Feud – Bette and Joan : Plus qu’une querelle d’actrices

0

feud-bette-and-joan-plus-quune-querelle-dactrices-une-critique
4.0

Critique de Feud Bette and Joan, la nouvelle anthologie de Ryan Murphy qui retrace la rivalité entre les célèbres actrices Bette Davis et Joan Crawford.

L’âge d’or d’Hollywood et ses actrices mondialement connues, c’est ce que la première saison de Feud retrace. Dans les années 30 et 40, Bette Davis et Joan Crawford étaient deux des stars hollywodiennes les plus importantes de l’époque, hommes et femmes confondus. Deux icônes qui, une fois plus âgées ont été de moins en moins sollicitées par les studios de cinéma qui se tournaient vers des actrices plus jeunes. Elles ont du mal à trouver des rôles à la hauteur de leur talent et surtout de leur statut de star.

feud-bette-and-joan-plus-quune-querelle-dactrices-critique-1Dans les coulisses, ce n’était pas le grand amour entre Joan et Bette mais pour le bien de leur carrière respective, en 1962, elles ont fait équipe pour le film de Robert Aldrich (Alfred Molina), Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? Un film pour lequel Crawford va se battre. Elle y a vu un grand potentiel pour elle et Davis était l’actrice parfaite pour travailler avec elle. C’est elle qui va recruter Aldrich et demander à Davis de la rejoindre sur le projet. Le combat n’aura pas été facile parce que selon le patron de Warner Bros, Jack Warner (Stanley Tucci) à l’époque “personne ne veut voir un film avec deux vieilles dames.” On rappelle qu’elle n’avait que la cinquantaine à l’époque.

Au fil des années, la presse n’a cessé de les interroger sur leur rivalité. Une rivalité mise en scène dans cette mini-série créée par Ryan Murphy qui offre une nouvelle anthologie pour FX après American Horror Story et American Crime Story.

Au-delà d’un crêpage de chignon

Feud : Bette and Joan est bien plus qu’une histoire d’actrices à l’égo sur-dimensionné. Dès le premier épisode, on comprend que la série va au-delà de leur rivalité et fait le portrait des femmes dans l’industrie du cinéma. Des femme qui avec l’âge, sont de moins en moins sollicitées et disparaissent en arrière plan, laissant la place à des actrices plus jeunes. Il était très difficile pour ces femmes qui passées, les 40 ans n’étaient plus désirées par les studios. Aujourd’hui, les choses se sont améliorés et des actrices comme Meryl Streep ou même Jessica Lange et Susan Sarandon qui incarnent respectivement Crawford et Davis dans la mini-série. Elles ont des rôles substantiels et vendent des projets sur leur nom. Mais c’est à des femmes comme Crawford et Davis, qu’elles le doivent parce qu’elles ont créé un précédent avec Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? Elles se sont battues pour se faire respecter en tant que lead.

feud-bette-and-joan-plus-quune-querelle-dactrices-critique-2

Dans une des premières scènes, l’actrice Olivia de Havilland incarné par Catherine Zeta-Jones, qui est interviewée à propos de cette rivalité, a une observation très juste : “Les querelles ne sont pas à propos de haine. Les querelles sont à propos de souffrance.” Et ça englobe bien le message de la série qui est avant tout sur la souffrance de ces femmes, plus que sur leur querelle de stars.

Magnifique photographie et réalisation

Derrière la caméra, on trouve Ryan Murphy lui-même, qui s’améliore chaque fois en tant que réalisateur. Le producteur et scénariste donne le ton de la série avec une sublime photographie et il est aidé par des décors et des costumes dignes des plus grands films hollywodiens. FX lui fait à nouveau confiance et la chaîne à raison. Murphy reste proche de ses actrices et les filme avec beaucoup de pudeur. Il les traite à la fois comme des stars mais aussi comme des êtres humains avec leurs faiblesses. On sent un profond respect dans l’écriture et la réalisation.

feud-bette-and-joan-plus-quune-querelle-dactrices-critique-3Et comme à son habitude, avec ses séries événements, Ryan Murphy réunit le meilleur d’Hollywood et Feud ne déroge pas à la règle et le casting est exceptionnel. Jessica Lange et Susan Sarandon brillent chacune dans leur rôle, tout en nuance, force et fragilité. On ressent l’émotion des actrices qu’elles interprètent et se donnent corps et âme. A leurs côtés, on trouve Alfred Molina, Stanley Tucci, Judy Davis, Catherine Zeta-Jones, Kathy Bates ou encore Sarah Paulson qui sont aussi dans la mini-série.

Parce que c’est une histoire qui date et que les plus jeunes n’ont pas forcément toutes les informations sur ces deux actrices d’un autre temps, le pilote de la série est rempli d’exposition pour bien comprendre les tenants et les aboutissants ainsi que la nature de leur relation et de leur querelle. Cependant, on entre assez vite dans l’histoire et on souhaite en savoir plus sur ce qui c’est passé.

Feud, c’est le dimanche sur FX.

Crédits ©FX

Partager