7 films traumatisants à voir à Noël (pour pas faire comme les autres)

0

A Serbian Film

Dossier films de Noël A Serbian Film

Réal : Srdjan Spasojevic, 2011

Un enfant regarde à la télé son père sauter une belle jeune fille en talons très hauts. La maman éteint. Le papa explique que ce n’est qu’un film. Milos est une ancienne star du X. Nous sommes dans les années 2000 en Serbie au sortir de 50 ans de communisme et de guerres nationalistes qui ont ravagé le pays. La famille ne parvient pas à joindre les deux bouts. Un mystérieux cinéaste va proposer à Milos de reprendre du service. Bienvenue en enfer…

Le lien a toujours été ténu entre gore et sexe, mort et vie. Mêmes interdits, mêmes rejets, mêmes mises à l’index des adeptes de ces mauvais genres. Ici, les limites sont franchies et le film surfe sur la dénonciation d’un pays malade de sa corruption et de la domination de ses mâles des cavernes. Le pauvre Milos, sous l’emprise d’une substance réservée aux chevaux reproducteurs va se damner en y entraînant sa propre famille.

Du viol d’un nouveau-né fraîchement sorti du ventre de sa mère (new born porn) en passant par un meurtre en plein orgasme, inceste, pédophilie et jusqu’à la nécrophilie la plus explicite, la gamme est étendue et le pauvre bougre y en sera pour ses frais. Le film se termine dans une véritable ambiance hallucinatoire jusqu’au final noir et sans espoir. Pauvre Serbie.

A Serbian Film Trailer

La rédaction

Partager