2014 : Les 15 Meilleurs films du Cerveau

1

12 years a slave

sorties-cinema-du-22-janvier-2014-affiche-12-years-a-slaveAprès seulement 15 minutes, on est plongé dans la violence de l’époque et la douleur ressentie par Solomon ainsi que les autres hommes et femmes esclaves, est palpable. A travers les yeux de Solomon, le public est mis face à une dure réalité. Steve McQueen a mis en scène le scénario adapté par John Ridley avec force et authenticité. Son regard est perçant, il ouvre une fenêtre sur un passé monstrueux, un passé dur à regarder mais qui se doit d’être raconté. La violence est telle qu’on tourne parfois les yeux mais il est important que cette vérité soit montrée. McQueen signe ici un troisième film abouti, fort et d’une grande justesse. Le réalisateur ne fait jamais les choses à moitié. La Critique complète 

 

Her

her-lamour-a-la-machine-afficheAvec Her, Spike Jonze signe un long-métrage à plusieurs niveaux de lecture. L’un verra une belle histoire d’amour, universelle et intemporelle, une réflexion, au final, sur la nature des relations humaines et les peurs qui nous paralysent. L’autre une chronique mélancolique de la solitude et de l’isolement. Le dernier une belle critique des technologies et comment elles rendent nos intéractions avec autrui artificielles. Aucun n’aurait tort, Spike Jonze arrive avec brillot à balayer et lier tout ces sujets. Ce que tous ne manqueront pas de voir, c’est que Jonze réussit à lier ses divers sujets de manière cohérente, sans jamais se contredire, sans jamais tomber dans le racoleur. La Critique complète 

Godzilla

Godzilla La Bete Humaine posterMagnifique réinterprétation du mythe de Godzilla, bien plus qu’un simple divertissement, le film de Gareth Edwards est une ode à la famille, au futur, à la nature humaine qui n’est pas si noire que ça et surtout à la filmographie de Spielberg, autant dans son traitement que dans ses thématiques. Un film qui ravira autant les fans de la première heure que les nouveaux venus. Les cyniques trouveront toujours quelque chose à redire sur les rares facilités de scénario ici et là, mais on les pardonnera vite. Parce que l’Homme peut se tromper. La Critique complète

Maléfique

Maléfique : jeu concours - afficheAdaptation une de ses œuvres légendaires datant de 1959 : La Belle au Bois dormant. Un « remake » pour une nouvelle interprétation de l’histoire avec en vedette Angelina Jolie dans un rôle de méchant : Maléfique, la méchante sorcière. Un autre regard pour un film porté par un vilain, une anti-héroïne, afin de donner plus de sens au conte très angélique et superficiel de La belle au Bois Dormant. Ici, Maléfique montre son visage avant, pendant et après avoir sombré dans les profondeurs du Mal. Un retour sur les origines de cette créature diabolique, terrifiante et fascinante pour expliquer aux enfants que rien n’est aussi simple, et que dans le fond, le Mal, le vrai, dénué de raison ou de cause, n’existe pas. La Critique complète 

La Grande Aventure Lego

La-Grande-Aventure-LEGO-Affiche-France-375x500Phil Lord et Chris Miller, deux nouveaux génies de l’animation, à qui l’on doit notamment Tempête de boulettes géantes (2009) signent ici un scénario original pour ce film inspiré des petites briques que nous connaissons tous. Une réussite narrative et animée qui parle autant aux plus petits qu’aux plus grands. La Grande Aventure LEGO c’est un peu un rêve d’enfant sur grand écran. Un rêve d’enfant qui va très vite. Une aventure rythmée, parfois déroutante vu sa rapidité surtout lors des 20 premières minutes, mais qui, au final, fonctionne de bout en bout. Côté réalisation, la fluidité et la qualité des petites briques générées par ordinateur frise la perfection, avec un soucis du détail que l’on apprécie au visionnage. La Grande Aventure LEGO, ou la grande histoire acidulée des petites briques qui pétillent comme on n’aurait pas mieux fait. La Critique complète 

Crédit photos : universal/ Columbia/ 20th Century Fox / Marvel / Disney / Droits réservés

Partager

  • Chlo Roforme

    même pas un mot pour The Raid 2, qui enterre tout les films cités dans cet article !