The Brave : Pas si Brave que ça mais patriotique

0

the-brave-critique-une
2.5

Critique de la série The Brave, série dramatique de CBS qui offre un premier épisode avec de l’action mais pas de développement de personnages.

Lundi soir, NBC a lancé The Brave, une nouvelle série dans le monde militaire américain. On suit ainsi une équipe d’hommes et femmes courageux qui parcourent le monde et font face à des situations dangereuses. Le premier épisode suit le sauvetage d’une américaine, une chirurgienne en mission en Syrie qui se fait enlever par un groupe armé.

the-brave-critique-3L’épisode s’ouvre sur le Dr Kimberly Welles qui travaille pour Médecins Sans Frontières. Alors qu’elle rentre de sa journée, le chauffeur se détourne de son itinéraire et l’abandonne. C’est là qu’elle se fait kidnapper par un groupe d’hommes armés. Trois heures après l’enlèvement du Dr Welles, Patricia Campbell (Anne Heche), la directrice adjointe de la D.I.A, a vent de ce qui s’est passé et fait appel à Adam Dalton (Mike Vogel) et son équipe des forces spéciales basée en Turquie, pour qu’ils sauvent la jeune femme.

Basée à Washington avec son équipe d’analyste et en possession de la meilleure technologie de surveillance au monde, Campbell revient au travail 10 jours après la mort de son fils au combat. Elle est là pour coordonner les missions d’Adam et son équipe de soldats.

De l’action mais en surface

Dans son genre, The Brave n’est pas une mauvaise série même si elle a encore beaucoup à prouver. Si elle se termine sur un cliffhanger, The Brave semble être une série qui traitera d’un cas par épisode avec un sauvetage surréaliste aux quatre coins de la planète. Est-il possible qu’elle entre dans un fil rouge ? La série prend la décision de finir son premier épisode sur un cliffhanger avec un chauffard qui fonce sur une plage suivi d’une explosion. Le twist, c’est que les agents des forces spéciales se trouvent sur cette plage. L’un d’entre eux est-il mort ? La série sera-t-elle assez “brave” pour tuer l’un de ses personnages dès le début ? Ce n’est pas certain.

The Brave - Season Pilot

Pour le moment, The Brave reste beaucoup dans l’action et n’en dit pas trop sur le passé des personnages. On reste ainsi très en surface et le téléspectateur à du mal à d’accrocher. Elle prend le risque de se reposer uniquement sur son mécanisme et son action plutôt que sur les personnalités. Tuer l’un d’entre eux n’aura pas vraiment d’impact sur le public qui n’aura pas eu le temps de s’attacher. Et il serait très étonnant de voir la série tuer le personnage de Mike Vogel.

A la limite du cliché patriotique

The Brave - Season PilotCertes The Brave n’est pas la série la plus réaliste qui soit, mais son premier épisode est assez divertissant, elle se regarde sans trop réfléchir et ne révolutionne pas son genre. Il faudra juste qu’elle évite les amalgames sur le long terme et les clichés sur les populations arabes. La ligne est très fine et on peut rapidement tomber dans des écueils qui perpétuent certains sentiments négatifs. La série est aussi prévisible sur certains points, il n’est donc pas certain que le Cerveau continue à la regarder sur le long terme. Il reviendra peut être par curiosité pour les répercussions de l’explosion, mais sans plus. Le côte sur-pratriotique et sauveur américain pourrait rapidement fatiguer. Sachant que la série s’appelait précédemment For God & Country (Pour Dieu et le Pays) on imagine bien la tendance très américaine mais dans le mauvais sens du terme.

Cette saison, il y aura presque une tendance à la série militaire qui se dessine. The Brave n’est pas la seule à se dérouler dans ce monde et aura ainsi de la concurrence. CBS lancera SEAL Team avec David Boreanaz ce mercredi 27 et la CW aura Valor à partir du mois d’octobre. Bien évidemment les prémisses sont différents mais l’univers reste le même. Il risque d’avoir une légère overdose de patriotisme américain.

Crédit ©NBC

Partager