Pretty Little Liars saison 7B : La fin du jeu commence (critique)

0

pretty-little-liars-saison-7b-la-fin-du-jeu-commence-critique-une
3.0

Retour sur le premier épisode de la seconde partie de la saison 7 de Pretty Little Liars qui sera la dernière. Spoilers.

Pretty Little Liars est de retour, mais c’est bientôt fini. La dernière ligne droite a été lancée ce 18 avril sur Freeform pour ses 10 derniers  épisodes. Des épisodes qui devraient enfin révéler l’identité de la personne qui les torture : AD. Le jeu a duré trop longtemps, il est temps d’y mettre un terme. La série a promis la fin du jeu, au sens propre du terme, puisque AD livre une sorte de jeu de société géant auquel les filles vont devoir jouer. Elles se sont pourtant promis de ne rien faire, mais Spencer va quand même y jouer.

Jeu de vilain

pretty-little-liars-saison-7b-la-fin-du-jeu-commence-critique-monaDans ce premier épisode de cette saison 7B, Spencer se remet de sa blessure par balle, mais le sort continue de s’acharner sur elle, puisque avec le jeu, elle a la confirmation que Mary Drake est bien sa mère biologique. Une révélation qui remet beaucoup de choses en question pour elle. Ce jeu est peut-être ce qui aidera la série à se conclure de manière satisfaisante même si elle pourrait juste le casser, et récupérer tout ce qu’il y a à l’intérieur. A ce stade, AD peut être n’importe qui puisqu’elle n’ont plus aucun repère. Noel est mort et Jenna a disparu.

Si AD est toujours un grand point d’interrogation et les torture encore, les filles tentent tout de même d’avancer et de reprendre le cours de leur vie. La présence de Mona est assez plaisante d’ailleurs, puisque c’est la seule qui arrive à redonner un peu de pep’s à tout ça. Même si elle n’a pas toujours été la plus honnête, elle reste un personnage fort et son amitié avec Hanna reste un point fort de la série. Le fait qu’elle ne fasse pas partie du noyau dur des “liars” est une bonne chose parce que son regard extérieur est rafraîchissant et elle reste toujours suspecte.

IAN HARDING, LUCY HALE, SHANE COFFEY

Je t’aime, moi non plus

Côté relations romantiques, Caleb et Hanna sont repartis de plus belle, et il la pousse à lancer sa carrière de créatrice de mode. Il semble assez solide et c’est parti pour durer cette fois. Pour Aria et Ezra, la situation est compliquée puisque Nicole est de retour et que l’esprit d’Ezra n’est pas vraiment avec Aria. Son ex est vivante, alors qu’il a fait sa demande en mariage à une autre. Mais Nicole n’est pas au courant. Il est donc très distant avec Aria ce qui inquiète la future mariée. Mais il n’y a aucune raison que ce couple ne termine pas ensemble. Tous ces obstacles ne sont que des fausses manœuvres pour qu’ils se retrouvent à la fin. C’est assez ennuyant parce qu’il n’y a aucun suspens là dessus.

pretty-little-liars-saison-7-episode-12-7x12L’histoire de la grossesse d’Alison est probablement la plus agaçante d’autant que son attitude jalouse et très « high school » envers Paige fait ressortir le pire de sa personnalité. Alison est aussi insupportable avec la seule personne qui est là pour elle : Emily. Elle a clairement des sentiments pour elle mais ne sait comment les gérer. Le couple “Emison” est aussi presque une garantie, le tout est de savoir comment elles vont réussir à fonctionner ensemble et être enfin un véritable couple. Et pour Spencer, son coeur est clairement avec Toby mais il est avec Yvonne. Une Yvonne dans le coma après leur accident de voiture. La scène entre Spencer était tout de même adorable et montre que l’alchimie est encore très forte entre eux.

Pretty Little Liars n’a jamais été une série avec énormément de sens. Elle est souvent tirée par les cheveux mais elle divertissante. Après 7 saisons d’investissement, il est à espérer que I. Marlene King ait concocté une fin qui se tient, avec des réponses satisfaisantes, un coupable crédible et surtout un minimum plausible. Le compte à rebours a commencé, réponse dans deux mois.

Pretty Little Liars c’est tous les mardis sur Freeform.

Crédits ©Freeform

Partager