Better Call Saul saison 2 : presque sans faute (Spoilers)

7

better-call-saul-saison-2-jimmy-remonte-la-pente-affiche-une
5.0

Retour sur une excellente saison 2 de Better Call Saul qui continue de fasciner. Spoilers.

better-call-saul-saison-2-presque-sans-faute-spoilers-1La deuxième saison de Better Call Saul vient de se terminer et elle n’a pas déçu une seconde. Une saison qui se termine avec un nouveau couteau dans le dos de Jimmy planté par Chuck. Certes Chuck a été professionnellement humilié par son frère mais si on voit les choses comme Jimmy les voit ça n’a rien de personnel. Chuck tente constamment de décrédibiliser son frère. Jimmy a été piégé par Chuck pour qu’il confesse son action avec le compte Mesa Verde. Il l’a enregistré en cachette et on attend de voir en saison 3 les retombés de cette affaire. C’est peut-être ça qui va faire que Chuck va disparaître de la vie de Jimmy.

McGill contre McGill

Jimmy et Chuck continuent d’être des frère ennemis dans cette seconde saison. Leur relation est fascinante. Chuck est très remonté contre Jimmy. Il y a une véritable rivalité entre les frères mais malgré ça, on sent que Jimmy aime son frère. Il s’occupe de lui même si Chuck le rejette. Chuck prend leur querelle professionnelle très personnellement tandis que Jimmy ne voit pas les choses de la même façon. Pour lui, tout ce que fait Jimmy, c’est pour lui nuire. La rancœur de Chuck envers Jimmy date et il est très dur envers lui. Au début de l’épisode, dans une séquence flashback, on les découvre tous les deux au chevet de leur mère, mourante sur son lit d’hôpital. Quand Jimmy sort pour chercher à manger, elle reprend conscience et juste avant de mourir, elle prononce le nom de Jimmy. Chuck blessé ne dira jamais à son frère que le dernier mot qu’elle a prononcé était son nom. Chuck est un être aigri, frustré, avec une maladie que personne ne comprend et il renvoie tout ça sur Jimmy.  Bob Odenkirk et Michael McKean méritent chacun un Emmy Award pour leur performance.

better-call-saul-saison-2-presque-sans-faute-spoilers-2

Quoi qu’il fasse, on est toujours du côté de Jimmy. Même si on sait qu’il dépasse les bornes, comme pour Breaking Bad (jusqu’à un certain point) la série arrive à nous happer et nous mettre du côté de l’anti-héros. Jimmy est un personnage complexe. Il est très égocentrique mais il est aussi très généreux avec les personnes qu’il aime. Kim et son frère sont les seules personnes qui comptent dans sa vie mais quand il pense que Kim est dans son droit avec le dossier Mesa Verde, il ne va pas hésiter à salir la réputation de son frère. Cependant, tout est dans la perspective. Si Jimmy a fait ce qu’il a fait avec le compte Mesa Verde, c’était pour aider Kim qui  mérité ce client, pas pour humilier Chuck. Mais son frère ne voit pas ça de la même façon. Leur dynamique est intéressante a observé et on sent que c’est probablement en partie à cause de ça que Jimmy va devenir Saul. La morale de Jimmy est à la limite de basculer et Chuck est probablement la cause de la transformation en Saul. Une transformation qu’on voit lentement se faire mais Jimmy reste entre les deux. Pour le moment, quand il fait quelque chose de répréhensible, c’est pour la bonne cause et ce n’est pas toujours égoïste.

Des personnages secondaires grandissants

better-call-saul-saison-2-presque-sans-faute-spoilers-3Le personnage de Mike est fascinant et joué avec précision par Jonathan Banks. Il reste très mystérieux mais se dévoile tout de même de plus en plus. La série aide à comprendre pourquoi il est comme il est. Cette froideur en surface cache un homme qui toute sa vie a dû faire face à des dilemmes moraux. Une chose qui manque tout de même, c’est le manque d’interaction entre Jimmy et Mike. Cependant, ils n’évoluent pas trop dans les mêmes sphères et ne se rencontrent que quand ils ont besoin l’un de l’autre. C’est compréhensif mais c’est dommage de ne pas trop les voir ensemble parce que toutes les scènes qu’ils partagent sont un régal.

Du côté de Kim, elle est vraiment sortie de son cocon cette saison. Le personnage est fort, elle prend vraiment de l’ampleur et Rhea Seehorn est exceptionnelle dans le rôle. La balance avec Jimmy est bien trouvée. Même si de temps en temps il déteint sur elle, elle reste droite dans ses bottes et ne flanche pas. C’est clairement elle qui détient le véritable sens moral dans la série et qui aide à ce que Jimmy ne glisse pas complètement pour l’instant. On sait comment sera Jimmy une fois qu’elle ne sera plus dans sa vie et son absence est sans doute l’une des raisons pour laquelle Jimmy va finir par devenir Saul. Une fois le sens moral de sa vie disparu, Jimmy n’aura probablement plus rien à perdre.

Des caméos Breaking Bad bien pensés

Better Call Saul a clairement un ton différent de Breaking Bad mais l’ADN de la série-mère est toujours très présente. Ainsi, cette seconde saison a vu quelques caméos intéressants sans pour autant être du fan-service. L’intégration de Hector dans la série est absolument parfaite. Il est très intéressant de voir ce personnage avant les événements dans Breaking Bad. On a ici un véritable sens de qui il était avant qu’il n’atterrisse dans sa chaise roulante et qu’il ne soit plus capable de parler. Le coup des cousins était aussi bien pensé. On sent que la série ne veut pas en faire trop avec ses caméos Breaking Bad et fait en sorte qu’ils aient un sens. Et ils en ont. Tout est calibré de sorte que les ramifications avec la série-mère soient justifiées. C’est pour cela que pour le moment, on ne voit pas Jesse (Aaron Paul) et Walt (Bryan Cranston). Leur présence ne doit pas se faire juste pour faire plaisir aux fans. Better Call Saul a réussi son pari d’être elle-même sans trop tirer sur Breaking Bad et en utilisant des personnages à bon escient. Bien évidemment on serait ravis de les voir mais cela doit apporter quelque chose parce que Better Call Saul ne fait rien qui n’ait pas de sens.

better-call-saul-saison-2-presque-sans-faute-spoilers-4

Better Call Saul est une série qui n’a pas peur de prendre des risques avec des longs silences qui se transforment en moment de suspens. La réalisation plonge complètement dans cet univers. Quand Mike est prêt à tirer sur Salamanca, on se demande alors si c’est le moment où Hector va se retrouver dans l’état qu’on connaît. Le silence de cette scène fait monter la tension. Aussi la scène de l’hôpital quand Chuck est admis est tournée de telle manière qu’on ressent l’angoisse de Chuck.

Better Call Saul est une série plus discrète que Breaking Bad mais elle est tout aussi bonne et mérite d’être plus mise en avant. La saison 3 est d’ores et déjà commandée.

La série est disponible sur Netflix.

Crédit ©AMC

Mots-clefs

Partager

  • Vince

    Mouai un peu déçu pour ma part. C’est bien mais il ne se passe quand même pas grand chose en 2 saisons… je m’attendais a ce que Jimmy tourne clairement du mauvais côté avant la fin de la saison 2 et au final au vu de la fin de l’épisode 2 on est parti pour une saison 3 idem avec surement un long procès entre les 2… Petite déception. Apres oui ca se regarde c’est clair mais on est a des années lumières de breaking bad, pas d’accord pour dire « qu’elle est tout aussi bonne ».

    • totara

      Je pense que vous passer à coter de l’essentiel de cette série qui est avant tout une série riche en dialogues, en jeu d’acteur et centrer sur l’évolution progressive et minutieuse des personnages alors que breaking bad se voulaient beaucoup plus série d’action.

      Ainsi avec tout les détails que l’ont apprend sur les personnages on est amenés à les comprendre et les connaître très familièrement ainsi qu’ils soient anti-héros ou héros on se retrouve attachés et captiver par ses personnages malgré un rythme lent, tout le déroulement est d’un rare réalisme et j’aime beaucoup que l’on respecte l’intelligence du spectateur en ne passant pas d’une scène à une autre en omettant les détails des transitions à l’instar d’un « True detective ».

      C’est une série qui a la patte de Breaking Bad mais pas le même but et les réalisateurs ont justement voulu créer quelque chose d’unique plutôt que de seulement surfer sur la vague de Breaking Bad et pour ça chapeau, plus les épisodes passent et plus j’adore cette série !

      Bravo Aïssatou Loum pour votre article je suis moi même très impatient de voir la saison 3 !

      • Vince

        Ahah j’adore quand on va a contre sens d’une critique ou d’un avis et qu’on me dit « tu es passer a côté » ou « tu n’as pas compris ». Rien a voir. Je n’ai pas dit que la série etait mauvaise. Il y’a nombre de points positif comme l’écriture, les acteurs et les personnages qui sont toujours aussi bon.

        Ce qui m’a fait tilté c’est « AUSSI BONNE que breaking bad ». Faut arrêter lol Breaking bad est une serie culte qui a marqué son temps on en est clairement pas la avec Better call saul malgrès ses qualités. Et rien a voir avec « l’action » breaking bad est loin d’être une serie d’action… Ok y’a un peu d’histoire de gang ect mais on est pas non plus dans l’explosion a tout va. Pour le reste ca se ressemble y’a quand même une sacré écriture et de bon dialogue dans Breaking bad aussi.

        Vous parlez de True detective par exemple j’ai juste adorer, c’est une de mes series préféré et on est tres loin d’une « serie action » donc rien a voir avec ca encore une fois. Je trouve juste que ce qui se passe dans la série est ennuyant la moitié du temps. Je préfère les moments avec Mike que ceux avec Saul pour le moment…

        Encore une fois ce n’est pas une mauvaise série loin de la, elle est bonne mais je ne serais pas aussi dithyrambique que vous. Et ce n’est pas pour ca que je ne l’ai pas comprise ;) chacun ses goûts !

        • totara

          Ce que je voulait dire par là c’est que Breaking bad n’est pas une série d’action certes mais en comparaison à better call saul il y a plus un rythme de série d’action et malheureusement la majorité des gens passe à coter d’une série qui est beaucoup plus travailler dans les relations social.

          Pour être concret il y a plus de scènes de fusillades, de meurtres et de rebondissement violent dans Breaking bad.

          La plupart cherche à retrouver ce rythme dans Better call saul alors que c’est complétement autre chose. Et True detective je parlait des ressemblances par rapport aux transitions de scènes pas par rapport au côté action.

          Voilà pourquoi j’apprécie autant Breaking bad que Better call saul.

          Et je disait ça plutôt à une majorité de personnes qui disent que cette série est ennuyeuse alors que quand on sait apprécier un jeux d’acteur travailler pour moi je pense qu’on se régale autant, donc ne le prenez pas personnellement cela reste mon avis.

          • Vince

            Aucun problème je n’ai pas pris ca méchamment ^^ au final encore une fois j’aime bien cette série mais y’a une petite déception quand forcement on compare avec breaking bad. C’est inévitable de les comparer. La ou j’ai adoré breaking bad la j’aime mais sans plus. J’attend de voir la saison 3 quand même ;) Elle a de grande qualité c’est sur.

          • totara

            Oui au vue de la fin de la saison 2 de Better call saul je pense qu’on est dans un cas du calme avant la tempête et on risque de ne pas être déçu à la fin d’avoir tenu si on s’est ennuyer, mais vous avez raison sur le faite que peu importe ce qu’on en pense de Better call saul à la fin Breaking bad restera le plus populaire.

  • Le mioche

    Il a aussi les dialogues qui méritent carrément un article !

    Le rythme et la vivacité sont tellement bien travaillés que c’en est hallucinant. Pour tourner sa pub, Jimmy est obligé de mentir pour s’infiltrer tour à tour dans une base militaire et dans une école. Les subterfuges dont il use sont totalement farfelus. Et quand il est mis pieds au mur, il ne manque jamais d’idées pour se sortir de l’impasse.

    Les choses vont doucement et certains passages peuvent d’ailleurs paraitre lassant mais la série est une petite perle en elle même. Comme vous l’avez bien écris, elle ne surfe pas que sur le succès de BB et de ses personnages.

    Je suis impatient de voir la saison 3 et le passage de Jimmy à Saul.