Doubt : Un drama judiciaire classique avec Katherine Heigl

0

doubt-un-drama-judiciaire-classique-avec-katherine-heigl-une
2.5

Retour sur le premier épisode de Doubt, la nouvelle série judiciaire de CBS avec Katherine Heigl en tête de gondole. Une série moyenne avec un bon casting.

Mercredi soir, CBS lançait Doubt, sa nouvelle série judiciaire qui voyait le retour de Katherine Heigl à la télévision après l’échec de State of Affairs sur NBC il y a deux ans. Heigl incarne ici Sadie, une avocate très ambitieuse qui se bat corps et âme pour défendre son client, Billy Brennan (Steven Pasquale), un chirurgien pédiatre, accusé du meurtre de sa petite-amie, il y a plus de 20 ans.

Dès ce premier épisode, Sadie est persuadée que Billy est innocent mais son jugement est de moins en moins objectif parce qu’elle commence à avoir des sentiments pour lui. Cependant, on sent que le doute (d’où le titre de la série) commence à s’installer sur la culpabilité de ce dernier.

doubt-un-drama-judiciaire-classique-avec-katherine-heigl-1Le procès de Billy et la relation que Sadie entretient avec lui est le fil rouge de la saison et le téléspectateur est censé s’engager dans cette histoire. Pour le moment, au bout d’un épisode, et même si Heigl convient pour le rôle, il est difficile de s’accrocher. Ce pilote propose beaucoup d’exposition de personnages, ce qui ne donne pas forcément une intrigue fluide. Et parce que c’est aussi un procédural, Doubt, propose aussi des affaires de la semaine en parallèle.

Bon casting mais écriture bancale

Pour le moment, Doubt ne sort pas du lot mais la série s’en sort parce que son casting est bon. Même si un peu sous-utilisé, car ce premier épisode reste très centré sur son personnage principal. Aux côtés de Heigl, on trouve Laverne Cox (Orange is the New Black) Dulé Hill (Psych), Elliot Gould (Friends, Ray Donovan) Dreama Walker (Don’t Trust the B) ou encore Judith Light (Transparent).

Un très bon casting qu’on espère voir dans de meilleures situations. Le rapport entre Cox, qui incarne une avocate transgenre, et Walker est assez amusant et on espère qu’elles vont continuer à jouer de leur personnalité diamétralement opposées. Aussi, Judith Light n’a qu’une scène dans le pilote mais elle vole complètement la vedette à Heigl, s’imposant encore une fois comme une grande actrice.

doubt-un-drama-judiciaire-classique-avec-katherine-heigl-2

La série est au fond très classique et a un souci dans son écriture assez plate, sans trop d’étincelles. Pourtant, le pilote a été écrit par Tony Phelan et Joan Rater, deux scénaristes qui se sont fait la main dans Grey’s Anatomy et qui devraient être en terrain connu vu le genre de Doubt. On espère que la série arrivera à trouver son “groove” à mesure qu’elle avance.

Le fait que Doubt possède un personnage trans au même titre que les autres est tout de même à souligner. C’est la première fois qu’on a affaire à ce genre de personnage fort. Une avocate qui va utiliser son expérience douloureuse comme une force et la mettra au service des autres pour les tirer d’affaire. Il est rafraîchissant de voir ce genre de personnage joué par une actrice elle-même transgenre et on espère qu’elle ne sera pas juste un alibi et développée comme n’importe quel autre personnage, avec une personnalité et une vie personnelle à trois dimensions.

N’a pas encore son identité

doubt-un-drama-judiciaire-classique-avec-katherine-heigl-3L’un des problèmes de Doubt, c’est que la série essaie d’être une série de Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy, Scandal) sans en être une, avec l’envie de succéder à The Good Wife sans en avoir la colonne vertébrale. La série tente de se placer entre drame judiciaire sérieux et moments de comédies plus légers. Un mélange qui n’est pas aussi bien réussi que Boston Justice mais qui fonctionne tout de même. On est loin des éclats de rires mais il est bien de voir que Doubt ne se prend pas trop au sérieux.

L’autre problème, c’est le manque d’alchimie entre Heigl et Pasquale qui sont censés être attirés l’un par l’autre. Elle a un meilleur rapport avec son collègue joué par Dulé Hill d’ailleurs, avec qui l’équilibre est plus flagrant. On ne parle même pas de rapport romantique, juste d’une bonne dynamique sans le drama surfait qu’elle a avec Billy.

Sans mauvais jeu de mots, on doute un peu de Doubt mais on a de l’espoir. Pour l’instant, sans être passionnant, c’est du divertissement.

Crédit ©CBS

Partager