Pourquoi Twin Peaks est-elle une série culte ?

1

L’autre point qui fait de Twin Peaks une série de cachet réside dans l’écriture de ses personnages, à commencer par l’Agent Dale Cooper.

Personnages variés pour série multi-genres

Loin du héros classique de la télévision, ce dernier est un détective drôle, attachant, et ouvert au Paranormal (peu étonnant que certains y voient le père spirituel d’un certain Fox Mulder). Incarné par le célèbre et talentueux Kyle Maclachlan, Dale Cooper est à l’image du style de la série, qui jongle entre comédie, mystère, drame et enquête policière.

Twin Peaks n’est pas une série qui s’inscrit dans une seule case, que ce soit avec ses personnages ou son genre. Et cela sera l’élément fédérateur des spectateurs à son époque, chacun y trouvant son compte : de la midinette qui ne s’intéresse qu’aux relations de couples et aux soaps, à la ménagère ou les fans de cop-shows. Loin de Clair de Lune ou Columbo, par exemple, Twin Peaks est un hybride qui va engager n’importe quel spectateur, même si ce dernier affectionne un genre plutôt qu’un autre.

casting twin peaks

Une narration inédite, surprenante et maitrisée

Avec Twin Peaks, le spectateur va découvrir une toute nouvelle façon de raconter une histoire. En effet, Mark Frost est un véritable technicien de la narration, proposant des épisodes qui ne suivent aucun code classique de l’écriture pour la télévision.

graphique Newsweek intrigue twin peaks

Schéma graphique extrait du magazine newsweek de mai 1990 tentant de retracer l’intrigue de Twin Peaks 

Entre flashbacks, séquences oniriques, dialogues incisifs et échanges de punchlines, personnages étranges, et séquences incomprises, Twin Peaks, comme on le disait plus tôt, propose une intrigue très riche, bourrée d’intertextualité, d’une complexité inédite en télévision. Elle perturbe le spectateur par sa chronologie inédite, et sa complexité captivante qui pousse ce dernier à s’immerger dans le programme. Une immersion garantie afin de comprendre toutes les ramifications des multiples sous-intrigues de la série, portées par plusieurs personnages, qui à un moment ou un autre, finiront par interagir entre eux.

Partage social

Devant son écran, ainsi chacun va y aller de sa théorie, et les prémices de rassemblements types de fans, comme on les connaît aujourd’hui commencent à naître avec des réunions pour regarder ensemble Twin Peaks. Même les acteurs de la série s’y mettent d’ailleurs. Des discussions se lancent pour comprendre par exemple l’implication et l’intérêt du nain dans l’histoire de Twin Peaks, ou juste se remémorer la véritable chronologie de l’histoire.

Plus qu’un divertissement et une série qui pousse son spectateur à la réflexion, Twin Peaks devient un phénomène d’échange social similaire à ce qui s’est depuis démocratisé aujourd’hui, à savoir les forums de fans sur internet, où l’on analyse et décode la série, les rencontres entre spectateurs bien au-delà de la machine à café, comme l’explique cet article du New York Times du 7 mai 1990. Les prémices de ce qui entoure certains phénomènes séries d’aujourd’hui voient ainsi le jour, et ce bien avant internet, grâce à une intrigue bien loin de l’ordinaire des programmes télévisés de l’époque, impactant ainsi le paysage culturel d’une société loin de la nôtre, où parler « séries » est devenu banalité.

Une – petite – révolution

Si les critiques et les journalistes ne cessent de parler de Twin Peaks comme d’une grande révolution, le Cerveau lui restera honnête quant au réel impact de Twin Peaks.

On ne peut oublier que techniquement elle aura été un échec puisqu’elle n’aura bénéficié que de 2 saisons, et d’un téléfilm, qui n’aura pas du tout le succès attendu de la part de ses producteurs. Elle aura aussi été une série que beaucoup ont oubliée, et que certains ont du mal à revoir, notamment car elle est datée, produit d’une époque bien loin de la nôtre, ce qui pourrait rebuter beaucoup de spectateurs, notamment les plus jeunes, ou les millenials, qui n’ont pas pu ni eu la chance de connaître ces époques sans internet ou smartphones.

Pourtant, elle reste néanmoins une œuvre particulièrement jouissive à regarder pour un véritable classique de la Télévision désormais, que le Cerveau encourage fortement à voir, ou à revoir, avec, ou sans saison 3.

 Crédit photos : ©Droits Réservés

Partager