Shameless saison 8 : Un retour en douceur mais sur de bonnes bases (critique)

0

shameless-saison-8-un-retour-en-douceur-mais-sur-de-bonnes-bases-une
3.5

Critique du début de la saison 8 de Shameless qui revient avec un premier épisode solide et montre une évolution chez les personnages. Spoilers.

Dans cette nouvelle saison de Shameless, les Gallagher semblent vouloir prendre un nouveau départ. Frank, qui a fumé presque toute sa part de meth laissée par Monica, essaie de se racheter de ses erreurs, mais bien évidemment, il le fait “à la Frank”. Il fait son deuil de Monica. Fiona est déterminée à reprendre sa vie en main. Elle en a fini avec les coups d’un soir et elle prend son nouveau rôle de propriétaire d’immeuble au sérieux. Elle fait aussi la connaissance de Nessa (Jessica Szohr de Gossip Girl), une des locataires de l’immeuble avec qui le courant passe bien. La série semble jouer avec la possibilité que Fiona entre dans une relation avec une femme. Debbie est elle aussi en train de remettre sa vie sur les rails. Elle s’occupe de sa fille et jongle avec son travail et ses cours du soir. Clairement, Debbie grandi.

shameless-saison-8-un-retour-en-douceur-mais-sur-de-bonnes-bases-4De son côté, Lip est toujours sobre et il fait tout pour le rester même si c’est dur. Son but est aussi de reprendre sa vie en main et de reconquérir Sierra. Cela va être compliqué parce qu’elle est en train de donner une autre chance au père de son fils. Quant à Ian, il est lui aussi en quête de reconquérir quelqu’un. Il essaie de renouer avec Trevor qui lui en veut toujours pour avoir disparu pendant plusieurs jours et pour avoir couché avec Mickey. Et pour finir, Carl est toujours aussi fascinant. Il allie avec perfection la rigueur de l’armée et son rôle de dealer puisqu’avec ses contacts, il arrive à vendre la drogue laissée par Monica. Mais comme la bande-annonce de la saison l’a montré, cette histoire de drogue va avoir un effet boomerang parce que le véritable propriétaire de la meth va les hanter.

Mise en place

Ce premier épisode met bien en place ce qui attend les téléspectateurs de Shameless. Chaque personnage évolue et progresse à sa façon. Si on les retrouve dans des situations plus ou moins stables, Shameless reste Shameless et le chaos n’est pas loin. Pour le moment, ce premier épisode est assez calme dans son ensemble et ne démarre pas en trombe. Mais il semble que ce soit devenu la routine avec la série. La saison commence en douceur avant que les choses ne partent en vrille. Ce qui est agréable cette saison c’est qu’il semble que chacun a son histoire mais que la famille reste soudée. Bien évidemment, parce qu’il y a beaucoup de personnages, les scénaristes vont devoir prouver tout leur talent pour donner à chacun le temps qu’il faut pour bien développer les histoires sans en négliger certains.

shameless-saison-8-un-retour-en-douceur-mais-sur-de-bonnes-bases-1

C’est toujours un plaisir pour le Cerveau de retrouver cette série et ses personnages complètement déjantés mais attachants. Il y a une belle évolution pour chacun. Même le petit Liam a enfin une histoire avec son école qui clairement se sert de lui parce qu’il est leur “quota diversité” par qu’il est noir. On attend de voir comment les scénaristes vont gérer cette histoire surtout que le petit veut vraiment s’instruire. Il a l’opportunité d’être dans une “bonne école” et il est constamment sorti de la classe pour prouver qu’il y a de la diversité. Il y a vraiment quelque chose à faire avec cette histoire pour montrer à quel point certaines institutions sont manipulatrices et malhonnêtes. Liam est joué par un nouvel acteur qui devra faire ses preuves et donner une véritable dimension à ce personnage qui grandit et qui a enfin quelque chose à dire. Il a toujours été mis de côté, il sera donc intéressant de le voir partie intégrante de l’action.

Transformation et évolution

shameless-saison-8-un-retour-en-douceur-mais-sur-de-bonnes-bases-2Comme d’habitude, Shameless arrive à mêler avec justesse drame et comédie sans jamais être politiquement correct. La série continue d’aborder des sujets importants de société et montre vraiment la vie de l’américain moyen qui a du mal à s’en sortir, non seulement via les Gallagher mais aussi via les gens qui les entourent. La vie est dure et dans l’Amérique de Trump, la série n’hésite pas à montrer les changements de la société américaine et les difficultés que l’américain moyen peut rencontrer, notamment avec les élèves des cours du soir de Debbie. qui sont forcé de se reconvertir à cause de l’économie du pays Il semble que le thème de la transformation, qu’elle soit personnelle ou sociale, soit un des sujets principaux de cette saison 8.

Si les Gallagher s’en sortent un peu mieux financièrement, ce n’est pas le cas pour tout le monde puisque V et Kev sont dans la précarité après le sale coup de Svetlana qui leur a volé le bar. V a fait arrêter Svetlana par la police de l’immigration mais c’est loin d’être terminer. De plus, la santé de Kev est dans la balance puisqu’il découvre qu’il a peut-être un cancer du sein. C’est rare chez les hommes mais ça existe. C’est l’occasion pour la série de parler du système de santé qui est un sujet brûlant aux Etats-Unis mais aussi s’avoir une histoire poignante pour Kev.

shameless-saison-8-un-retour-en-douceur-mais-sur-de-bonnes-bases-5

Pour finir, il y a un sens de liberté très intéressant pour chaque personnage et en particulier Fiona. Elle a l’opportunité de faire ce qu’elle veut et elle grandit. Les scénaristes ont offert un épisode solide, sans étincelles, mais on part sur de très bonnes bases. Il est difficile d’arriver à 8 saisons sans s’essouffler. Shameless a ses défauts parfois mais année après année, elle arrive à garder une certaine fraîcheur et une honnêteté que d’autres séries n’ont pas.

Crédit ©Showtime

Mots-clefs

Partager