The Handmaid’s Tale : Pourquoi tout le monde devrait regarder cette série !

1

Hymne à la maternité

handmaid's tale image dossier 10The Handmaid’s Tale tourne essentiellement autour du thème de la fertilité. Si toute la série est basée sur le caractère fondamental de procréation de la femme, notamment quand il est question de survie, elle est aussi un hymne au pouvoir d’être mère. Car oui, ce qui anime avant tout DeFred, notamment dans une société où la vie, et engendrer la vie, est un bien précieux et nécessaire à la survie de toute l’humanité, est sa maternité. Sacré ironie.

Son envie de retrouver sa fille, sa progéniture, la protéger : toute la clé et besoin de survie, sa résistance à ce qu’elle endure, réside dans son état de mère. Comme une célébration de toutes ces femmes capables d’endurer l’innommable, du viol à l’excision, non seulement pour survivre, mais par instinct primal : celui de protéger et sauver sa progéniture. Une force inépuisable, qu’un homme ne pourra jamais expérimenter, puisque propre au genre féminin. Désolé amis masculins.

Rétro-futuriste

Comme toute dystopie, The Handmaid’s Tale est une série futuriste qui étonne par son absurdité, notamment quand on est habitué à imaginer le futur avec des technologies plus improbables que des voitures volantes ou des voyages interstellaires… Ici, le futur ressemble beaucoup à notre présent, mais aussi à notre passé. Aux années 50 par les costumes des épouses, ou le manque de technologie. Les coiffes et costumes des servantes nous rappellent les premiers colons protestants et leur moralité extrême, mais aussi le peuple Amish, coincé encore aujourd’hui au 18ème siècle. Aucune technologie ne se voit dans les décors de la série au-delà des automobiles. Et quelques ordinateurs ci et là, bien évidemment dans les mains des hommes.

handmaid's tale image dossier

Tout est rétro. Comme si la clé de la survie humaine résidait dans le retour aux choses simples, loin de toute manufacture et hyper-industrialisation. Un message intéressant à l’heure de la PMA et des perturbateurs endocriniens, de l’addiction aux portables et de la perte des repères sans technologie, de la pollution, des OGM, des micro-particules, de l’urbanisation et du bio… Mais surtout à l’heure du réchauffement climatique. Comme si, les fondateurs de Gilead, dans leur retour aux sources, étaient là pour nous rappeler que notre société d’hyper-consumérisme va indéniablement nous mener à notre perte, et peut-être nous forcer à sombrer dans le totalitarisme si l’on ne se reprend pas dès aujourd’hui. Again, The Handmaid’s Tale est un rappel à l’ordre et à la résistance.

PEPITE

The Handmaid’s Tale est une pépite immanquable de cette saison série 2017-2018. La série originale produite par la plateforme Hulu et diffusée sur OCS en France, mérite ses récompenses et le buzz qui l’entoure. Cependant, le Cerveau vous aura assez prévenu tout le long de cet article, il faut garder l’estomac bien accroché et surtout ne pas binge-watcher cette série. Difficile à regarder, violente mais aussi engageante, elle est à voir et déguster avec patience, car elle hante le spectateur longtemps après visionnage. The Handmaid’s Tale est l’une des rares séries qui vous habitera et vous hantera, pour une pépite qui restera dans les annales de la télévision, en espérant qu’elle ne soit pas le présage d’un avenir funeste… et pas seulement pour les femmes.

The Handmaid’s Tale : Bande annonce

Crédit photos : ©OCS 

Partager

  • gaëlle

    Très bon article mais petit oubli très important, parce qu’il est réel et d’actualité : tout commence à cause de la pollution. Et autre détail réel mais plus méconnu : oui c’est vrai, la pollution est une des causes de la baisse réelle de la fertilité.