Midnight Texas saison 1 : Le True Blood du pauvre

0

midnight-texas-saison-1-le-true-blood-du-pauvre-une
2.0

Critique du premier épisode de Midnight Texas, nouvelle série surnaturelle de l’été de NBC, basée sur l’oeuvre de l’auteure de True Blood.

Ce 24 juillet, en plein été, NBC a lancé la nouveauté Midnight Texas, une série surnaturelle de 10 épisodes, basée sur une saga de romans écrits par Charlaine Harris. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, Harris est l’auteure à qui l’on doit la série de livres Sookie Stackhouse qui a inspirée True Blood.

midnight-texas-saison-1-le-true-blood-du-pauvre-1Dans Midnight Texas, le public suit Manfred Bernardo (François Arnaud), un médium qui parle avec les morts et qui déménage dans la petite ville de Midnight, au Texas, sur conseille de sa grand-mère décédée. Midnight est une ville tranquille, censée être un havre de paix pour tout ce qui a trait au surnaturel. Mais quand le corps sans vie d’une jeune femme du coin nommée Aubrey est retrouvée noyée, la tranquillité de Midnight est menacée.

Et bien évidemment, la série offre son histoire d’amour potentielle entre Manfred et Creek (Sarah Ramos) une jeune serveuse de la ville qui a un père surprotecteur. C’est mignon mais c’est surfait et l’alchimie n’est pas vraiment là entre Arnaud et Ramos. Leur flirt est clairement forcé.

Pas True Blood

La comparaison avec True Blood est presque inévitable. Sur le papier, la série est assez intéressante même si elle rappelle True Blood sur certains points, cependant, dans l’exécution, il a encore du travail. L’intrigue se déroule dans une petite ville aux apparences tranquilles mais regorge de fantômes et de créatures en tout genre (veampires, loups-garous, anges, sorcières). Les habitants sont très proches les uns des autres et forment presque une famille, tout comme dans True Blood. Mais voilà, Midnight Texas n’a pas le charme de True Blood. Il est vrai que par moment la série de HBO en faisait des tonnes mais c’est ce qui faisait son attrait.

midnight-texas-saison-1-le-true-blood-du-pauvre-2

De plus, en dehors du lien que Manfred entretient avec le fantôme de sa grande-mère morte, la série manque cruellement d’humour et de recul sur elle-même, chose que True Blood avait énormément. Midnight Texas se prend ainsi beaucoup trop au sérieux et finit par ennuyer ce qui est dommage. Pour le moment, si certains aspects de Midnight Texas sont intrigants, la série n’est pas très excitante et beaucoup d’événements sont très téléphonés comme la relation naissante entre Manfred et Creek. Cependant, le pilote ne perd clairement pas son temps et va un peu trop vite, ne gardant pas trop de mystères sur les habitants de Midnight.

Manque d’authenticité et de mystères

Midnight Texas - Season PilotLà où la série flanche aussi, c’est dans ses dialogues qui sont très pauvres et les acteurs sont assez plats dans leur interprétation. S’il se passe pas mal de choses dans le pilote qui dévoile presque tous les secrets de la ville, la série a du mal à trouver son ton. Il y a aussi clairement un budget limité qui rend la série un peu cheap au niveau des effets spéciaux.

Tout n’est pas à jeter dans ce premier épisode. Il faudra laisser à la série la chance de s’installer. Mais il sera difficile d’oublier les ressemblances avec d’autres séries surnaturelles. Il y a même un peu de Buffy parce que la ville est sur “une bouche de l’enfer” et Sabrina l’Apprentie Sorcière avec une sorcière et son chat qui parle. La rapidité des événements pourraient être au final la meilleure pour la série d’été qui pourrait ainsi rapidement élucider le meurtre d’Aubrey et passer à autre chose.

Midnight Texas, c’est tous les mardis de l’été sur NBC.

Crédit ©NBC

Partager