The Deuce saison 1 : Exploration intelligente du porno dans les années 70

0

the-deuce-saison-1-exploration-intelligente-du-porno-dans-les-annees-70-une
4.0

Critique du Cerveau de The Deuce, nouvelle série HBO créée par David Simon avec James Franco et Maggie Gyllenhaal.

David Simon est de retour. Le créateur des excellentes séries The Wire (Sur Ecoute) et Treme, revient sur HBO avec The Deuce, une nouvelle série qui plonge dans le milieu de la prostitution et du boom de l’industrie de la pornographie dans les années 70. Situé au tout début des années 70, à New York, en plein Times Square, le pilote de la série explore ainsi l’univers des prostituées et des macs avant que la pornographie ne commence à se développer en une industrie très lucrative.

Lathe-deuce-saison-1-exploration-intelligente-du-porno-dans-les-annees-70-1 série suit au départ Vincent et Frankie Martino, des jumeaux incarnés par James Franco. D’un côté, Vincent alias Vinnie est le “bon” frère, le père de famille qui travaille dur et de l’autre, Frankie est le “voyou”, celui qui passe son temps sur des mauvais coups et s’est engouffré dans des affaires de mafia. Bien évidemment, Vinnie n’est pas si bon que ça. Il finit par quitter sa femme (qui n’est pas non plus l’épouse de l’année) et se plonge dans le travail.

Evite les clichés avec classe

Il aurait été très facile pour David Simon et son collaborateur George Pelecanos de tomber dans les clichés et la facilité quand il s’agit de traiter de ce genre de sujet, surtout de sexe. En effet, cela aurait pu rapidement devenir graveleux et vulgaire mais ce n’est pas le cas ici. Bien évidemment, le sexe est une partie très importante de la série et elle ne s’en cache pas, mais ce n’est jamais complètement gratuit. Ce n’est pas évident de ne pas tomber dans le traquenard du « tout sexe gartuit »*. Simon et Pelecanos évitent le piège parce qu’ils ne sont pas racoleurs. De plus, la réalisation superbe de Michelle MacLaren (Breaking Bad, Game of Thrones), met bien dans l’ambiance et évite la vulgarité pure.

the-deuce-saison-1-exploration-intelligente-du-porno-dans-les-annees-70-4

Si pour le moment le premier épisode de 80 minutes ne traite pas vraiment de la pornographie, il met bien en place la situation de l’époque avec le fonctionnement de la prostitution et la réalité que pouvait vivre ces femmes et les hommes qui les emploient. Il est aussi intéressant de voir que la série ne se veut pas comme un cours d’histoire sur le porno et la prostitution. Elle trouve son intérêt dans les personnages qu’elle commence doucement à mettre en relief. C’est par leur regard et leur expérience que le téléspectateur comprend le fonctionnement des travailleurs du sexe et de leurs conditions de vie.

Des personnages intéressants

the-deuce-saison-1-exploration-intelligente-du-porno-dans-les-annees-70-3David Simon est clairement un génie quand il s’agit d’écrire des personnages forts et montrer leur humanité. Il l’a déjà prouvé avec The Wire et Treme et il remet le couvert ici avec The Deuce. Le choix de James Franco dans le double rôle de jumeaux aurait pu être remis en question. Au départ, il est difficile de voir autre chose que James Franco, la célébrité, cependant, il finit par disparaître derrière ses personnages et l’illusion double est parfaite. Les deux frères sont très distincts et Franco les joue à merveille. Il faut juste un petit temps d’adaptation.

Quant à Maggie Gyllenhaal, cest la véritable star. Elle est parfaite dans ce rôle inattendu de Candy, une prostituée indépendante. Elle est touchante mais elle est aussi forte parce qu’elle doit survivre dans cette jungle qu’elle traverse toute seule, sans « protection » de proxénète. La violence contre les femmes est par moment insupportable mais c’était une réalité de l’époque. Certaines acceptent tout et n’importe quoi pour pouvoir survivre. La série montre ainsi plusieurs prostituées et le rapport qu’elles entretiennent avec leurs macs mais Candy, alias Eileen, est différente.

Le Cerveau espère que sur le long terme, la série abordera le côté féministe de certaines prostituées à travers Eileen et le combat qu’elles mènent pour leur indépendance. Si certaines sont clairement oppressées et manipulées de manière odieuse, d’autres ont pris la consciente décision de vendre leur corps. C’est le cas de Candy qui tente d’être maîtresse de son corps et impose ses règles.

A suivre

Plus qu’une série sur le business du sexe, The Deuce traite avant tout d’humains derrière le business et c’est ça qui fera probablement la force de la série avant tout. Tout n’est pas toujours rose et les scénaristes racontent avec intelligence cette histoire. On attend de voir l’évolution de l’intrigue et comment la série va aborder le problème de l’épidémie du Sida dans l’industrie. Une industrie qui est née à New York avant de migrer vers la Californie.

the-deuce-saison-1-exploration-intelligente-du-porno-dans-les-annees-70-2

Les séries situées dans les années 70 et 80 ont fait florès ces derniers temps. De Vinyl à I’m Dying Up Here en passant par The Get Down ou encore Quarry. On pourrait alors se dire que The Deuce est une énième série dans les 70’s mais elle vaut vraiment le coup d’oeil et pourrait même se classer parmi les meilleures séries de l’année 2017 si elle continue sur cette lancée.

Le premier épisode de The Deuce est déjà disponible sur OCS Go. La série sera diffusée à partir de demain, lundi 11 septembre à 20h55 sur OCS City.

Crédit ©HBO

Partager