnez-lui un Emmy Award, bon sang !). Et bien sûr le Cerveau est toujours là pour les moments avec Melanie (Jean Smart) et Oliver (Jemaine Clement).

Ce final pose des bases intéressantes pour la saison 3 l’année prochaine mais il laisse le public privé de son héros. Il est désormais impossible d’être du côté de David parce que ces actions sont atroces. S’il est parfois possible pour le public d’être en faveur de l’anti-héros, le viol de Syd est la goutte d’eau. Il est complètement passé du côté obscur et il s’enfuit avec Lenny (enfin si c’est vraiment elle). L’exploration de ce côté de David se fera probablement en saison 3.

Mais il faut jamais tout prendre pour argent comptant dans Legion. Tout n’est pas toujours ce qu’il y paraît.

Legion est disponible en France sur OCS Go. Le final de la saison 2 sera diffusé ce soir sur OCS Max à 22h45

Crédit ©FX

Mots-clefs

Partager

  • JHBi

    Aubrey Plaza est remarquable. Cette actrice est envoûtante. Son jeu est impeccable, rien a redire. J’espère qu’elle sera encore plus présente en saison 3.

    Maintenant pour le David Méchant!! je dis bof bof. L’est-il vraiment? Je doute un peu. Les petites scènes sur la folie collective, tout au long de la saison 2, me renvois a la deuxième partie de l’épisode final. Tous sont contre lui et le force a accepter ce qu’ils prétendent sur lui!! Il est accusé et directement reconnu coupable. Qui est le plus fou dans cette histoire? David ou les personnes qui ont peur de lui et de ce qu’il pourrait être capable de faire?

    Vivement la suite.

  • Jérôme Patate

    Le viol de Syd ? RLY?
    Soit c’est une approche marketing pour alimenté la popularité de cette série. Soit on croirait entendre un de ces militants « bien-pensants », qui à défaut d’apprendre à assumer la réalité, va jusqu’à imposer son safe-space imaginaire aux autres.
    Non Legion n’a pas violé Syd. C’est évident !

    0] La série parle d’un super-héros « méjuger » de schizophrénie, alors qu’il ne l’est pas. La beauté de cette série, de ce personnage, c’est justement de dissocier « le fond de la forme ». L’habit ne fait pas le moine. On ne doit pas juger l’apparence, mais l’intention. C’est le principe même véhiculé par ce personnage qu’est Legion. Nous ne sommes pas ce que les autres veulent croire de nous. Nous sommes, puis s’il y a un problème il faut le démontrer, tel est le principe de la justice et de la logique, qui ne sont pas du tout appliquer ici. Cette conclusion dans la série, est ce que les gens faibles d’esprit ont envie de voir, mais ne représente pas la réalité du personnage qui transpire dans cette fiction. Légion n’a pas de fin heureuse, soit il laisse Farouk gagné en devenant David Zombie. Soit il devient ce que les autres ont voulu faire de lui. Quelle triste fin. Il perd l’amour, il perd l’intérêt de se battre pour les autres, il perd son droit d’être (c’est pour ça que ces autres personnalité interviennent, pour être à sa place).

    1] Syd est une victime des manipulations de Farouk (comme plein d’autres). Ces manipulations qui permettront à Farouk de survivre face à Legion. Doit-on rappeler qui est Farouk et ce qu’il a fait ? Même les propos de Syd qui condamne Legion sont absurdes : l’esclave sous les ordres (et les menaces) de son maître n’est pas coupable d’avoir tué quelqu’un. Il est victime d’être esclave (et de n’avoir pas le choix). C’est le maître qui est coupable d’homicide volontaire. On ne condamne pas l’outil, mais la pensée ! C’est tout l’intérêt de démontrer qui manipule qui, et comment. Syd n’est pas violé par Legion, ils font l’amour, de façon consentie.

    2] Syd est amoureuse de Legion et ils voulaient faire l’amour, c’est pour ça qu’ils l’ont fait. Légion n’a pas détruit, cacher, censurer la personnalité de Syd, ni ne la drogué. Il a maladroitement supprimé les effets de la manipulation de Farouk, plutôt que de les contrecarrer directement (ce qui aurait pris trop de temps). Et la manipulation « à travers les autres » à repris possession de Syd. La drogue, c’est l’idée émanant de Farouk que Legion est un méchant que Syd ne doit plus aimer.

    3] Lorsque Syd et Legion font l’amour, ils sont « eux-mêmes », et amoureux. Lorsque Syd prône le viole, elle est victime de Farouk, de sa drogue, de son idée. Ce n’est pas la réalité.
    L’intérêt de cette série, c’est d’être psychédélique. Et quoi de mieux que de remettre en cause la réalité, par une fausse solution, pour retourner la tête des gens ? Bien sûr qu’il n’y a pas eu de viol de Syd. Bien sûr Legion va devenir le méchant qu’ils veulent voir. Bien sûr Farouk va s’en sortir, c’est son but et ça fait de l’audience.

    La majorité n’est pas synonyme de raison, mais de pouvoir d’influence. La nuance est importante.