Mr. Robot saison 3 : Un esprit pour deux (critique)

0

mr-robot-saison-3-critique-une
4.0

Retour sur le premier épisode de Mr. Robot qui revient de manière solide mais pas explosive. Critique spoilers.

Après plus d’un an d’absence, Mr. Robot est de retour sur USA et c’est avec un épisode plutôt solide que reviennent Elliot et son alter-égo. Un alter-égo qui se détache de plus en plus cette saison. Si techniquement ce sont la même personne, Elliot et Mr. Robot ne sont pas aussi co-dépendants qu’on aurait pu le penser. Elliot est presque l’ange et Mr. Robot est le démon qui vient corrompre son esprit.

mr-robot-saison-3-critique-3A la fin de la saison 2, Elliot se faisait tirer dessus par Tyrell. En ce début de saison, il est bien évidemment sauver et tente de stopper la Phase 2 du plan que Mr. Robot a mis en place. Une Phase deux qui consiste à littéralement faire exploser E. Corp. Elliot et Mr. R sont ainsi l’un contre l’autre, comme une guerre interne même si dans le fond, ils ont le même ennemi. Deux esprits dans un même corps qui se disputent et que seule Angela arrive à distinguer. Le but d’Elliot sera de décrocher un nouveau poste à E Corps pour travailler de l’intérieur tandis que Mr Robot veut faire péter les locaux qui contiennent les documents de E. Corp. Un acte qui n’est pas anodin et qui pourrait faire des centaines de victimes et ce n’est pas ce que veut Elliot.

Prédictions effrayantes

Il est intéressant de voir qu’Elliot a réalisé que l’attaque du 9 mai n’a pas lancé une révolution, cela en a calmé une. Le peuple est plus effrayé que jamais et E. Corp en profite. Comme une anticipation, à l’Amérique de Trump, Mr. Robot a vu que l’aliénation du peuple est le meilleur moyen de les manipuler. La saison 3 rattrape le temps et arrive ainsi à l’époque Trump. C’est assez déprimant mais la série a presque vu dans le futur parce que tout ce qui a été mis en place avant prédisait presque la victoire du nouveau président des Etats-Unis. L’élection d’un tel homme au pouvoir peut-être dangereuse et elle rentre bien dans la lignée de la série qui peut se servir de ça pour avancer dans son intrigue.

mr-robot-saison-3-critique-1

Il y a une théorie qui circule sur la série à propos de voyage dans le temps. Whiterose est obsédée par le temps et cela intrigue. Angela prend une place de plus en plus grande dans l’histoire et son implication sera intéressante à suivre. Elle s’est ralliée à Whiterose parce qu’elle pense qu’elle a la solution pour effacer le passé et faire revenir sa mère. La Dark Army a-t-elle vraiment la capacité de faire ça ? Whiterose est-elle pleine de désillusions ? Ce personnage est fascinant et il est bien possible qu’elle soit la clé de la série.

Toujours brillante

mr-robot-saison-3-critique-2Mr. Robot est une série qui a l’habitude de berner ses téléspectateurs avec beaucoup de talent. Le créateur de la série, Sam Esmail, sait manipuler son audience mais il ne les prend pas pour des idiots. Son but est clairement de défier leur intelligence. Rien n’est jamais donner sur un plateau. Les éléments se mettent en place doucement et les choses s’éclaircissent à mesure que la série avance. Bien évidemment, tout comme les téléspectateurs, le Cerveau essaie d’anticiper les coups fourrés d’Esmail mais c’est loin d’être facile.

Il est très difficile après un seul épisode de juger ce début de saison. Mr. Robot est une série qui se regarde dans son ensemble. Ce premier épisode n’est qu’une petite pièce d’un énorme puzzle compliqué. Comme pour la saison 2, le créateur a réalisé tous les épisodes mais cette fois il n’a pas tout écrit tout seul. Il reste tout de même le cerveau derrière tout ça et ce n’est pas évident de tout gérer, surtout quand il s’agit d’un mastodonte comme Mr. Robot qui a été encensé par les critiques depuis le début et qui a une réputation à maintenir. Bien évidemment, rien n’est parfait comme la saison 2 l’a montré par moment, mais Esmail reste un scénariste de talent et on espère que la saison 3 sera à la hauteur et continuera de surprendre. Son oeil de réalisateur est aussi très intéressant, sa sensibilité et son sens du détail sont à saluer. Il sait comment diriger ses acteurs qui font un travail formidable notamment Rami Malek qui reste la star incontestée. Il y a toujours ce regard cynique sur le monde qu’il continue de dépeindre avec talent.

Crédit ©USA

Partager