7 films traumatisants à voir à Noël (pour pas faire comme les autres)

0

The Human Centipede (First Sequence)

Dossier films de Noël The Human Centiped

Réal : Tom Six, 2009

Un chirurgien un brin barré a un jour l’idée saugrenue de vouloir fabriquer un « douze pattes » au système digestif commun en greffant les bouches et les anus de trois pauvres égaré(e)s.

Le thème du médecin frapadingue a toujours hanté l’univers du cinéma d’horreur (du dentiste au docteur Rictus en passant par des voleurs d’organes pas très propres) mais rarement un tel héritier de Mengele n’a frappé aussi fort en voulant réaliser à tout prix le fantasme improbable de ce tordu de Tom Six, producteur, scénariste et réalisateur. Plus celui-ci ajoute de chiffres à ses suites et plus il veut multiplier les pattes de son monstre. Invention dingue à la « concours Lépine » ? Résultat d’une « grosse tête » qui veut à tout prix entrer dans le Guiness des records ?

Le réalisateur parvient à étirer sa courte idée et non son « œuvre » (aïe sinon ça fait mal) le temps imparti pour un long métrage. Encore une fois la police n’est pas là pour arrêter le massacre pour notre plus grand plaisir. Comme si les flics étaient de notre côté. Ambiance clean, immaculée et carrée,… anatomique. L’homme est relégué au rang avilissant de bête contre nature souffrant à 4 pattes rejet de greffe et marche solidaire. A vous de choisir dans la file celui auquel vous désirez vous identifier, am stram gram… L’homme qui mène la marche, celle qui fut la seule à se rebeller et qui sera punie en étant mise au milieu ou la dernière qui fera un rejet bien purulent ? Et le suspens est à son comble quand arrive enfin le clou du spectacle, la fameuse scène où, rassasié jusqu’à la lie, le premier de la file se sent l’irrépressible envie de… On ne retient pas son plaisir pervers.

The Human Centipede Trailer

La rédaction

Partager