Motive saison 2 : Fin originale pour une très bonne série

0

kristin-lehman-louis-ferreira-motive-season-2-abc
4.0

Une très bonne série canadienne peu connue qui nous offre une fin originale pour une série qui vaut d’être vue. La Critique du Cerveau (spoiler)

Dans le dernier épisode de la deuxième saison de Motive, la série canadienne sortie il y a deux ans, la victime est l’avocat général Samantha Turner, retrouvée étranglée dans son appartement. Les choses se compliquent quand Mark Cross, le chef du bureau, devient le suspect principal et que Angie Flynn (Kristin Lehman), la policière et personnage principal, se trouve divisée entre enquête du moment et fautes du passé.

MO6_CS_1119_00093.NEFLa saison se termine avec une réplique choquante, et pas ultra crédible, lorsque Angie prévient son partenaire de bureau, Oscar Vega, qu’elle pense quitter la police criminelle, à cause du poids que ses erreurs passées ont sur ses affaires présentes. Ce treizième et dernier épisode de la deuxième saison, diffusé par la chaîne canadienne CTV le jeudi 29 mai, est un épisode très original puisque, pour la première fois, la victime est une personnage qu’on connaît, et que la scène de début implique directement le personnage principal Angie Flynn.

Motive : une série originale et agréable avec une touche de suspense

La série policière Motive fonctionne selon une structure par épisode tout à fait formatée pour son genre : à savoir le cop-show. A chaque début d’épisode, une victime et un meurtrier sont présentés. La scène qui suit est la scène de crime. Arrivent Angie Flynn (Kristin Lehman) et le détective Oscar Vega (Louis Ferreira), chefs de la police criminelle, pour étudier le cas. L’épisode de 40 minutes se déroule tranquillement entre le duo Flynn/Vega avançant dans la résolution du crime, tandis qu’on voit le meurtrier se débattre pour disparaître sans laisser de traces, et que des scènes de flashback montrent le lien entre la victime et le meurtrier qui a mené au crime. La série canadienne a ceci de très rassurant que même si le meurtre de début d’épisode semble toujours incongru et bizarre, les deux partenaires arrivent absolument toujours à le résoudre et à arrêter le meurtrier.Motive-Kristin_Lehman_Louis_Ferreira

De cette structure si banale, on pourrait penser que les épisodes sont ennuyeux. Ce n’est, en fait, pas du tout le cas. Avec des personnages différents à chaque épisode dont on comprend petit à petit les liens complexes qui ont poussés au meurtre et comme fil conducteur les personnages de Flynn et de Vega (mais aussi de détective Lucas et de Dr. Rogers) qui adoucissent la tension avec leurs blagues et leur relation amicale, les épisodes sont très agréables à regarder, à la suite ou séparément. Enfin, les effets de caméra sont intéressants : avec un enchevêtrement de flash backs traduits par la caméra par un même lieu qu’on voit évoluer selon différents moments. Le Cerveau note le personnage de Angie, joué avec brio par Kristin Lehman, présente aussi dans The Killing.

 Un approfondissement de la psychologie des caractères

Dans la deuxième saison apparaissent des nouveaux personnages : l’officier Sung, la chinoise qui débute dans le département de police très dévouée. sergent Cross, le nouveau chef de département qui remplace le sergent Bloom de la saison précédente. Enfin, l’avocat général Turner, qui veut forcer Flynn à être un témoin pour un procès de meurtres.

Une saison qui propose des meurtres toujours aussi originaux que dans la première saison, tandis que des histoires entre Flynn et le boss servent de constance entre les différents épisodes, en ajoutant les mystères d’une ancienne histoire d’amour qui revient hanter Flynn. Cependant, les rapports entre les personnages principaux sont toujours discrets par rapport au meurtre principal, qui reste le point focal de l’épisode. Le cerveau apprécie donc cette série criminelle qui, contrairement à d’autres séries de son style ou genre, n’insiste pas trop sur les histoires ultra émotives entre les personnages, et où un casting différent à chaque épisode maintient une dynamique efficace.

A noter : quelques acteurs notables apparaissent dans les épisodes comme Jason Dohring (il jouait le copain relou dans la série Veronica Mars) et Kenny Johnson (Sons of Anarchy).

 Une saison 3 pour Motive

Le mercredi 21 mai dernier, CTV a annoncé que la série canadienne Motive serait relancée pour une troisième saison qui débutera probablement en février ou mars prochain. Etant la deuxième série canadienne la plus regardée au Canada et très populaire aux Etats-Unis aussi, Motive repart pour une troisième saison. Avec 1,3 million d’audience rien qu’au Canada à la deuxième saison, soit 22% de plus que pour la première saison, la série a bien du potentiel pour une troisième saison. Motive a été créé par le même réalisateur qui a créé Dexter et The Mentalist, à savoir Daniel Cerone. Motive a été nommé 4 fois pour le prix des écrans canadiens de 2014.

Crédits : © CTV

Partager