Better Call Saul saison 3 : Lent mais toujours très précis (critique)

0

better-call-saul-saison-3-critique-une
4.5

Critique du premier épisode de la saison 3 de Better Call Saul, une série toujours aussi bien construite mais qui prend son temps.

Un an après le final de la saison 2, Better Call Saul est enfin de retour pour une nouvelle saison. Et comme à chaque début de saison, on a droit à un aperçu de la vie de Jimmy/Saul/Gene après Breaking Bad. Il est toujours dans sa vie monotone à vendre des pâtisseries mais surtout, il tente d’être le plus discret possible pour ne pas éveiller les soupçons, puisqu’il est toujours en cavale. Ce qui est fascinant avec ces séquences d’ouverture, c’est que les deux personnalités de Jimmy sont toujours présente et qu’il est en conflit permanent avec lui-même. Et ces séquences sont tellement rares qu’on en redemande. Ici, il est peut-être sur le point de se faire prendre puisque non seulement il parle à la police, mais en plus il va perdre connaissance ce qui risque de le faire rentrer dans le système si les secours sont appelés. Bien évidemment, la séquence s’arrête là et le suspens reste entier.

better-call-saul-saison-3-critique-kim-jimmyLa saison 3 reprend la où on avait laissé l’action en saison 2, avec Saul et Chuck en mauvais termes après l’histoire de Mesa Verde. En ce début de saison, Chuck a clairement un plan contre son frère et les pièces du puzzle se mettent doucement en place. Kim tente de faire de son mieux maintenant qu’elle a le compte Mesa Verde mais elle est aussi stressée par sa manière de récupérer le client. Mike quant à lui, est suivi et panique ne sachant pas qui est derrière lui. Néanmoins, avec sa grande intelligence et son instinct d’ex-flic, il réussit à retourner la situation et va tenter de découvrir qui est derrière sa traque.

La patience est une vertu

Better Call Saul n’est pas une série comme les autres parce que son rythme est différent. Il faut être très patient puisque l’histoire se déroule lentement mais chaque détail a son importance, rien n’est jamais laissé au hasard et tout est presque méthodique. La preuve avec les longues séquences silencieuses avec Mike. Les co-créateurs Vince Gilligan et Peter Gould sont maîtres dans l’art du détail, et aiment prendre leur temps pour raconter leur histoire, le tout toujours magnifiquement bien filmé. C’est presque une leçon à chaque épisode.

better-call-saul-saison-3-critique-jimmy

Le maître mot avec Better Call Saul est donc la patience, car il est certain que cette patience paiera en fin de route. On ne peut pas leur en vouloir de prendre leur temps tant la narration est très bonne, les dialogues exquis, extrêmement bien travaillés et tant on ne s’ennuie pas en regardant la série. On est fasciné par la justesse des choses et l’évolution des personnages ont chacun une place importante dans la vie de Jimmy.  Dans Better Call Saul une grande émotion qui se dégage sans jamais tomber dans le pathos.

La vengeance de Chuck

better-call-saul-saison-3-critique-chuckMalgré ses problèmes, Chuck est un être très intelligent et il est certain qu’il prépare un sale coup. On voit un changement dans sa personne ou plutôt des révélations sur son caractère. La saison 2 nous a dévoilé la jalousie qu’il avait envers son frère et dans la saison 3, on sent qu’il a un plan qu’il compte bien exécuté pour se venger de Jimmy. Sa fierté en a pris un coup et il ne va pas laisser son frère s’en tirer comme ça. Et comme la majorité des événements dans la série, ceci devrait se jouer sur le long terme.

Il est toujours compliqué quand on fait un préquel, d’être cohérent avec ce qu’on a fait avant, d’autant que les plus difficiles iront chercher la petite bête. Les choses doivent avoir un sens parce qu’on sait ce qui va se passer par la suite pour Jimmy, on sait qu’il sera Saul Goodman. Ce qu’on ne sait pas, c’est comment il va en arriver là et ce qui va arriver aux personnes qui étaient dans sa vie. Son frère Chuck et Kim comptent énormément pour lui et les voir dans Better Call Saul est un rappel constant qu’ils vont disparaître de sa vie quand on arrivera aux années Breaking Bad. C’est une question qui reste dans un coin de tête et à laquelle on attend impatiemment une réponse. Mais comme dit plus haut : patience. Voir sa relation avec Kim est déchirant parce qu’on sait qu’à un moment, les choses vont mal tourner, on ne sait juste pas quand ça arrivera. Tout est dans l’anticipation et la tension avec Better Call Saul ce qui est à la fois anxiogène et jouissif.

Better Call Mike

Il est certain que les créateurs de Better Call Saul ont un plan étalé sur une durée précise. Un plan qui contient aussi Gustavo Fring, bien connu des téléspectateurs de la série-mère, qui n’est pas encore arrivé mais qui sera là la semaine prochaine. Il est quasi évident que c’est Gus qui est après Mike. Ces deux étaient très complices dans Breaking Bad et il sera très intéressant de voir comment leur relation s’est construite. Parce que si Better Call Saul est avant tout à propos de Jimmy, la série est aussi à propos de l’évolution de Mike qui est l’un des personnages les plus fascinants de la télévision. C’est aussi son histoire qui est racontée parce que c’est un maillon fort entre les deux séries, lui aussi va basculer à un moment. Il n’est pas complètement mauvais, Mike est un survivant.

better-call-saul-saison-3-critique-mike

Ce qui est un peu décevant c’est qu’il y a tout de même une certaine déconnexion entre ce qui se passe avec Mike et l’histoire de Jimmy. Même si les deux personnages sont liés, on espère les voir interagir un peu plus cette saison. Si Breaking Bad n’est jamais très loin, Better Call Saul a trouvé sa personnalité et son ton propre. Les acteurs sont fantastiques et donnent vie à des personnages qui à la base n’étaient pas censés être aussi profond dans l’autre série.

Better Call Saul est diffusé tous les lundis sur AMC. L’épisode est disponible en France sur Netflix dès le lendemain.

Crédits ©AMC

Partager