Game of Thrones : Comment Ramin Djawadi imagine les melodies de la série

0

game-of-thrones-6-got-ramin-djawadi concert los angeles

Ramin Djawadi est revenu sur son travail pour Game of Thrones et ses influences en musique de films, à l’occasion de la tournée Game of Thrones Live Expérience. Il explique ainsi comment lui est venu le célèbre générique de Game of Thrones. 

A l’occasion de la tournée dédiée à la musique du mastodonte de HBO : Game of Thrones Live Experience, Ramin Djawadi multiplie les interviews autour de sa musique qu’il va jouer dans ce concert hors-normes pour la série de fantasy la plus plébiscitée de notre temps.

A l’occasion d’un échange avec le site NPR, ce dernier est revenu sur la musique de la série, et ses diverses inspirations pour composer l’univers mélodique si légendaire de Game of Thrones.

Celui qui commence à s’imposer dans l’univers et l’industrie des musiques de films, signant de plus en plus de bandes originales de films, jeu vidéos et séries, de Iron Man, à Pacific Rim, en passant par Medal of Honor ou Westworld dernièrement, est revenu sur son travail sur Game of Thrones, ainsi que la genèse de son thème mythique.

L’inspiration majeure pour la plupart de ses œuvres, notamment Game of Thrones,, vient de la musique d’Elmer Bernstein pour Les Sept Mercenaires de 1960. Des variations mélodiques très épiques et orchestrales qui ont sans conteste aussi inspiré Ramin pour son travail sur Westworld, notamment pour les grandes scènes teintées d’épique western.

 « Quand on a fini le film, les mélodies restent dans la tête. C’est ce que j’aime avec les musiques de films – quand vous sortez du cinéma vous pouvez fredonner certains thèmes et revivre le film sans le revoir. La musique vit d’elle-même » a expliqué ce dernier en parlant du travail de Bernstein, et ce qu’il souhaite avec ses compositions.

En ce qui concerne plus spécifiquement ses influences pour l’univers de Game of Thrones, le compositeur ne cache pas que beaucoup des sonorités et idées viennent des créateurs de la série : David Benioff et Dan Weiss. En effet, ce dernier doit souvent écrire des mélodies et de musiques sans même avoir l’image ou des rushs de tournage.

Ramin explique que la plupart du temps, ces idées viennent de discussions avec ces derniers, il en rit même : « parfois on se marre sur le fait que ces derniers me demandent « on ne veut absolument pas de flûtes » parce que c’est ce qu’on utilise souvent dans le genre et on veut proposer une bande originale différente ». Il avoue quand même que cela ne l’empêche pas de mettre parfois de la flûte. Ramin, ce rebelle.

Un processus créatif assez classique en composition musicale pour le cinéma ou la télévision, puisque beaucoup de compositeurs travaillent avec un scénario ou des story-boards avant de tout finaliser sur l’image quelques semaines avant la sortie.

Il explique aussi que parfois, certaines mélodies lui viennent à des moments inattendus ou incongrus. « Parfois je sifflote. » Et c’est exactement comme cela que ce dernier a trouvé et imaginé le générique si légendaire de Game of Thrones,

« Pour le thème de Game of Thrones, par exemple, je sifflotais dans ma voiture après avoir vu des visuels de la série. Je retournais au studio, et c’est comme ça que j’ai eu l’idée du thème. » Des idées, qu’il fredonne à son téléphone avant de les transposer à l’aide d’instruments virtuels.

La musique de Game of Thrones est certainement l’une des plus variée et aboutie de l’univers de la télévision, à l’image de l’un de ses titres les plus étonnants et poignants pour le final de la saison 6 de la série : Light of the Seven.

Pour savoir si on l’aura l’honneur de voir Ramin aussi sur scène à Paris, il va falloir attendre de voir si cette tournée nord-américaine est un succès, pour qu’elle soit déclinée en Europe.

Crédit photo : ©DR

Partager