Doctor Who : 50 ans décevant

38

3.5

Avec trop de fan-service et une intrigue superflue, l’épisode anniversaire de Doctor Who déçoit malgré des moments de whovianasm.

Doctor Who : photos et featurette pour The Day of The Doctor - Galerie

Le Jour du Doctor est arrivé. Steven Moffat a offert de Doctor Who un épisode de 75 minutes pour les fans, fait de très nombreux clins d’œil, de sourires, de fan service et d’un scénario qui change l’histoire. Mais voilà, si les fans seront ravis de retrouver David Tennant, Matt Smith, John Hurt, Tom Baker et même une demi-seconde de Capaldi et des images d’archives des autres Docteurs, si la direction lancée pour la nouvelle saison s’avère intéressante, Le jour du Docteur n’est pas exempt de défauts. Comme souvent, Steven Moffat a voulu trop en faire.

Trop dans le fan service. Bien sûr, le whovianasm (oui encore un mot inventé) est assuré, et bien entendu le petit cœur de Whovian ne peut faire que bonds et rebonds à chaque écharpe autour du cou d’une scientifique, à chaque gros plan d’un cyberman, mention d’un baiser ou mariage et aux différents clins d’œils aux précédentes aventures des Docteurs. Mais c’est encore une fois de grosses ficelles pour divertir l’attention de ce qu’il se passe.

Mais, pourquoi les Zygons ????

Doctor Who : Photos pour The Day of The Doctor - Galerie

On est tant heureux d’entendre Ten parler de ses beaux cheveux ou si occupé à sautiller sur place en entendant la référence à Jack Harkness, qu’on ne se rend pas compte que l’intrigue des Zygons est d’une utilité plus que douteuse. A part introduire l’idée des peintures figées dans le temps, que voleront ensuite les Docteurs, on ne voit pas bien pourquoi ils sont là. Surtout que l’intrigue est conclue avec un tour de passe-passe assez pauvre, et une Elizabeth qui n’est plus Zygon, sans preuve, et que le Docteur croit sur parole. Sûrement grâce à son instinct. Un instinct si fiable qu’il l’a insultée plusieurs fois, quand même.

Mais les fans demandaient des méchants, de ceux qui étaient présents dans les classiques, alors Moffat les leur a donnés, vraisemblablement sans réfléchir plus avant.

Gallifrey stands

DOCTOR WHO

Heureusement, il s’est beaucoup mieux et plus concentré sur le futur. C’est là où on retrouve la patte du Showrunner actuel de Doctor Who. Le passé n’a jamais été de ses intérêts primordiaux. S’il sait rendre un bel hommage, The Day of The Doctor est surtout un bon moyen de lancer la future saison 8. La prochaine quête : retrouver Gallifrey. Et à nouveau l’empreinte de Steven Moffat : l’histoire a changé, la série est désormais toute pleine de paradoxes et il faudrait bien trois Docteurs et autant de tournevis soniques pour démêler ce qui existe encore et ce qui n’existe plus.

Cela devrait occuper les fans après qu’ils soient descendus du petit nuage dans lequel les a envoyés cet épisode.

Parce que malgré ses défauts non-négligeables et qu’on est loin d’un épisode comme The End of Time, Le Jour Du Docteur a la qualité d’être magnifiquement joué par John Hurt et surtout David Tennant qui rappelle pourquoi il a été l’une des meilleures incarnations du Docteur. Les effets spéciaux font penser à Star Wars, les interactions entre Tennant et Smith plutôt jouissives. La fin de l’épisode est poignante et bien entendu les nombreux clins d’œils susnommés. Mais entre l’utilisation de Rose un peu décevante, l’intrigue très faible des Zygons et quelques longueurs on est loin de l’épisode parfait qu’on nous promettait. Cela n’empêche pas de passer un excellent moment avec le Docteur. Et c’est peut-être là le principal, pour un bon anniversaire. Encore une fois, Joyeux Anniversaire Doctor Who, et malgré tout, on espère encore tous être là dans 50 ans.

Crédits Images : ©BBC

Partager

  • Thyrsette

    Je suis tout à fait d’accord, déçue principalement de l’utilisation du personnage de Rose qui n’est en fait que le Bad Wolf et du fait qu’on évoque la surpris de Ten quand il entend les termes de Bad Wolf mais on évacue tout aussi vite….

    • Ben’

      D’accord avec toi. Cependant, c’était prévisible depuis le premier trailer. :/
      C’est franchement dommage que Rose n’ait pas été… Rose. (et on n’en entendra plus parler, logiquement)

    • John Smith

      Au contraire, j’ai trouvé ça plutôt bien trouvé, ça permettait de réutiliser Billie Piper sans utiliser Rose en tant que compagne qui aurait été de trop, elle n’aurait rien eu à faire et aurait été un poids pour l’intrigue…

  • Ben’

    « décevant » ; Je ne serais pas allé jusque là !
    Cerrtes, au niveau de l’intrigue, ça va pas très loin, il n’y a pas tout ce que Moffat nous a promis (et sera dans l’épisode de Noël, au final) mais il n’est pas décevant !
    Tout un tas de surprises, vu que j’étais resté le plus éloigné possible des spoilers, des références chouettes, si les Zygons ne sont pas au top, ils n’ont jamais vraiment été mis en avant non plus.

  • Nana

    Au pire c’est l’avis de chacun, moi personnellement j’ai adoré, d’autres ne vont pas aimer. C’est comme ça on peux pas dire « c’est pas bon » juste « j’aime pas ».Laissez à chacun le plaisir de se faire un avis, ça sert à ça un film, on aime ou on aime pas c’est tous. ^^

  • John Smith

    Décevant je dirais pas ça non plus !!!

    Ca fait deux semaines que j’évite les mots Doctor Who sur la toile et c’était assez succulent de tout découvrir en live, dont le Night of the Doctor que j’ai regardé juste avant…

    L’intrigue avec les Zygons m’a un peu laissé sur ma faim aussi, et c’est dommage, peut être aura-t-on une suite dans la saison 8.

    Mais pour un épisode anniversaire, Moffat a parfaitement géré la mythologie du Docteur. Pas évident de s’attaquer au gros morceau qu’est la dernière Guerre du Temps, tout en y intégrant un nouveau Docteur et en mettant en parallèle une histoire pour les 2 Docteur présents. Et il a relevé le défi avec brio.

    Il a aussi bien géré son partage entre les Docteur, on a vraiment une histoire multi-Docteur pour une fois, il n’y a pas de règne de Matt Smith avec les autres en guest, ils ont chacun leur part du gateau et ça donne des scènes particulièrement énormes entre David Tennant et Matt Smith !!! (bon des fois ça marche pas bien, mais c’est drôle, comme quand Matt Smith vanne Tennant sur sa carrure, alors que le costume est un peu serré maintenant)

    La fin est quand même particulièrement épique, le clin d’oeil a Capaldi est vraiment bien vu, ça change des histoires multi-Docteur où bizarrement on appel les anciens mais les nouveaux existent pas (bon faut dire que c’était techniquement pas possible avant, là c’était l’occasion puisqu’on tombait sur une transition).

    La grande déception quand même c’est de pas voir Christopher Eccleston, déjà dans l’épisode en lui même il manque, son rôle est très important dans la psychologie du Docteur post-Guerre du Temps qui est le propos même de l’épisode.
    Je comprend sa décision, mais il aurait quand même put faire l’effort de venir jouer la régénération, ça aurait bouclé la boucle avec McGann… On a toujours pas vu la régénération en 9/10ème Docteur, Moffat laisse une porte au cas où un de ses descendants veut faire un Docteur oublié 2.

    Ca donne envie de voir la saison 8, de voir le Docteur chercher Gallifrey…
    Il résout un paquet de mystères, il en ajoute aussi quelques uns (comment Tom Baker finit au musée, j’espère que Moffat a une explication, peut être un lien avec pourquoi Capaldi apparaît à pleins d’endroits)

    Rendez-vous à Noël (la bande annonce donne envie, mais ça fait bizarre de revoir Matt Smith tout seul, il y a comme un vide)

    • Furby

      Pour info, Eccleston est venu jouer pour la régénération mais a été coupé au montage… Les saligauds de monteurs…

      • John Smith

        D’où tu sors cette info ?

        Eccleston n’a pas voulu prendre part à l’épisode, et si il y avait vraiment cette scène de tournée elle aurait pas été coupée au montage et on aurait pas rajouté des Stock shots d’Eccleston pour combler son absence.

  • Pierre-Simon Ottavj

    vous y allez un peu fort je trouve. Certe l’intrigue des zygons était pas importante ben normal parce que le vrai enjeux est ce que le war doctor détruira t il galifrey pour arrêter la guerre où il y a t il un autre moyen. Moi j’ai tripé sur cet épisode que j’ai trouvé très complet et bien écrit tous les points qui vous ont déçu dans votre critique ne m’ont absolument pas dérangé. Long live the doctor !

  • pioupiou

    tres décevant non pas les acteurs iis ont été géniaux ( David Tennant et Matt Smith qui forment un tres bon duo ) c’ est l’ utilisation tapisserie du personnage du personnage de Rose l’ histoire est banal .

  • chacha

    Relativement d’accord (l’intrigue Zygons est juste la pour meubler), mais j’ai trouvé qu’au contraire Rose n’est pas trop mal utilisée (à savoir que c’est Bad Wolf que l’on voit, l’entité que Rose est devenue en absorbant le vortex du temps, la vraie Rose étant dans un univers parallèle), c’est elle qui a déverrouillée la guerre du temps pour le Docteur. Et avec une Clara qui à voyagé dans la ligne du temps du Docteur pour la remplacer, Moffat pourra nous offrir tout plein de chamboulement dans l’histoire a volonté, pour le meilleur ou pour le pire :)

  • Ryusei

    Je crois avoir perdu mon âme d’enfant….. je ne comprends pas ni comment ni pourquoi je n’ai pas trop aimé cet épisode. Mais c’est un fait, il y a de bonnes trouvailles comme l’utilisation des fameux « tableaux 3D », Rose version « bad wolf », des clins d’oeils, des caméos, des mises en situations comiques tout ça… ok nickel ! Mais bon…

    Déjà après l’épisode final de la saison 7, on est en droit de se demander dès les 5 premières minutes comment Clara et eleven se sortent de la ligne temporelle du docteur ( à la fin eleven dit à ten: « j’ai vu Trenzalore » ==> ils s’en sont donc sortis)…. Non on a droit à Clara professeur d’école… What?? Why?
    Aucune explication ça passe crème… Bon admettons… ou pas.
    Que John Hurt allias ZE  » War doctor » ne fasse au final que shooter dans un mur et fumer UN dalek (et avec l’aide de ses doubles du futur svp)…. Déception niveau épique… ==> on voit dans un mini-épisode qu’il se régénère plus jeune que dans le film, m’enfin on ne le verra plus dans ses aventures je suppose, donc bon.
    Que les 13 docteurs viennent pour mettre Gallifrey dans sa « bulle de savon », euh bon… Comment les contacter ? A quel moment sont ils venus? Comment font -ils pour ne pas être au courant par la suite?? surtout ceux de l’ancienne série??? (De quoi? Du fan-service?…. … … …. … OK pourquoi pas c’est pour les 50 ans après tout ^^’)
    Je m’attendais aussi quand même à autre chose de la représentation de LA Guerre du Temps… Quand on parle de la plus grande guerre qui a été, est, ou ne sera jamais, on est en droit de s’attendre à plus qu’un « starwars-low-like » avec des lasers et des « starshiptroopers ».

    Mais surtout LE point essentiel qui m’a paru complètement absent en revoyant juste après « End of Time » sur Fr4, c’est la musique….. Juste pas là quoi… Je troll peut-être un peu sur les points précédents (sauf pour le coup du « Clara et moi on s’est sortis de ma ligne temporelle, chut, tais toi, c’est comme ça, pose pas de questions ») mais il n’y a pas de thèmes ni épiques ni poignant ni rien en fait..

    Bon je crois avoir définitivement perdu mon âme d’enfant, ça doit être ça, je deviens probablement trop critique ou trop négatif… Mais c’est bizarre car j’ai toujours autant de frissons en regardant les 4 premières saisons et son final absolu…

    • Merwyn

      « Comment les contacter ? A quel moment sont ils venus? Comment font -ils
      pour ne pas être au courant par la suite?? surtout ceux de l’ancienne
      série??? (De quoi? Du fan-service?…. … … …. … OK pourquoi pas
      c’est pour les 50 ans après tout ^^’) »

      Ils en parlent, les lignes temporelles se « superposent » et ils ne peuvent donc pas se souvenir de tous ces moments.

      « Comment les contacter ? » Le tardis a un numéro, il suffit juste de l’envoyer au bon moment dans le temps ^^

      « pas de thèmes ni épiques »

      De mon coté rien que le fait de voir 3 « Doctor » ensemble me donne de l’épique, ou même lors de la « réunion » des 13.

      Ce n’est pas comme a l’habitude de nos grandes scène épique des fins de saisons mais c’est mieux que rien ^^

      • Ryusei

        « Le tardis a un numéro, il suffit juste de l’envoyer au bon moment dans le temps ^^ »
        …. Justement au début de l’épisode on peut apercevoir que la trappe pour le téléphone s’ouvre et que c’est bien tout blanc derrière :P
        Non mais il y a bien d’autres moyens pour les appeler (papier psychique ou autre) je suppose ;)
        Mais si tu pouvais m’éclaircir sur les lignes temporelles qui se superposent parce que là je suis vraiment perdu (même après 4 visionnages d’affilée… mais il se fait tard… ou tôt) et ça fait un peu Deus Ex Machina pour moi :S

        • Blackoal

          C’est simple :) Pour tous se ramener les Doctors brisent les lignes temporelles diverses ! Tu entend le 5eme et le 8eme doctor le dire
          « 8eme: Nous traversons les frontieres qui sépare un univers de l’autre »
          5eme: Il suffit de brancher sur nos coordonné pour nous synchronisé dans le temps

          Ils se sont donc aligné sur une ligne temporelle anexe qui est coincé dans une bulle de savons ! IMPOSSIBLE donc pour eux de s’en souvenir puisque les lignes temporelle reprennent leur places l’une apres l’autres, les éloignants de cette bulle ou est conservé ce souvenir ! :p

  • rastakief

    toutes les questions qu’on se pose sur cet episode, moffat est bien capable de faire des webisodes pour nous donner encore de quoi saliver. Pour les zygons, j’imagine qu’ils reviendront peut etre dans la saison 8.
    Tom Baker, je pense que c’est une manière de dire que le visage à chaque regeneration, n’est pas si hasardeux que ça. D’ailleurs, moffat va reprendre une idée de Davies qui avait imaginé un lien entre « les peter capaldi » de pompei et torchwood.
    faudrait revoir, mais le seul truc qui me chagrine c’est qu’il me semble qu’il n’y a que 13 doc. je voyais bien un stratageme pour contourner la règle.

  • Gauktier

    J’ai été un gros détracteur de Moffat sur les saisons 6-7 et particulièrement sur la 7 que j’ai trouvé d’un vide abyssale de qualité. Pour autant, j’ai trouvé cet épisode réussi pour plusieurs raisons, mais il laisse également sur son chemin beaucoup de contradictions.

    Sur la forme, l’épisode est bon. Le rythme est excellent, les clins d’oeil, les docteurs, les jeux de mots, le thème de l’épisode, etc… Le fait que le Docteur, POUR UNE FOIS depuis la saison 6, essaye de sauver quelqu’un, est une bonne chose, surtout qu’il (se) sauve (lui-même) le « War-Doctor » de sa destiné d’exclue/renié des incarnations pour lui redonner le titre de Docteur. Ce thème du sauvetage est bon !

    Sur le fond, cet épisode casse plusieurs choses. Déjà, malgré ce qu’on peut lire/entendre un peu partout, il ne s’agit pas d’une réécriture de l’histoire. Justement. Ce sont ces évènements qui se sont réellement passés (la phrase de John Hurt disant qu’il ne se souviendra pas qu’il a essayé de sauver Gallifrey mais plutôt qu’il l’a détruite est claire). Mis à part le 11e Docteur qui se libère du poids de ces 2 génocides, les docteurs 8.5, 9, 10 et 11 (jusqu’à cet évènement là) se croient responsables. Là où le bas blesse, pour ma part, c’est que ça casse la tension dramatique qu’à instauré Davies. Trop de choses manquent pour y croire à nouveau, notamment peut-être une réaction du 9eme face à la disparition de Gallifrey ?

    Également, ce fabuleux « sauvetage » du War-doctor. Là il s’agit plus d’une déception face à nos propres spéculations de fans. Ce terme « War-doctor » vient de Moffat lui-même et effectivement, cet incarnation est faite pour se battre et enfreindre tous les principes pacifiques du Docteur. Or, Moffat ne nous donne pas ce pain-là. Il choisit de nous montrer le WD à la fin de sa vie, en pleine remise en question, qui revient sur ses propres principes de destruction. Le problème c’est que le passif « sévère » de ce WD n’a pas le temps d’exister. Au final, on est face à un petit vieux qui sait plus trop où il en est et qui perd du coup tout le charisme qu’on lui portait à la fin de la S7. Le final en rajoute encore plus puisque Gallifrey n’est même pas détruite ! Le WD ne sert donc plus à rien, sauf à être renié à tord par 3 docteurs…

    Autre point, détail qui a son importance, la Time War. C’était vachement cheap, non ? J’ai vu bcp de commentaire négatifs sur ces passages. Ça ne gâche pas l’épisode pour autant mais on attend autre chose de la Time War. Durant The End of Time, Tennant nous dit que s’il a mis fin aux 2 races, c’est aussi parce que les Time Lords allaient trop loin. Toutes les races pensent que les 2 peuples vont trop loin (The night of the doctor) et le docteur lui-même veut y mettre un terme. Au final on voit juste une planète se faire pilonner et les Time Lords qui se font décimer comme une guerre classique… Ou sont les pouvoirs si monstrueux des Time Lords ? Ou est la folie des Daleks ? Encore une fois, ça casse la tension dramatique des saisons précédentes. Mais on peut mettre ça sur le compte du budget.

    Enfin, le méli-mélo de de numérotation des Docteurs… Tout vole en éclat (enfin presque). Sans parler des incohérences de mémoire (« Ho j’ai tout oubli, comme c’est pratique pour la suite du scénario »), incohérence de présence (les 13 docteurs autour de Gallifrey au même moment sans s’en souvenir), incohérence des 13 docteurs derrière les lignes de front des Daleks sans qu’ils s’en aperçoivent. Bref, plein de facilités de scénario dommages et surtout un grosse perte de tension de la série pour ma part. Hélas, l’absence de Eccleston ne permet pas de boucler la boucle. Est-il vraiment le docteur suivant au final ? Tout porte à le croire (avec la petite blague) cependant, tant que ce ne nous aura pas été montré, cela ne sera pas « écrit » et tout peut encore arrivé avec Moffat.

    Quand à l’intervention de Tom Baker à la fin, je ne sais pas trop quoi en penser. Simple Caméo ou préview de la future retraite du Docteur qui « revisite » ses anciens visages ? Mystère… Qui arrange bien Moffat.

    Voila. Mais sur la forme, je suis quand même comblé, grâce à Tennant :) Malgré tout ça, je n’arrive pas à être déçu :)

  • doctor

    pour tous ceux qui ne comprennent pas ce que les Zygons faisaient là, sachez que ce sont les monstres préférés de David Tennant et la présence des Zygons dans l’episode spécial était une de ses « conditions » de retour.
    Sinon l’episode était super et ne m’a pas déçu du tout, même si il est vrai qu’il avait des défauts.

  • Grio

    Si je me souviens bien à la fin de la saison 4  » end of time » le docteur explique pourquoi il avait du détruire gallifrey qui était surtout pour éviter que les time lords accomplisse un rituel qui aurait détruit tout l’univers pour faire d’eux des êtres de pure énergie or dans cette épisode pas du tout encore un paradoxe scénaristique ? lol

    • Dark

      ce n’est que le
      conseil qui désirait faire ça apparament) c’est donc une histoire auquel
      on a rajouté un aspect mais de maniere maladroite :/

  • Pirat

    Cet épisode était sympa pour tous les clins d’oeil et mon coeur de Whovian ne peut qu’apprécier certaines choses, notamment la présence de Capaldi, très brève mais qui m’a fait sauter au plafond, mais le fait est que Moffat a tendance à prendre un peu trop de liberté et à briser toutes les règles de bases… Et je n’approuve pas tellement.

    Où sont les Timelord méchants dont nous parle Ten dans l’épisode de la Fin du Temps qui – en plus – était diffusé juste après ? Dans cet épisode on dirait qu’ils sont tous gentils etc… alors que Ten les considérait comme plus dangereux que n’importe quel ennemi au point de prendre une arme alors qu’il reniait cela. Alors pourquoi d’un seul coup il veut les retrouver tous ?? De même, Galifrey est censée avoir surplombé la terre pendant quelques secondes, comment se fait-il qu’elle n’ait pas disparue durant ce laps de temps ? Et enfin on dira ce qu’on voudra mais pour moi c’est quand même une réécriture. Oui, Moffat nous l’explique en disant qu’il s’en rapelera pas et pensera l’avoir détruite (déjà il va pas trouver ça bizarre de pas s’en rappeler ? Il va tout de suite se dire : oh bah j’ai tué des milliers de personnes ? Oo), mais soyons honnête, c’était pas du tout ce qui était prévu à la base j’en suis sûr. Du coup le Docteur blessé par ce qu’il a fait est faux… facilité de scénario à mon avis. Moffat refuse de lui accorder un côté sombre alors que ça fait partie du Doctor (comme quand il a dit que le Valeyard sera probablement autre chose qu’un docteur véritable car il ne veut pas le rendre aussi sombre…). D’ailleurs, Capaldi est le 13ème docteur au final non ? Parce que l’épisode se conclu quand même en disant que finalement John Hurt EST un docteur… Donc je trouve ça un peu exagéré de venir nous dire après « ouais mais non il compte pas ». D’autant qu’un seigneur du temps peu se régénérer 12 fois et non pas « 12 fois en docteur » donc quoi qu’il arrive là, puisque c’est le 13ème mec, ça devrait être le dernier ?

    Mais bref passons, y’a aussi le fait de mettre 13 docteur au même endroit. Et ça fait pas péter quelques soleil ? Ca met pas en pérille la galaxie ? NOn parce que avant juste sauver un mec alors qu’il aurait pas dû ça menacait l’existence de l’univers alors il faut m’expliquer… Déjà qu’avec le nom du docteur je trouvais ça trop chelou qu’il puisse se glisser dans sa propre ligne temporelle mais là…

    Faut m’expliquer =°

    • PsyX

      Ils sont mentionner quand les Time Lord se réunnissent la salle de réunions. Ils disent que le haut conseille est en cession extraordinaire ^^ (en faite ce qui sont montrer ce sont les généraux, pas les fous furieux qui dirigent Gallifrey et qui sont ceux qui ont pété un cable)

  • alaet

    cet episode etait génial! il a recréé le lien manquant avec la vieille serie avec john hurt faisant un docteur plus proche des anciens, se moquant meme du coté jeunot de ses nouvelles incarnations. Moffat a retourné 7 saisons avec une habileté hors pair et nous a fait vibrer pour un film d’anthologie. Merci, et vivement la saison 8.

  • Yannick Lizier

    Sympa de revoir la blonde de Unit.

    La 1ere scène de la Time War était assez ridicule avec des effets spéciaux

    très moches et on enfonce le clou avec John Hurt (je ne connais pas l’acteur ) et son « plus jamais » !

    J’aurais bien aimé revoir le chef du conseil gallifréen vu dans End Of Time.

    J’aime bien Billie Piper mais l’intérêt de son personnage était vraiment limité…

    Les Zygons : faut bien remplir les trous, ils ont tout misés sur le fan-service…

    Par contre dès que les 3 docteurs ont été réunis, c’était vraiment jouissif !

    Le talent des acteurs et les dialogues ont rendus ses scènes mémorables !

    Faut toujours un humain moralisateur dans les parages…

    Changer un des éléments clé de la série : mauvaise idée pour moi mais on verra

    à quel point ça changera la série…

    Si les Tardis sont aussi utiles, pourquoi c’est seulement le docteur qui en profite ?

    En plus ça me fait penser à Water Of Mars, si le docteur peut changer
    cet évènement, il peut tout faire, c’est un dieu, il peut sauver tout le monde !

    Pour contrebalancer ce rebondissement, on devient amnésique…

    Même si le docteur retrouve Gallifrey, c’est pas lui qui disait que certains étaient mauvais !

    Et le pire, si Gallifrey dans End Of Time est retourné dans son « gel temporel »,
    le chef du conseil gallifrén est toujours là ainsi que le Maître !

    Sauf si bien sûr un règle le problème des méchants gallifréns et comme ça tout ira bien dans le meilleur des mondes…

    Mais j’oubliais, si la planète des Zygons a été détruit durant la Time War,
    il doit y avoir un paquet d’aliens qui en veulent à Gallifrey !

    C’est les daleks qui seront contents, ils pourront finir ce qu’ils ont commencés !

    Le conservateur est sûrement important dans le Whoniverse mais je n’ai pas compris alors faudra que je cherche…

    La scène finale avec tous les docteurs : très moche visuellement mais quelle émotion !

    Bilan : malgré des effets spéciaux moyens et une Clara toujours aussi insipide,
    3 docteurs équivalent à des scènes intenses et un bouleversement inattendu
    dans le Whoniverse !

    La saison 7 avait été une torture (c’est pas John Hurt qu’on doit oublier mais cette saison) mais grâce au Jour Du Docteur, je me suis un peu réconcilié avec lui !

  • Maxence

    Un seul mot : GENIAL !

  • Whollimac

    Je dois dire que je m attendais a mieux, comme les deux episodes: « La prophétie de noël » qui furent pour moi la meilleur clôture de saisons de toute la série. Mais cependant cet anniversaire restera dans les memoires des fans surtout grâce à son final d’exeption. Malgré la présence d’un « méli-mélo » ;) d’enigmes

  • demondesnul

    si on regarde bien « la prophétie de noël » peut être pris pour une suite d’une des aventure du 10eme docteur car on l’entend parlé de son mariage avec la reine mais sa crée une petite anomalie mais sa ma fait rire. mais j’ai pas compris comment le docteur ne pas être au courant ou il as placé galifré sa me met perplexe et surtout quand il va se débarrassé des abomination que les lord ont crée et qui l’ont poussé a vouloir détruire sa planète! mais je me suis bien éclaté sur cet épisode avec 1 docteur c’est bien avec 3 c’est germinepique!

  • Strangeboy

    Je vais peut-être paraitre stupide, mais là fin m’a hautement hérisser le poil. Dans un des anciens épisode, il me semble que c’est : «The End of Time», on apprend que Galifrey n’est pas détruite, mais dans une sorte de boucle Temporel ou une prison temporel, me souviens plus exactement. Ils utilisent le Maître pour revenir, puis après une suite d’évènement, le Docteur meurt et nous avons le droit à un nouveau Docteur. Nous avions appris dans cet épisode que les seigneurs du temps avait lentement sombrer dans une folie ils voulaient mettre fin au temps lui-même et devenir des être supérieur. Histoire simplement ré-écrite ou incohérence? J’écris de mémoire, donc si j’oublie certains détails éclairer moi.

    • Dark

      Je te la fait rapidement :D

      Galifrey est détruite et la période avant sa déstructions est prisonniere d’une boucle temporel pour évité que quelqu’un ne ramene un des conseillers TL (car ce n’est que le conseil qui désirait faire ça apparament) c’est donc une histoire auquel on a rajouté un aspect mais de maniere maladroite :/

  • Nadia

    Maintenant que l’émotion est passée c’est vrai que depuis le temps qu’on en parlait, je m’attendais à quelque chose de plus « intense ». Vu que c’était l’épisode anniversaire j’aurais préféré voir plus de daleks et de cybermen au lieu des zygons qui ne servaient pas à grand chose. Aussi la présence du « war doctor » laissait présager une bataille épique… Mais nan Par contre moi j’ai bien aimé Billie Piper en « conscience ». C’était assez drôle ^^

  • Antony

    Personnellement je trouve que le personnage de Rose à très bien été utilisé je ne voulais surtout pas revoir le petit duo Ten Rose qui à la fin m’agaçait un peu j’ai été content qu’elle parte même si sa fin m’a fait pleurer… LE fait qu’elle revienne en forme de conscience et qu’elle dise qu’elle viens du passé ou plutôt du futur ma rappeler un peu Sxy qui se perd dans ses propres propos. Moffat parfois fait de la grosse merde en tant que Showrunner mais là je trouve qu’il à fait un boulot incroyable… Ok c’est peut-être du fan-service et les Zygons il nous les fait oublié en un claquement de doigt et j’ai pas trop trop compris leur utilité. Le possible retour de Gallifrey m’effraie un peu, que va inventé encore celui qui détruit un peu tout ce qui à été fait en 50 ans :D

  • Zell

    Après cet épisode, je reste perplexe quant à ce qui nous a été montré de la fameuse guerre du temps. « Time War » ça veut quand même dire que le point particulier de cette guerre réside dans sa dimension temporelle. On est en droit d’attendre d’une guerre menée par les seigneurs du temps une stratégie basée sur les retours dans le passé ou les sauts dans le futur. Certes, il apparaîtrait difficile de démêler toutes les causes et les effets, les ten(n)ants et les aboutissants d’une telle guerre, mais les évocations qui en étaient régulièrement faites appelaient à cette ambition (de même que l’épisode « End of Time » où le haut conseil de Gallifrey met en avant ses compétences en matière de maîtrise du temps pour échapper à l’extinction). Au lieu de ça, on a droit, comme point culminant de la guerre, à une bataille à coup de lasers en un temps donné. S’il est impossible sur ce format d’épisode de condenser toute l’ampleur de cette guerre qui fait dire à la brève compagnon du docteur dans « The night of the doctor » que les seigneurs du temps ne valent pas mieux que les daleks, je n’en est pas moins été déçu par le manque d’ambition de Moffat. S’il est le point central de l’épisode, le choix d’exterminer daleks et seigneurs du temps semble avoir été survolé par le showrunner, au sens qu’à aucun moment je n’ai ressenti la tension dramatique que devrait créer pareil dilemme. Moffat a préféré miser sur un épisode aux multiples références et porté par une relation amusante plus que tendue entre les 3 docteurs (c’est un épisode anniversaire, je le comprends un peu). Mais n’est-ce pas là ce qui manque? Un affrontement entre les docteurs et le guerrier sur les bases de ce qu’ils sont et ce qu’ils ont promis. Au final le war doctor se trouve être un docteur au même titre que les deux autres (Moffat tentera de nous expliquer qu’on ne le compte pas comme un docteur parce qu’il ne s’en souviendra pas et que Chris eccleston est bien le 9ème docteur, Tennant le 10ème et Smith le 11ème). Finalement on se demande si les prêtresses sur Karn ne se sont pas trompé de potion et aurait donné au 8ème, un breuvage pour rester un docteur plutôt que pour devenir un guerrier. La fin est belle, Gallifrey est sauf (encore qu’on se souvient que cette planète abrite des individus prêts à détruire toute création pour n’être plus que conscience, cf « The end of Time ») mais le personnage contrasté et torturé du docteur perd en profondeur, quand bien même il ne se souvient plus du revirement de situation. John Hurt n’est donc « malheureusement » qu’un docteur comme les autres (attention je schématise hein) alors qu’on attendait un personnage plus sombre, plus à même, par opposition, de renforcer la promesse du docteur.

  • amy pond

    J’ai adore cet episode meme si d’autre ne l’ on pas aimer a quelque endroit c’etait marrant et gros merci a france 4!

  • Pingback: Doctor Who : 50 ans décevant | Brain Dam...()

  • doctor who n 14

    se que je n’ ai pas comprit se que avoir trois doctor ou meme endroit a la meme epoque ou redu faire un trous dans l’espace temps et matt smith la dit en plus

    • Scarow

      Première règle du Docteur : le Docteur ment !

  • pez

    franchement à part la présence des zygons surtout au moment des négociations j’ai vraiment trouvée l’épisode excellent !

  • Moana

    Excellent ! j’ai adoré !! je le recommande à tout le monde !