Inhumans saison 1 : La déception Marvel

3

inhumans-saison-1-la-deception-marvel-une
2.0

Retour sur la première saison de la série Inhumans qui peine à garder l’attention des téléspectateurs. Critique.

La première saison de Inhumans est arrivée à sa fin sur ABC et ce fut laborieux. Après avoir voulu faire de cette série un événement, ABC en a fait une série ennuyeuse, sans grands enjeux avec des personnages qu’ont auraient vraiment voulu aimer mais qu’on finit par vite oublier. Le visionnage des 8 épisodes aura été difficile même avec toute la plus grande volonté du monde.

Dans ce final intitulé And Finally: Black Bolt, Maximus veut prendre le contrôle une bonne fois pour toute mais il finit par se faire piéger par son frère qui le ne tue pas mais l’emprisonne sur Attilan. Malheureusement, Attilan est détruit et les habitants se retrouvent sur Terre. La Terre semble être le refuge de beaucoup d’habitants venus d’ailleurs ces derniers temps dans l’univers Marvel (oui, on pense à toi Thor). Mais dans Inhumans, c’est plus un retour à la maison.

Manque de profondeur

KEN LEUNGMarvel ne peut pas gagner à tous les coups. Si la majorité de ses séries sont bonnes et divertissantes, certaines se plantent et Inhumans est l’une d’entre elles. Dès le départ, il fut difficile de vraiment s’investir dans les personnages. La série passe très peu de temps à vraiment développer ses personnages et expliquer leurs réelles motivations.Elle  échoue ainsi à faire s’investir émotionnellement le téléspectateur parce qu’il est difficile de s’attacher quand il n’y a pas beaucoup de substance d’autant que, si certains acteurs arrivent à s’en sortir avec le peu qu’on leur donne, d’autres ont du mal à convaincre. Une fois l’intérêt parti, il est difficile de le retrouver. Même les scénaristes donnent l’impression de ne pas être investis dans leurs personnages et l’histoire.

Le téléspectateur passe alors la majorité de son temps à se demander pourquoi les personnages agissent comme ils le font. On aurait aimé plus de profondeur avec Maximus en dehors du fait qu’il veuille seulement être le Roi d’Attilan. Au final, il n’est qu’un humain jaloux psychopathe, souffrant un complexe d’infériorité. Ce pauvre Black Bolt manque aussi cruellement de dimension. Tout est entre les mains de l’acteur parce que le personnage ne parle pas, il doit être parfait pour retranscrire chaque émotion. Et à la fin, quand il ouvre la bouche, l’effet dramatique tombe un peu comme un soufflet. Certes il explose tout mais la satisfaction n’est pas vraiment présente.

Facilité et mauvais effets spéciaux

La majorité des questions restent sans réponses et plusieurs idées restent inexplorées et inexpliquées. On se retrouve ainsi avec une histoire banale de prise de pouvoir sans creuser plus. Les scénaristes utilisent des ressorts scénaristiques faciles en mettant des obstacles artificiels devant les personnages ou encore tuent l’un d’entre eux pour le ressusciter ce qui efface complètement l’effet dramatique voulu.

inhumans-saison-1-la-deception-marvel-2

Visuellement la série pêche aussi avec des décors cheaps et des effets spéciaux très moyens (à part l’investissement dans Lockjaw). Dès le départ on sentait le manque de budget qui a poussé la production à prendre certaines décisions comme couper les cheveux de Medusa. Certes ils étaient moches mais cela faisait partie intégrante de son personnage. C’est un ressort facile pour éviter de s’embêter avec la CGI qui n’est pas très bonne dans l’ensemble. De plus, on remarquera que la majorité de la série se déroulait sur terre, à Hawaï (parce que pourquoi pas ?). En fin de compte, on passe très peu de temps sur Attilan et la promesse d’une aventure sur la Lune n’est pas vraiment tenue.

Opportunité ratée

ISABELLE CORNISH, LOCKJAWCette adaptation en série de Inhumans est une déception. Si ce final remonte un peu la pente, ce n’est pas au point qu’on est vraiment envie de voir une seconde saison. Après Iron Fist, Scott Buck s’est attaqué à une autre propriété de Marvel sans en tirer tout son potentiel. Il y avait une belle opportunité de vraiment développer les Inhumains, bien plus que dans Agents of S.H.I.E.L.D. qui en a fait une bonne narrative secondaire mais qui a d’autres histoires en place. Il n’est pas possible d’aller plus loin mais le Cerveau se contentera de ce que fait Agents of S.H.I.E.L.D. avec les Inhumains plutôt que de voir une seconde saison. Bien évidemment, 8 épisodes c’est très peu, Agents of S.H.I.E.L.D. a mis du temps à s’installer mais les scénaristes de Inhumans savaient qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps et qu’il fallait frapper fort, très vite.

Pour le moment, aucune annonce de ABC n’a été fait au sujet d’une saison 2 mais les audiences ne sont pas très bonnes. La décision viendra dans les semaines ou les mois à venir. La seule chose qui manquera au Cerveau si la série ne revient pas sera le gros chien Lockjaw qui est probablement la meilleure chose dans la série et encore, il a été sous utilisé. On en revient à cette histoire de budget mal réparti.

Crédit ©ABC

Mots-clefs

Partager

  • JHBi

    Dommage pour ces 8 épisodes très mal foutu!!
    Je ne comprend pas, pourtant les acteurs donnent comme ils le peuvent!
    Maintenant vu la fin, croiserons nous les Inhumans durant le combat contre Thanos? Les Agents du SHIELD vont-ils les croiser une fois de retour sur terre? Pour le 100ème épisode? J’ai préféré l’Afterlife en saison 2 de AOS pour traiter le sujet Inhuman, que Atillan dans la série! Ou alors autant voir la série Inhuman comme une histoire se déroulant bien après l’histoire de Thanos et de AOS! Ou alors a la Secret War en parlant d’un autre monde parallèle existant. Ainsi, grâce a l’option 2, nous pourrions envisagés un film Inhuman avec un autre casting… Dommage pour certains acteurs. ;(

  • Tony

    J’ai suivi la série et au vu de la qualitée de la saison 1 et des audiences je doute qu’il y est une saison 2.

    • JHBi

      C’est certains! A moins d’un contrat de 2 saisons signé dès le départ…