Scandal saison 7 : Olivia Pope, boss impitoyable (critique)

2

3.5

Retour sur le premier épisode de la septième et dernière saison de Scandal. Critique.

Scandal entre dans sa dernière ligne droite. ABC a lancé la saison 7 de la série qui conclura cette aventure scandaleuse et politique. La saison dernière, Olivia poussait Luna Vargas au suicide. En ce début de saison, pour le grand public, elle est morte d’une crise cardiaque. Comme attendu, c’est Cyrus qui prend sa place en tant que Vice-Président auprès de Mellie devenue la Présidente des Etats-Unis.

scandal-saison-7-olivia-pope-boss-impitoyable-critique-1Les événements reprennent 6 mois plus tard, et Olivia dirige les choses d’une main de fer. Avec son poste à la Maison Blanche et son nouveau statut de chef du B613 elle a laissé son cabinet. Au revoir OPA (Olivia Pope & Associés) et bonjour QPA (Quinn Perkins & Associé) ! Quinn est désormais à la tête du cabinet et elle désespère d’avoir des clients. C’est là qu’entre en jeu une jeune femme qui est à la recherche de son père. Il se trouve dans un pays étranger, il s’est fait enlever et il se trouve qu’il est en réalité un espion. Quinn demande de l’aide à Olivia pour le retrouver. Selon Jake, une fois retrouver, ils n’auront pas d’autres solution que de le tuer parce que c’est ce qu’on fait aux espions qui se font attraper par l’ennemi. Mais Olivia ne voit pas les choses de la même façon.

Le monde lui appartient

Ce début premier épisode de saison ultime met surtout en place la position d’Olivia. Elle est désormais à la tête du B613. En effet, l’organisation secrète que dirigeait son père se remet en place avec Olivia Pope en tant que “Command”. Olivia a clairement une mission. Celle d’être en charge, de diriger les choses et de ne jamais se laisser marcher sur les pieds. Elle fait les choses à sa façon et le faire bien comprendre à Jake et à Mellie. Il semble aussi qu’elle a son père sous contrôle mais on ne sait jamais avec Eli, il a toujours un train d’avance sur tout le monde. Même quand on le pense au pied du mur il a toujours une situation de repli.

KERRY WASHINGTON

Cette nouvelle position est tout de même dangereuse pour le personnage parce qu’elle devient de plus en plus froide et manipulatrice. Comme pointé dans la critique du final de la saison 6, elle est bien l’enfant de ses parents et ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Si d’un côté elle veut sauver la vie d’un homme, de l’autre elle menace la vie d’un enfant pour obtenir sa libération. C’est assez effrayant de la voir comme ça mais c’est aussi le parcours d’Olivia et son ascension au pouvoir qui lui monte à la tête. Son côté obscur est bien là et elle n’hésite pas à faire du chantage aux sénateurs et autres membres du congrès pour faire passer ses lois. Elle s’impose et n’a aucune honte à faire ce qu’elle pense être bien.

Le début de la fin

BELLAMY YOUNG, KERRY WASHINGTONDans son ensemble, ce premier épisode de saison finale est solide. Il n’offre pas de gros twists (au moins un), ni de choc à tomber par terre. Il n’y a pas non plus de débuts de mystère compliqué qu’il faudra résoudre au fur et à mesure que la saison avance. La seule chose que fait ce premier épisode, c’est surtout asseoir Olivia dans son rôle de boss. Il sera intéressant de voir son évolution et surtout de connaître ses véritables intentions parce que pour le moment, il semble juste qu’elle soit droguée au pouvoir et qu’elle soit devenue une anti-héroïne.

Cependant, son speech (assez arrogant) à Mellie, montre qu’elle a la mission de faire son possible pour les femmes de ce monde. Sa mission est-elle pour toutes les femmes ou est-elle juste égoïste ? Seule la suite le dira. En attendant, le Cerveau a espoir qu’Olivia a de pures intentions mais que pour arriver à ses fins, elle va devoir se transformer un minimum en Walter White.

scandal-saison-7-olivia-pope-boss-impitoyable-critique-4

Scandal reste Scandal. Le rythme est toujours très soutenu mais on sent que Shonda Rhimes a décidé de laisser quelques respirations avant de rentrer dans le vif du sujet pour finir la série en beauté. Elle garde son personnage principal fort tout en montrant que pour se faire respecter, il faut parfois être très dure. Scandal est avant tout sur le parcours d’Olivia Pope, c’est l’ascension de cette femme vers une position de pouvoir qu’elle pense mériter.

Scandal, c’est tous les jeudis sur ABC. En France, la série saison 7 commence cette nuit à partir de 1h35 du matin sur Canal+Séries. Pour les couches-tôt, ce sera rediffusé le dimanche à 21h30.

Crédit ©ABC

Partager

  • gaëlle

    la saison ^récédente commencait à nous montrer ce méchant coté, mais là quelle arrogance ! j’ai eu envie de la gifler tout au long de l’épisode.
    J’éspère que papa pope va s’occuper de son cas.
    Shonda rhimes est bien gentille à toujours mettre les femmes en avant mais si cest pour les rendre insupportable dès qu’elles ont du pouvoir c’est plutôt une vision masculine !

  • GULIANA

    Je n’est pas du tout aimée ce 1er episode de la saison 7, je trouve qu’Olivia est devenue mechante, froide et elle se la raconte !!! Elle parle aux gens comme si c’était des merdes On vois bien que quand on donne trop de pouvoir a quelqu’un ça se
    finit comme ça .. c’est bien dommage d’avoir suivi 6 saisons et au final de ne plus aimer le personnage avec 1 episode ! et surtout ne plus avoir envie de suivre cette serie :(