Dear White People : Le trailer de la série accusé de racisme anti-blancs

3

Les racistes américains s’insurgent de la bande-annonce de Dear White People et appellent au boycott de Netflix.

Dear White People, c’est l’adaptation en série du film du même nom acclamé par la critique lors de sa présentation à Sundance il y a 3 ans. Hier, Netflix a dévoilé un premier teaser pour la série et celui-ci a été très mal reçu par de nombreux internautes, du moins par une partie extrémiste.

En moins de 24 heures, la vidéo a reçu 20 fois plus de “dislikes” que de “likes”. Au moment où ces lignes sont écrites, le trailer a été vu plus de 1,9 million de fois et enregistré 257 593 de “dislikes”. De plus, les commentaires sont remplis de messages racistes disant, entre autres, aux noirs d’arrêter de se plaindre.

A l’origine de ce déchaînement contre la série et Netflix se trouve la Alt-Right, ces groupes extrémistes et racistes américains qui accusent la série d’être anti-blanche et appel au boycott et au désabonnement de la plateforme de streaming. Le mouvement a ensuite grossi sur Reddit via les sections extrémistes immondes qui soutiennent Trump.

Dans ce teaser, on découvre une jeune étudiante qui indique au micro de la radio universitaire que pour Halloween, les blancs peuvent se déguiser en pirates, en infirmières coquines, n’importe lequel des 43 premiers présidents à l’exception d’Obama puisque se déguiser en noir n’est pas acceptable. La pratique du blackface est extrêmement raciste et ça ne se fait tout simplement pas. Il y a ensuite tout un montage de jeunes gens maquillés en noir.

Incompréhension du message

Ce que beaucoup n’ont pas compris c’est que Dear White People n’a rien d’anti-blancs mais les gens se sont arrêtés à un titre et une bande-annonce faite sur le ton de l’humour. Dear White People est une satire et le film sur lequel est basé la série est clair sur ce point. Le réalisateur du film Justin Simien, qui est aussi à la tête de la série, avait également fait face à des accusations similaires mais à un degré moindre au moment de la présentation du film en 2013. Il s’est exprimé sur Facebook avec ce message (désormais indisponible)  :

“Maintenant, cela m’encourage. Voir comment des gens prennent comme une menace pure une vidéo annonçant bientôt la sortie d’une série dans laquelle une femme de couleur demande (poliment) qu’on ne se moque pas d’elle rendent très claires les raisons pour lesquelles j’ai créé cette série. Je veux que ceux que l’on ne voit jamais dans le monde culturel sentent qu’ils existent. Et je veux que ceux qui sont prêts à étendre leur empathie à des expériences différentes de la leur pour comprendre leur humanité plus profondément.”

Avec Trump au pouvoir, les langues se délient et les comportements racistes se multiplient comme si c’était désormais normal de se comporter ainsi. Il y a malheureusement un gros retour en arrière dans les mentalités.

Dear White People arrive sur Netflix le 28 avril prochain.

Dear White People – Bande-annonce

Source : Slate / Crédit ©Netflix

Partager

  • Emilie

    « racisme anti-blancs » Voila les 3 mots les plus stupide de l’histoire. Le seul truc plus stupide c’est « Je vais voter Trump ».

    Et les gens qui sont la « Je vais annuler mon compte car Netflix devient raciste! ». OMG pauvre blancs, pour une fois un film/série/musique/Jeux vidéos n’est pas a propos d’eux donc il faut a tout pris refuser, dire non et annuler toute abonnement. Ca risquerais de laisser les gens de couleur croire qu’ils devraient les mêmes droits et représentations que les autres.

    Je suis blanche (genre vraiment blanche hein, je suis limite transparente en fait) et je ne me sens pas menacé ou attaqué et diminué par cette série. Les gens qui pensent l’être devrait se détendre et arrêter de penser que le monde doit tourner autour d’eux.

  • Molla

    L’écrivain de la série a écrit sur Twitter « fuck white people »…c’est complètement innaceptable !

    Cette série de pure propagande avec une agenda de politique libéral est vouée à l’échec

    • Jeff

      Et ça veut dire quoi, «pure propagande avec une agenda de politique libéral» ? Y’aurait-il un complot des hommes-lézards-illuminati-judéo-maçonniques derrière la production de cette série ?

      Nan, franchement, avant de dire des conneries, à défaut de visionner la série, ça peut être bien de regarder le film, au moins pour savoir de quoi ça parle vraiment.