The Greatest Show In The Galaxy … ou presque

0

Foule panoramique
3.0

Le Cerveau à participé à la convention The Greatest Show in The Galaxy à Peterborough en Angleterre le 12 et 13 mai dernier.

Avec des invités tels que John Barrowman, Noel Clarke, Philip Glenister ou encore Robert Beltran, The Greatest Show in The Galaxy nous a mis l’eau à la bouche mais la convention mérite-t-elle son nom ? Notre avis.

English Countryside

Pour sa première convention consacrée à la sciences-fiction, Treble Ace Events a réussi à obtenir une palette d’invités capable de faire pâlir n’importe quelle autre convention déjà établie. Située dans un complexe sportif à 40 minutes en train du centre de Londres, de nombreux fans de Star Trek, Doctor Who, Torchwood, Ashes to Ashes, Spooks ou encore Highlander, ont fait le déplacement, certains en Cosplay, pour apercevoir et discuter 15 secondes montre en main avec son idole, le temps de faire une photo et signer un autographe.

Guestlist de prestige

Alors que certaines conventions se contentent d’inviter les acteurs secondaires, The Greatest Show in The Galaxy a réuni la plupart des acteurs principaux des séries et des films pour lesquels ils proposaient des panels Question/Réponse avec les fans d’une durée d’heure.
Un des tours de force fut de réunir le cast original de Torchwood : John Barrowman (Capitaine Jack Harkness), Eve Myles (Gwen Cooper), Gareth David-Lloyd (Ianto Jones), Naoko Mori (Toshiko Sato), Burn Gorman (Dr. Owen Harper), Indira Varma (la diabolique Suzie Costello), Tom Price (PC Andy Davidson), Kai Owen (Rhys Williams) et Freema Agyeman (Dr. Martha Jones). Chose qui n’était plus arrivée depuis la fin du tournage de la saison 2 en 2008.
Pour les nostalgiques d’Highlander, notre Christophe Lambert national et Adrian Paul faisaient également partis de la liste des invités.

Vers l’infini et l’au delà…Ou pas.

Malheureusement, on déplorera le manque de divertissements. Quelques Daleks se promènent dans la salle, un bataillon de Stormtroopers veille à tout mouvement de rébellion, quelques exposants spécialiste dans la vente de produits dérivés (le Cerveau a frôlé l’anévrisme lorsqu’on lui a annoncé que toutes les figurines de Ianto Jones étaient sold-out) , les allers-retours d’un R2D2 télécommandés amusent les enfants et leurs parents, possibilité de poser au volant d’une réplique de la célèbre De Lorean de Retour Vers le Futur…Et c’est quasi tout. Merci, au revoir, à bientôt. Comme pour de nombreuses conventions, l’accès aux panels respecte la politique du « premier arrivé, premier servi – un seul panel par personne. », tourner en rond en attendant le panel de son choix devient inévitable…

Bilan

The Greatest Show in the Galaxy aurait pu avoir le potentiel d’être vraiment « the greatest », mais par son manque crucial d’activés entre les sessions d’autographe et les panels, il n’atteint que le niveau de « moyen – peut vraiment mieux faire…L’année prochaine ».

Crédit photo : ©Ally Wood – 2012

Partager