The OA saison 1 : Étrangement intrigante (critique)

0

the-oa-saison-1-etrangement-intrigante-critique-une
3.5

Critique des deux premiers épisodes de The OA, nouvelle série mystérieuse de Netflix arrivée ce vendredi par surprise.

Vendredi 16 décembre, presque sans prévenir (enfin avec un trailer tombé 3 jours avant), Netflix a dévoilé sa dernière série inédite en date : The OA. Une série mystérieuse qui tente d’absorber le téléspectateur dans une histoire étrange qui suit une jeune femme qui réapparaît 7 ans après avoir été porté disparue. The OA a été co-créée par Brit Marling et Zal Batmanglij. La première y tient le rôle principal tandis que le dernier a réalisé les 8 épisodes. Il s‘agit d’un duo habitué au cinéma indépendant américain qui a notamment co-écrit les films The East et Sound of my Voice.

the-oa-saison-1-etrangement-intrigante-critique-1The OA suit ainsi Prairie Johnson, une jeune femme qui est retrouvée 7 ans après sa disparition. Elle retourne alors vivre chez ses parents mais elle a changé. En effet, quand Prairie a disparu, elle était aveugle. Son retour pose ainsi beaucoup de questions. Tout d’abord, où était-elle pendant tout ce temps ? A-t-elle été enlevée ? Pourquoi se comporte-t-elle de manière aussi étrange ? Pourquoi souhaite-t-elle qu’on l’appelle The OA et bien sûr, comme a-t-elle recouvré la vue ? La jeune fille ne collabore pas avec le FBI et refuse de répondre à certaines questions, même à ses parents qui sont dépassés par les événements et ne savent pas comment s’y prendre avec leur fille. Pour certains, Prairie est un miracle vivant, pour d’autres elle est dangereuse.

Un brin prétentieux mais intrigant

On ne le cachera pas, le premier épisode de The OA est un peu prétentieux. Il est très long (1h11) et très lent. Il se passe presque une heure avant que l’histoire ne démarre vraiment, grâce à un twist qui lance réellement l’intrigue et dévoile qu’il y a bien plus derrière qu’une simple histoire de disparition. Sans spoiler, on a même l’impression de voir deux séries complètement différentes une fois que le premier gros twist est révélé. L’intrigue est faite en puzzle et mélange tout un tas de genres différents. Entre mystère, science-fiction, fantastique, film indépendant, horreur ou encore drama pour ado, on ne sait pas trop à quel animal on a affaire. Et c’est ça qui intrigue.

the-oa-saison-1-etrangement-intrigante-critique-2

En plus de sa protagoniste principale, ce début de saison introduit aussi tout un tas de personnages qui vont entrer dans l’univers de Prairie pour l’aider dans sa mission. Elle s’entoure de quatre lycéens et d’une prof de math qui vont écouter son histoire et tenter de comprendre de qui ce passe. On entre aussi un peu dans leur vie, leur donnant un peu de relief.

Un univers étrange

the-oa-saison-1-etrangement-intrigante-critique-3Sur certains points, The OA fait penser à Stranger Things et Prairie rappellera Eleven avec ses visions et saignements de nez. Cependant, alors que Stranger Things se revendique être une série qui s’inspire grandement des univers de Steven Spielberg et Stephen King, The OA est bien plus expérimental, encore plus étrange. Il y a un peu de Kubrik dans sa façon de faire mais la série tente d’être son propre truc, son propre univers.

Une fois entré dans l’univers de The OA, il n’y a pas 36 solutions : soit vous êtes pris dans le mystère et souhaitez aller jusqu’au bout pour en avoir le fin mot, soit vous décrochez dès le premier épisode qui est assez bizarre. La série semble maître dans l’art de faire mariner les téléspectateurs et pousser à tout regarder pour découvrir ce qui se cache vraiment derrière tout ça.

En fin de compte, The OA est aussi et surtout, une série qui parle de « Near Death Experience », ce moment où une personne meurt avant d’être ramenée à la vie. Cela change t-il vraiment les gens ? Leur perception des choses est-elle différente ? Qui a-t-il dans cet au-delà dont on revient ? Tout cela est très mystérieux et le reste de la saison devrait, on l’espère, répondre à toutes ces questions…Ce qui n’est pas certain.

The OA est disponible sur Netflix.

Crédits ®Netflix

Partager