The Handmaid’s Tale saison 2 : La scénariste défend “la dernière cérémonie” (spoilers)

1

La scénariste de l’épisode 10 de The Handmaid’s Tale, The Last Ceremony, explique son intention derrière la scène brutale. Spoilers

L’épisode 10 de la saison 2 de The Handmaid’s Tale, The Last Ceremony contient l’une des scènes les plus brutales de la série à ce jour. Alors qu’on pensait que la situation de June ne pouvait pas être pire, elle se fait brutalement violer par Fred avec la complicité abjecte de Serena Joy. Un viol sous prétexte de “cérémonie”, un mot utilisé pour légitimer leurs actions.

Les Waterford sont vindicatifs de June et de son comportement. La fausse alerte de l’accouchement les a embarrassé et sous prétexte de déclencher l’accouchement de “leur enfant” ils la violent. Serena retient June qui se débat pendant que Fred la viole.

La scène est très difficile à regarder et elle pourrait pousser certains téléspectateurs à abandonner la série. Cependant, la scénariste de l’épisode, Yahlin Chang, demande au public de rester et d’avoir confiance en la série. “Je m’inquiète que certaines personnes ne veulent plus regarder après ça parce que c’était dur à regarder. Mais des épisodes 11 à 13, il se passe des moments incroyables que vous ne voulez pas rater. L’épisode juste après celui-ci est incroyable, un des meilleurs épisodes de la télévision.

Montrer l’horrible vérité du viol

Aussi atroce que puisse être cette scène, elle représente la misogynie et l’horreur que vivent ces femmes : “Je voulais montrer à quel point le viol est vraiment brutal et terrible. Je voulais montrer ce qui se passe vraiment durant chaque cérémonie qui se déroulent chaque mois à Gilead. Que pensez-vous qu’il se passe ? C’est du viol, c’est toujours horrible et terrible.”

Elle ajoute : “Nous essayons toujours d’être honnêtes et fidèles à ce qui arrive aux personnages. En pensant à la fausse alerte et comment Defred a humilié Fred et Serena et ce qu’ils feraient en retour, il me semblait évident qu’ils voudraient que le bébé arrive le plus tôt possible.”

Les médecins disent souvent que le sexe aide à déclencher un accouchement. Chang s’est servi de ça et pour elle : “Ils ont déjà demandé au docteur de déclencher l’accouchement mais il a refusé. Serena est désespérée et veut ce bébé. (…) Pour Serena et Fred, Gilead est basée sur le fait qu’ils possèdent le corps de Defred. Son ventre, leur ventre. Son bébé, leur bébé.”

Misogynie et contrôle des femmes

Elle ajoute : “La série est à propos de misogynie et le fondement de la misogynie, c’est le contrôle du corps des femmes. Dans ce contexte, pourquoi ne feraient-ils pas la cérémonie ?”

Pour la première fois, June exprime vocalement son non-consentement et tente de résister. Elle cri et supplie Serena d’arrêter de la retenir. Son attitude prend les Waterford par surprise et dès le lendemain, Fred la laisse aller voir sa fille Hannah.

Chang explique : “Ça les choque vraiment. Ça les prend par surprise parce qu’ils ont fait cette cérémonie des centaines de fois et ce n’est pas censé se passer comme ça. Le fait qu’elle soit une femme avec un pouvoir sur son propre corps, ils ne le comprennent pas. Pour eux, ça n’a pas de sens dans ce contexte.”

Généralement, les Servantes ont tendance à se dissocier de leur corps durant cet acte atroce. On le voit au début de l’épisode avec Emily. Contrairement aux cérémonies précédentes, June est incapable de se détacher de son corps à cet instant : “Elle n’a pas vécu de cérémonie depuis longtemps. Donc elle n’a pas le temps de se dissocier avant que ça commence. Elle essaie de le faire mais elle n’y arrive pas. Elle n’a plus l’habitude, elle est enceinte et c’est son corps.” explique Chang.

Voir le malaise en face

La scénariste veut bien faire comprendre au public que “c’est important de montrer qu’il a toujours été question de viol et que c’est toujours aussi horrible pour les servantes. C’est toujours aussi brutal, c’est juste que les servantes sont entraînées pour ne pas que le spectateur le voit, pour que ce soit facile pour les gens mais ce n’est pas facile pour elles. C’est affreux.”
En gros, la réaction de June est la pour rappeler que chaque cérémonie est un crime, même si la servante n’exprime pas son mal-être. Le but de la scénariste avec cette scène était de montrer “la vérité sur les agressions sexuelles.”

Chang incite le public à continuer de regarder la série : “Ce qui arrive par la suite est vraiment puissant. S’il vous plaît, n’arrêtez pas de regarder,” demande-t-elle.

The Handmaid’s Tale, c’est le jeudi sur OCS Max et OCS Go.

Source : THR / Crédit ©Hulu

Partager

  • Vince

    On en a vu une paire de ces scènes. La seul diff est que la June se défend, comme un « vrai » viol. Ce qui met forcément encore plus mal mais dans le fond effectivement c’est le même viol que tout ceux qu’on a vu avant. Je vais pas arrêter de regarder pour ça ^^ surtout au vu de la fin de l’épisode !