Homeland saison 6 : Mort, paranoïa et trahison (critique)

0

homeland-saison-6-mort-paranoia-et-trahison-critique-spoilers-une
3.5

Critique du dernier épisode de la saison 6 de Homeland qui se termine sur un choc et met en place la saison 7. SPOILERS.

Le showrunner avait prévenu, la saison 6 de Homeland s’est bien fini sur un choc et met très bien en place la suite, qui verra Carrie se battre à nouveau pour son pays. Dans ce dernier épisode, elle fait face à plusieurs épreuves puisqu’elle perd son meilleur ami et est trahie par la présidente.

Peter Quinn, ce héros

homeland-saison-6-mort-paranoia-et-trahison-critique-spoilers-1Cette saison 6 était surtout la saison de Peter Quinn. Un Peter Quinn brisé qui tentait de redevenir la personne qu’il était, mais ses souffrances et le stress post-traumatique l’auront changé à jamais. Rupert Friend a joué le personnage avec conviction et une grande subtilité. L’état de Quinn s’est détérioré, il n’était plus le soldat qu’il était et c’est avec grand talent que Friend est entré dans cet état d’esprit. Le langage, la posture, tout était a travaillé. Il a réussi à le rendre crédible. C’était triste et douloureux de le voir ainsi et il était quasi certain qu’il ne s’en sorte pas cette saison. Néanmoins, il s’en est allé en étant conscient de ce qu’il faisait et du risque encouru. Avec la mort du Quinn, Homeland perd un excellent personnage qui avait déjà été tué par les scénaristes avant de mourir physiquement. Ils ont tout fait pour le retenir et surtout garder cette histoire avec Carrie qui n’aura jamais vraiment été une véritable histoire d’amour. Quinn est mort en héros et on espère qu’il repose en paix parce qu’il le mérite, il a trop souffert. Le faire revenir à la vie serait une erreur.

La saison dernière, on pensait que Quinn était condamné et miraculeusement, il est revenu à la vie mais cela avait un prix. Si Carrie a décidé de ne pas débrancher la machine, Quinn n’était plus le même homme mentalement et physiquement. Certes son instinct était toujours présent mais sa paranoïa était un danger. Un homme digne qui a fait ce qu’il pensait être la chose à faire : se sacrifier pour sauver Carrie et la présidente alors qu’on attentait à sa vie. Une présidente qui ne valait peut-être même pas la peine d’être sauvée puisqu’elle trahira Carrie par la suite.

Une présidente dangereuse

Si les actions de Dar Adal étaient mauvaises et impardonnables, il avait raison sur la présidente qui n’est pas celle qu’elle prétend être. Elle risque de faire beaucoup de dégâts et les incidents diplomatiques et non-patriotiques se font sentir pour la suite. Il est intéressant de voir comment les scénaristes de Homeland arrivent à rejoindre l’actualité même sj par moment l’intrigue est légèrement tirée par les cheveux. Non seulement  on se tape toute la première partie avec le terrorisme sur le territoire US, puis ensuite cette histoire de fake news et bien entendu, le retournement de situation avec Keane qui finit par devenir mauvaise.

homeland-saison-6-mort-paranoia-et-trahison-critique-spoilers-2

Est-ce la tentative d’assassinat sur sa personne qu’il l’a fait basculer ou était-elle déjà mal intentionnée ? Les arrestations des agents des différentes agences du pays, dont Saul, va relancer l’intrigue. C’est clairement un acte vindicatif mais dès le départ, il y a avait quelque chose qui ne tournait pas rond avec elle et Elizabeth Keane a montré sa vraie nature dans ce final. Son regard à la fin, quand Carrie tente de lui parler, est glacial. La paranoïa est à son paroxysme et une ambiance anxiogène vient de s’installer pour la suite de la série. Cette présidence ne sera pas une mince affaire. Keane est partie en guerre contre les agences de son propre pays et ceci pourrait se terminer en guerre civile.

La fin est enclenchée

homeland-saison-6-mort-paranoia-et-trahison-critique-spoilers-3C’est officiel, il ne reste plus que deux saisons pour Homeland. Le compte à rebours est donc lancé pour la dernière ligne droite de la série. Cette saison était presque comme une transition entre les saisons précédentes à l’étranger et les futures qui seront plus que jamais liées au gouvernement américain et ses manoeuvres douteuses pour garder le contrôle et manipuler le peuple. Si Keane a été victime des fake news et qu’elle a failli mourir, elle n’est pas pour autant innocente et c’est une menace pour l’avenir de l’Amérique, à l’image de Trump. On sent clairement l’influence de la vie réelle et parce que Hillary Clinton a perdu, Keane s’est transformée en Trump mais en bien plus intelligente.

Même si tout n’était pas parfait, la saison 6 de Homeland était assez intéressante, surtout dans la seconde moitié où les pièces du puzzle se sont mises en place et l’action véritable a commencée. Le ton était clairement différent d’autant que Carrie n’est plus attachée à la CIA. Et pour la suite, elle va devoir se battre toute seule puisque Saul a été arrêté et Quinn n’est plus là. Il reste toujours Max qui est un bon soutien pour elle mais qui n’est clairement pas fait pour le terrain et qui semble désormais avoir des problèmes d’alcool.

homeland-saison-6-mort-paranoia-et-trahison-critique-spoilers-4

Comme avec Brody, Carrie devra apprendre à vivre sans Quinn. Elle perd quelqu’un avec qui elle aurait pu être heureuse. Quinn et Carrie ont fini par être le coeur de la série, leur relation qui n’aura finalement jamais vraiment dépassé le stade platonique était une des choses les plus intéressantes au niveau personnel. Elle va devoir se reconstruire et elle devra aussi se battre pour sa fille qui est sa vie. Ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir vu l’enterrement de Quinn puisque juste après sa mort, la série fait un saut de 6 semaines dans le temps. Le public est forcé de faire son deuil avec Carrie quand elle prend un moment pour débarrasser les affaires de Quinn et trouve ses photos qui vont la faire craquer.

Le final de Homeland sera diffusé ce 11 avril sur Canal+Séries.

Crédits ©Showtime

Mots-clefs,

Partager