Mr Robot saison 2 : un final surprenant (spoilers)

0

mr-robot-saison-2-un-final-surprenant-spoilers-une
4.5

Critique du final de la saison 2 de Mr Robot qui encore une fois joue la carte de la surprise. SPOILERS.

La saison 2 pleine de rebondissements de Mr Robot a pris fin ce mercredi 21 septembre. Une saison qui n’est pas parfaite mais qui reste très bonne, et confirme le statut de série révolutionnaire à Mr Robot. Si vous n’êtes pas à jour sur la série, sachez que le reste de la critique est très spoiler.

Il aura fallu attendre la fin pour savoir si oui ou non Tyrell était bien en vie ou si c’était le fruit de l’imagination d’Elliot. Pendant un moment, Mr Robot avait réussi à convaincre Elliot qu’il l’avait tué. Ce n’est pas le cas puisqu’il est bien vivant et qu’il se cache du gouvernement qui est à sa recherche. Un final de saison, à la fois satisfaisant et frustrant, puisqu’il laisse plein de questions en attente qui n’auront pas de réponses avant la saison 3, déjà commandée par la chaîne.

Une saison 2 surprenante

mr-robot-saison-2-un-final-surprenant-spoilers-tyrel-elliotLa première saison de Mr Robot (actuellement sur France 2 le lundi soir) était quasi parfaite de bout en bout. Si la seconde saison a très bien commencé, elle a pris quelques chemins sinueux mais reste très bonne dans son ensemble. Mr Robot est une série que l’on juge sur la longueur, et non pas épisode par épisode. L’épisode façon sitcom fut le plus gros WTF de l’été. Et puis Sam Esmail a réussi à nous berner avec la révélation sur les vraies conditions de vie d’Elliot qui était en fait en prison durant toute la première partie de saison.

La saison aura offert pas mal de twists mais qui ont été servi avec intelligence. Les retournements de situation peuvent être très énervant quand ils ont utilisés à tour de bras. Mais Esmail sait doser ses révélations chocs et il l’a encore prouvé dans ce final de saison. On pensait qu’il était impossible de faire mieux ou au moins d’égaler le gros twist de la saison 1, mais le showrunner a prouvé que c’était possible de faire au moins aussi bien en seconde saison.

Réel vs Irréel

Sam Esmail a le talent de manipuler son audience avant de leur balancer des bombes en pleine tête. Ce fut le cas dans ce final avec la révélation sur Tyrell et le coup de feu sur Elliot. On sent qu’il anticipe les réactions des téléspectateurs et arrive à les détourner pour mieux choquer. Parce que l’esprit d’Elliot est malade, tout ce qu’il se passe autour de lui est une incertitude. En tant que téléspectateur, on arrive presque à en perdre la tête comme Elliot, puisqu’on ne sait plus si ce qu’on voit est réel ou non. C’est frustrant mais c’est aussi fascinant et c’est ce qui fait en partie la force de la série. Esmail ne prend pas ses téléspectateurs pour des idiots, il défit leur intelligence. Parce que la série a mis des mécanismes en place, elle doit se surpasser pour continuer de surprendre et c’est exactement ce qui se passe.

mr-robot-saison-2-un-final-surprenant-spoilers-dom-darlene

Personnages féminins forts

Comme pointé plus tôt dans la saison, les personnages féminins de Mr Robot sont des forces de la nature. Elles sont impitoyables et ne reculent devant rien au même titre que les hommes, voire plus. Il est rafraîchissant de voir des femmes de cette trempe. Darlene, Joanna, Angela et Dom sont toutes des têtes dures et c’est ce qu’on aime voir. Elles ne sont pas juste les épouses, les petites-amies ou les soeurs, elles sont partie intégrante de l’histoire et du plan en place. Elle sont intelligentes et leur rôle est important. Qu’on aime ou non le personnage, Angela a fait preuve de la plus grande évolution en termes de développement de personnage. Elle n’est pas un pion, elle sait ce qu’elle fait. Quant à Whiterose, c’est un personnage trangenre fascinant qui tire presque toutes les ficelles.

mr-robot-saison-2-un-final-surprenant-spoilers-elliotSi les interactions entre Elliot et Tyrell ont été jouées à merveille par Rami Malek (qui vient de gagner un Emmy pour son interprétation d’Elliott) et Martin Wallström, les scènes d’interrogation entre Darlene et Dom étaient brillantes. Carly Chaikin et Grace Gummer ont livré leurs dialogues avec une justesse et une véracité rare. Esmail a réussi à créer le meilleur environnement pour que ses acteurs expriment tout leur talent. Quant à Joanna, elle a aussi eu son moment intense avec la confrontation face à Scott Knowles, le mari de la femme que Tyrell a tué en saison 1.

FBI contre fsociety et la Dark Army

A la fin, on apprend qu’elle est la phase 2 du plan de la Dark Army et Whiterose (probablement la personne la plus puissante de toute cette histoire). C’est de détruire E Corp une bonne fois pour toute et de tout faire exploser…littéralement. Mr Robot est celui qui a tout mis en place avec Tyrell. Un Tyrell avec un complexe de Dieu et en admiration devant Eliott. Mais Elliot ne veut pas faire autant de mal. Quand il est lui-même, il a une conscience et décide de reprendre le contrôle et de tout arrêter. Tyrell l’en empêche en lui tirant dessus. C’est l’un des chocs de l’épisode. L’autre choc, est que durant tout ce temps, le FBI avant vraiment les yeux tournés sur fsociety et possède un mur de preuves irréfutables qui pointe vers Darlene, Tyrell, Elliot et toute la fsociety, les connectant au hack du 5/9 (9 mai).

mr-robot-saison-2-un-final-surprenant-spoilers-mr-robot-elliot

Il est intéressant de voir que le FBI n’était pas une bande d’incapables qui se laissent tourner en bourrique par des hackers qui pensent être bien plus intelligents qu’eux. Si la fsociety et la Dark Army sont brillants, le FBI n’est pas complètement débile et est une vraie menace pour les hackers qui pensaient avoir une tête d’avance. Dom est une très bonne enquêtrice et son travail a payé même si tout n’est pas encore fini. Elle n’a pas encore « cracké », le code mais elle s’en rapproche fortement.

Depuis la fin de Breaking Bad, rares sont les séries qui ont réussi à se montrer aussi méticuleuses par rapport à chaque élément. Mr Robot se rapproche de cette façon de faire. Certes c’est un peu compliqué à comprendre sur certains points mais on est happé par l’univers de la série et par la mise en scène et l’écriture de Sam Esmail qui se donne à 100% pour sa création. L’exécution globale de la série est à saluer et on attend la saison 3 avec impatience. Entre temps, un deuxième visionnage ne sera pas de trop pour bien comprendre toutes les ramifications.

Crédits images ©USA

Partager