Quantico saison 2 : Une fin de saison prudente (spoilers)

0

quantico-saison-2-critique-final-une
2.5

Retour sur le final de la saison 2 de Quantico qui se termine sans étincelles ni cliffhanger. Spoilers.

La saison 2 de Quantico s’est terminée ce lundi 15 mai sur ABC avec un épisode qui aurait très bien pu être la fin de la série. Alex et les autres ont tout fait pour monter leur résistance et faire tomber le président Roarke corrompu. Ce dernier se suicide incapable de faire face à ses actes. Avec un personnage comme Roarke, Quantico ressemble de très près aux Etats-Unis sous Trump, avec un président qui signe des décrets discriminants à tout va, alors qu’il vient tout juste de prendre son poste. Cependant, si le parallèle avec la réalité est louable, il semble un peu trop forcé, surtout avec l’implication des russes à la fin.

PRIYANKA CHOPRAUne fois Roarke démasqué par des moyens illégaux, Alex finit par se sacrifier et disparaît, laissant l’équipe derrière elle. Cependant, dans les derniers instants, Ryan décide de la rejoindre et le couple phare de la série se remet ensemble pour de bon. Ils ne sont plus agents et s’envolent donc vers un futur inconnu. C’est un peu précipité mais les scénaristes ont clairement voulu leur offrir une fin heureuse,au cas où il n’y aurait pas de saison 3. Alex devra tout de même faire attention puisque c’est un visage public, elle devra rester sur ses gardes et surveiller ses arrières, mais au moins, elle n’est pas toute seule.

Concernant le reste de l’équipe, les jumelles Nimah et Raina sont libres, Clay et Shelby se rendent compte qu’ils ne sont pas fait l’un pour l’autre ce qui est bonne chose parce que toute cette histoire entre Shelby et les hommes de la famille Haas devenait insupportable. On aurait presque cru voir Boucle d’Or faire son choix entre le père (trop vieux) et les frères (trop jeune ou parfait). De son côté, Owen est désormais à un poste important de directeur à la CIA.

Deux saisons en une

La saison 2 de Quantico fut assez différente de la première mais elle n’en n’est pas moins confuse. Même si elle s’est améliorée en termes de développement de personnages, et son histoire principal était plus intéressante, Quantico a mis du temps à trouver son rythme durant cette saison. Tellement, que la seconde moitié semblait être une nouvelle saison complètement différente. Une fois la première partie de la saison terminée, le créateur Josh Safran a mis un terme à la double chronologie pour donner une histoire plus fluide.

quantico-saison-2-critique-final-1

Comme pour la saison 1, la série contient trop d’épisodes pour son genre. Une saison plus courte aurait permis de mieux centrer son histoire et la diriger de manière plus efficace. Ce n’est pas étonnant que la première et la seconde parties de la saison semblaient radicalement différentes puisque le mécanisme des divers flash-backs était mal utilisé dans la série,  rendant les choses encore plus compliquées.

Quid de la suite ?

Cette saison 2 a aussi vu beaucoup de nouveaux personnages comme Clay (Hunter Parrish) le frère de Caleb ou encore les nouvelles recrues de la première partie de la saison (Sebastian, Dayana et les autres) qui ne sont plus là par la suite. L’ajout de Russell Tovey cette saison fut probablement la meilleure addition. Sa complicité avec Pryanka Chopra était agréable et il a apporté une certaine fraîcheur à la série. Son départ en cours de saison fut une déception mais l’acteur avait d’autres engagements. On sait que Harry n’est pas mort, on espère ainsi le revoir la saison prochaine puisque la série reviendra bien pour une troisième saison.

quantico-saison-2-critique-final-2La nouvelle du renouvellement de Quantico est arrivée en ce début de semaine mais si la série n’avait pas été reconduite, ce final aurait été un dernier épisode satisfaisant, un peu bâclé vers la fin, mais correct avec un clin d’oeil au pilote quand Alex et Ryan se rencontrent pour la première fois. Même si Alex redevient une fugitive, il n’y a pas de cliffhanger insoutenable et chaque personnage est libre. Les scénaristes n’étaient pas sûrs de revenir et ont ainsi bouclé toutes les histoires avec prudence. Il sera intéressant de voir quelle direction prendra la saison 3 puisque ce final ne donne pas vraiment de quoi spéculer sur la suite. D’autant que les visages des agents sont désormais publics et qu’il est difficile quand on est exposé de faire son travail d’agents de la CIA ou du FBI. Mais pour Quantico, ce n’est pas un problème.

Dans son genre, Quantico est loin d’être la meilleure série. Il y a certaines incohérences dans l’intrigue qui restent sans résolution comme des départs de personnages sans explication, ou d’autres détails qui n’ont pas de sens. La série reste un véritable « plaisir coupable », plein de confusions, mais un plaisir quand même avec des agents de services secrets qui ressemblent tous à des mannequins.

Crédits ©ABC

Mots-clefs

Partager