Game of Thrones saison 8 : Toutes les scènes coupées ou manquantes de l’ultime saison !

0

Les scripts de la saison 8 de Game of Thrones contenaient plus de scènes que ce qu’on a pu voir. Détails des scènes coupées de l’ultime saison de Game of Thrones, dont certaines changeaient radicalement les séquences de certains épisodes.

L’ultime saison de Game of Thrones est terminée depuis maintenant près de 6 mois. Cela n’empêche pas que de nouvelles informations concernant cette dernière soient révélées, encore et toujours aujourd’hui. Une saison qui n’a malheureusement pas fait l’unanimité, ni auprès des fans, de la presse, ou même ceux qui y participaient.

Trop elliptique, pas assez substantielle, la dernière saison de Game of Thrones a été sans conteste très expéditive dans son intrigue. Même l’auteur de la saga littéraire dont la série est adaptée le dit, il y avait matière à faire bien plus d’épisodes, si ce n’est de saisons.

Après le script du final qui révèle des détails passés sous le nez des spectateurs ou pas assez explicites au visionnage, on apprend aujourd’hui que beaucoup de scènes ont été coupées de tous les épisodes de la saisons. Des séquences qui auraient pu donner plus de profondeur et d’intérêt à l’intrigue voir à l’action de certaines séquences et ou épisodes.

Ces scènes ont été découvertes dans les scripts de cette ultime saison de Game of Thrones, qui sont disponible à la lecture dans la bibliothèque de la Writers Guild Foundation à Los Angeles.

Une journaliste américaine a eu le courage de lire tous les scripts de cette saison afin de les détailler pour le magazine américain Insider. Voici les scènes qui ont été coupées, ou peut-être jamais tournées pour cette saison finale de Game of Thrones.

Episode 1 : Euron Greyjoy, la compagnie dorée et Yara

Dans le premier épisode de la saison 8, on découvrait Yara qu’on n’avait plus vu depuis le second épisode de la saison 7 de Game of Thrones, prisonnière de son oncle. Une scène qui ne figure pas dans cet épisode figurant dans les scripts, décrit ce dernier arrivant à Port-Réal avec la Compagnie Dorée et son capitaine, Harry Strickland, échangeant plus qu’un simple plan en mer l’œil sur l’horizon.

Cette scène décrit une discussion entre les deux hommes sur leur navire, notamment concernant les plans d’Euron avec Cerseï, dont celui de coucher avec la Reine. Strickland lui aurait dit que Jaime n’accepterait jamais cela, ce à quoi l’homme aurait répondu « elle peut penser à lui quand je serai en elle, cela ne me dérange pas ». Ce à quoi Strickland rétorque –  attention punchline  –  « vous êtes un homme bizarre ».

Suite à cette discussion, contrairement à ce qu’on a vu dans l’épisode, Euron descendrait rejoindre Yara juste après pour échanger avec elle avant et non après avoir rencontré la Reine ( comme vu dans cet épisode). Il embrasserait  sa nièce sur les lèvres après lui avoir dit qu’il allait « baiser la Reine ». Il conclurait la discussion avec cette phrase : « reste assise ici et chie toi dessus, comme une gentille petite fille ». Toujours aussi sympathique, doux et bien elevé ce bon vieil Euron.

Si la phrase « Fuck the Queen » est bien restée dans l’épisode diffusé, la scène est bien plus lisse et moins incestueuse. Quant à Strickland, les seuls dialogues qu’on aura eu du personnage auront été avec la Reine dans la salle du Trône lors des présentations de ce dernier à son arrivée. Rien de plus. Ça méritait le voyage d’Essos, surtout quand on le voit se faire cramer sans même se battre 4 épisodes plus tard…

Episode 2 : Alys Karstark et la bataille de Winterfell

Dans le script de l’épisode 2 de la saison, une autre scène nous apprend qu’Alys Stark aurait dû être bien plus présente à l’écran. Durant le conseil entre les clans tout d’abord, mettant en place un plan pour annihiler le Roi de la Nuit avec Bran en guise d’appât. Jon constaterait dans cette séquence qu’ils n’auront pas assez d’hommes pour protéger Bran.

Raison pour laquelle Alys Karstark se porterait volontaire :  « J’irai avec lui » déclarerait la jeune femme « les Karstark ont trahit votre Maison, laissez-nous regagner votre confiance ».  Ce que Jon approuverait en hochant la tête. Plus tard dans l’épisode, on peut même voir la jeune femme pousser le fauteuil de Bran alors qu’ils se dirigent vers le bois juste avant la grande bataille.

Episode 3 : Alys Stark vs Ice Zombie Kids

Elle aurait eu aussi bien plus de répliques dans l’épisode 3 de cette saison 8 de Game of Thrones. Notamment durant l’affrontement,  d’après le script de la Bataille de Winterfell : Alys Karstark et ses hommes auraient du se battre bien plus à l’écran.

Une scène la montrait tentant de repousser des Marcheurs, alors qu’elle les aurait entendu s’approcher du bois et donc de Bran. Le script décrivait la scène de cette manière « Alys était terrifiée mais résolue. Elle fait un à geste ses hommes pour qu’ils se dirigent vers les bruits, en leur demandant de la suivre ». La scène enchaînerait sur elle et ses hommes avançant dans les bois et suivant des pas qui vont les mener vers un enfant mort-vivant.

Les hommes tenteraient de s’échapper, alors qu’ils remarquent à travers les arbres des « petites silhouettes se rapprochant d’eux. Des fragments d’ombres d’autres enfants morts ». La dernière fois que l’on était censés voir Alys étaient quand une de ces silhouettes s’élançait vers elle alors qu’elle « se retourne et se met à courir ».

Mais la production a visiblement choisi de mettre bien plus à l’honneur le personnage de Theon dans la défense de Bran avant l’arrivée du Roi de la Nuit. Bien qu’elle était à côté de lui, on ne l’a verra quasiment, jusqu’à la scène de sacrifice comme nous l’avons vu dans les dernières minutes de La longue nuit.

Episode 3 : Tyrion et Sansa se battant contre les morts dans la crypte

C’était la grosse théorie qui était la plus plausible concernant la bataille de la nuit et qui s’est bien évidemment réalisée : celle des Morts qui se réveillent dans la crypte alors que les femmes et les enfants, ainsi que les lords et ladys qui ne pouvaient pas se battre, s’y étaient réfugiés.

Si l’épisode nous avait offert des moments chargés en émotions, entre Sansa et Tyrion alors qu’ils étaient en proie aux Mort de la crypte – favorisé parla musique de Ramin Djawadi –  il semblerait que la production ait choisi d’omettre une scène qui aurait pu être bien plus intéressante et bad-ass.

Si l’on sait qu’une autre scène avec Arya ne figure pas non plus dans l’épisode, comme expliqué par le réalisateur de la bataille en personne, il semble que le script réservait une belle scène d’affrontement entre les morts et le duo Tyrion/Sansa, face à Missandei, Gilly et bébé Sam. Les deux personnages auraient dû se donner la main et se lever, résolus à tuer les morts avec leur dague en verredragon après leur dernier échange, celui qui figure dans l’épisode diffusé.

La scène aurait dû enchaîner sur Missandeï protégeant Gilly et son fils derrière la statue de Lyanna, alors que le petit est en train de pleurer. Dans le script ceux qui se jettent sur eux sont identifiés comme « DEAD STARKS ». Au moment où ils allaient en finir pour de bons, les morts « crient brusquement et tombent à terre ». Derrière les morts inanimés, on pouvait voir Tyrion et Sansa dague à la main «elle leur a donné un coup avec le bout pointu » était écrit dans ce script, sûrement pour faire référence à la phrase qu’Arya lui a dite quand elle lui offre la dague avant qu’elle ne se rende dans la crypte.

Un scène qui revenait clairement sur le côté WTF du réveil des Stark dans la crypte, célébrant aussi la force de Sansa, prête à se battre quand il le faut. Le rendu final était bien plus doux pour les personnages, résolus à la fatalité et loin de chercher à se défendre.

Cette scène a même été tournée, puisque Sophie Turner avait déclaré dans une vidéo sur les coulisses qu’elle avait adoré joué dans « des scènes d’action » comme elle n’en avait jamais eu. La séquence finale dans cet épisode ne montre aucune réelle action pour le personnage. Ce qui confirmerait bien que la scène, comme celle d’Arya qui avançait furtivement dans les bois avant de tuer le Roi de la Nuit, a bien été coupée au montage.

Episode 4 : La love Story Missandei / Grey Worm et la solitude de Daenerys

Si une scène manquante du premier épisode avec en scène le couple d’ancien esclaves prenant soin l’un de l’autre à l’arrivée de Winterfell et échangeant bien plus que de regards amoureux, n’est pas des plus importantes, surtout quand les didascalies du script sont ainsi : « qu’il sont amoureux ces deux-là » ( True story), il semblerait que d’autres scènes un peu plus substantielles manquent dans la suite.

Des scènes qui auraient pu souligner la solitude et détresse de Daenerys, notamment lors du banquet post-bataille de Winterfell.

Missandei et Grey Worm devaient à l’origine, dans les scripts,  être assis à la table de Daenerys. Durant le repas, Missandeï devait boire son vin en jetant des regards langoureux vers son amant tout en souriant. Ce que Daenerys remarquerait : « Lorsqu’elle se rend compte que Dany était en train de la regarder, elle arrête de sourire et se mets à regarder droit devant elle, tentant de rester digne. ».

Alors que Daenerys échangerait à son tour un sourire vers elle, cette dernière ne s’en rendrait pas compte. Un sourire qui prouve que la Reine est heureuse pour eux, alors qu’elle tourne le regard vers Jon. La reine perdrait le sourire, alors que ce dernier semble perdu dans ses pensées et loin de ceux qui l’entourent.

Le reste de cette séquence montrerait aussi la Reine remerciant Grey Worm et le félicitant pour son combat alors que ce dernier, durant les célébrations, restait stoïque et vigilant : « la reine lui dit qu’il s’est bien battu, qu’elle est sauve dans le grand hall de Winterfell et qu’il peut aller tranquillement se reposer. »

Ce qui pousse Missandeï à quitter la fête prétextant une fatigue elle aussi… Dany lui demanderait si c’est à nouveau «son ventre », alors que Missandeï, qui ne sait pas mentir et tenterait de le cacher répondrait par un « mal de tête ». Alors que la Reine l’autorise à se retirer de la fête, le script décrit l’état de Daenerys : « Dany est heureuse pour son amie. Mais elle sait aussi que tout le monde semble heureux et s’amuse, sauf elle. Elle est seule et Varys remarque sa solitude. ».

La scène enchaine sur Tormund en train de faire des blagues sur Jon et son vol de dragon, toujours avec le même regard désespéré de Daenerys. Une scène que nous avons vue (avec un joli gobelet en bonus) dans l’épisode.

On ne sait pas si ces scènes auraient donné plus de nuances à l’état de Daenerys avant la bataille de Port-réal, bien qu’elles semblent vouloir s’appuyer plus longtemps sur la solitude de cette dernière et son état dépressif.

Episode 4 : Les échanges plus longs de Varys et Tyrion

Toujours dans l’épisode 4 de la cette saison 8 de Game of Thrones, en plein voyage vers Port-réal, Varys et Tyrion ont eu droit à une longue discussion sur Daenerys et Jon. Une discussion que nous avons pu voir, centrée sur la légitimité de Jon sur le trône après la révélation de la véritable identité de ce dernier par Sansa.

D’après le script de cet épisode, Varys aurait remis en question la déclaration de Tyrion avant de l’accepter, peu sûr de la véracité de ce que Sansa a avoué à Tyrion, par peur de manipulation par cette dernière.

Tyrion tenterait de prouver qu’elle a bien dit la vérité en argumentant sur les pouvoirs Targaryan : « Il a volé à dos de dragon. Un non-Targaryen a-t-il déjà réussi à monter un dragon ? ». S’ensuit un échange entre les deux compères sur ce sujet avant que ce dernier ne soit convaincu que Jon est le réel héritier et plus apte à reprendre le Trône face à Daenerys. Pour rappel, dans la mythologie de Martin, seuls les descendants de Valyria peuvent chevaucher des dragons, les derniers étant Targaryan dans son épopée.

Episode 5 : Jon et Daenerys après la mort de Varys

Une scène entre les amants maudits de Westeros aurait pu donner plus de sens à la crise de nerfs de Daenerys et l’état nerveux de cette dernière alors qu’elle s’apprête à attaquer Port-Réal. Juste après la mise à mort de Varys par la Khalessi.

Jon, rejoindrait la Reine dans sa chambre juste après l’exécution. La première chose que cette dernière fait est de le confronter sur sa discussion avec Varys sur la plage. Elle lui demanderait de quoi ils ont parlé tous les deux : « Jon ne veut pas confirmer ses suspicions grandissantes, mais il déteste encore plus mentir. Il tente de lui faire comprendre « qu’elle sait », alors que Dany le pousse à avouer. « Il sait à propos de moi, il voulait que je réclame le trône » ».  Le reste de la discussion, nous la connaissons tous, à quelques détails près.

Il semble aussi dans le script de cette scène que Jon réponde clairement «non » à Daenerys quand elle lui demande si elle n’est qu’une Reine pour lui : « Dany recherche désespérément une connexion, elle ne s’est jamais sentie aussi seule qu’aujourd’hui. Elle repousse son baiser et regarde Jon. C’est compliqué pour lui. Il l’aime. Il désapprouve fortement ce qu’elle fait. Il la désire. Il a peur d’elle. Elle ressent son ambivalence ».

Une ambivalence que trop peu montrée dans la saison finale, puisque la solitude et désespoir de Daenerys sont arrivés comme un cheveu sur la soupe à partir de l’épisode 4 et 5, faisant de sa folie meurtrière un acte complètement radical et loin de ce qu’on a connu du personnage, qui deux épisodes plus tôt refusait de sacrifier le peuple dans sa quête du trône, puisqu’elle choisi de combattre le Roi de la Nuit pour sauver le peuple de la menace des morts… Quant à l’ambivalence des sentiments de Jon depuis la révélation de son identité, jamais il n’à été question de nuance dans ce qu’on a vu du personnage. Peut-être la faute au jeu monolithique de Kit Harrington.

Episode 5 : Le vrai moment où Daenerys part vraiment en vrille

Durant l’épisode 5, The Bells – les cloches faisant référence à la reddition de Port-Réal et le pétage de plombs en bonne et due forme de la Mère des dragons qui décide de tout cramer (pour repartir sur des bases saines #comprennequipourra #privatejoke) – on aurait dû revenir sur le visage de Daenerys survolant la ville en ruine avec Drogon.

Si le réalisateur de l’épisode a décidé de ne plus montrer le visage de Daenerys en train de décimer le peuple de Port-Réal à partir de la scène des cloches, le script proposait de revenir une énième fois sur cette dernière un peu plus tard. Certains défendent ce choix car ne pas la montrer la déshumanise, et donc justifie sa violence, d’autres y voient une puissance divine abattant son courroux sur les mortels, métaphore de l’ivresse des pleins pouvoirs de la jeune femme…

Visiblement cela n’était pas imaginé ainsi : cette scène supplémentaire ne devait pas proposer de dialogue et devait être joué juste à l’expression par Emilia Clarke, devait avoir lieu. Suivant le départ d’Arya des décombres de la salle du trône, on devait revenir sur la Khaleesi en plein doute.

Le script note que cette scène est « l’une des seules de toute la séquence qui devait montrer la Mère des dragons ».  Elle décrivait « un plan serré sur Daenerys alors qu’elle regarde la salle du trône que ses ancêtres ont construit ». Alors qu’elle examine les lieux, elle va s’arrêter sur le blason Lannister de la fenêtre, là où étaient jadis des vitraux aux signes de l’étoile aux 7 branches (la religion de Westeros). Comme un « symbole de ce qui lui a été volé » cela va la « mettre en furie » ». A ce moment là Drogon va commencer à détruire complètement le donjon rouge, ce qu’on a pu voir dans l’épisode sous tous les plans.

Dans les coulisses de cet épisode, les showrunners reprennent les mots de cette description pour expliquer le regard de Daenerys quand elle prend la décision de tout détruire, alors qu’elle est à des kilomètres du donjon rouge… Peut-être que pour ces derniers, un seul plan suffisait pour décrire l’état de rage et les envies de vengeance de Daenerys. Le Cerveau, lui, n’est pas convaincu…

Game of Thrones : Final End

Le dernier script que l’on a pu lire, puisqu’il a été mis en ligne dans le cadre de sa nomination aux Emmys Awards, est assez ressemblant à ce qu’on a pu voir à l’écran bien que les didascalies et descriptions qu’il proposait étaient bien plus explicites concernant certaines scènes, comme celle où Drogon brûle sans le vouloir le Trône de Fer, ou en décrivant clairement Jon comme le Roi des Sauvageons après avoir rejoint la garde de Nuit pour son acte meurtrier.

 

Des explications qui viennent nourrir une saison beaucoup trop rapide d’un point de vu intrigue et loin de ce qu’on a connu de la Game of Thrones durant ses heures de gloire. Si les fans auraient voulu une fin à la hauteur de la série la plus folle de cette décennie, en l’exprimant par pétitions réunissant près de deux millions de signatures, ils devront se contenter de ces explications grâce aux scènes qui auraient sûrement offert un peu plus de corps et de substance à peut-être la pire saison de Game of Thrones, ou se déplacer à Los Angeles pour lire les scripts visiblement plus explicites de cette saison 8.

Valar Morghulis, comme disait un certain sans visage…

Crédit photos : ©HBO

Partager