Westworld saison 1 : Le pouvoir de la musique selon Ramin Djawadi !

0

westworld-saison-1-le-pouvoir-de-la-musique-revelee-une

Le dernier épisode de Westworld confirme que la musique a un rôle très important sur les hôtes. Spoilers.

Chaque semaine, le monde de Westworld se dévoile un peu plus et le dernier épisode en date à prouvé que la musique utilisée dans la série avait un but précis. En effet, il s’avère que certaines musiques sont connectées aux hôtes et ont un effet sur eux, en particulier Rêverie de Debussy.

Quand Ford tente de calmer Maeve, il arrive à reprendre les commandes de l’hôte grâce à la musique qu’il appelle “un vieux tour d’un vieil ami”. C’est sans doute une idée d’Arnold pour réussir à reprendre le pouvoir sur un hôte qui perd les pédales.

Le compositeur de la série Ramin Djawadi a confié à Vulture : “La musique est contrôlée et elle est choisie pour une raison. Le grand pouvoir de la musique c’est que quelque chose se passe dans le subconscient quand on écoute un morceau, même si on n’y fait pas vraiment attention. Ça nous fait quelque chose que rien d’autre ne fait.”

Aussi, on apprend que le pianiste du saloon est non seulement un signal pour les hôtes mais c’en est aussi un pour les invités du parc. La fameuse chanson de The Animals, House of the Rising Sun est jouée au moment où Maeve, qui a été reprogrammée, commence à comprendre comment Delos a remplacé Clementine avec une nouvelle.

A ce sujet, Djawadi confie : “Elle [Maeve] réalise que tout ceci n’est qu’une boucle et ça ne compte plus pour elle, elle essaie d’en sortir. Elle est de plus en plus consciente des choses et se rend compte que les corps des hôtes n’ont pas d’importance, ils sont remplaçables. Donc sa relation avec Clementine n’importe pas non plus.”

Il est intéressant de voir que quand Maeve décide de recruter son armée, le pianiste se lance dans une reprise de Amy Winehouse qui est la première chanson d’une artiste féminine utilisée dans la série. Et ce n’est pas n’importe quelle chanson puisque c’est Back to Black avec des paroles significatives : “I died a hundred times … You go back to her and I go back to black.” Soit “Je suis morte une centaine de fois…Tu retournes vers elle et je retourne vers le noir.” Cela fait référence au fait que les hôtes meurent sans cesse et aussi que leur mémoire est effacée à chaque fois.

Pour finir, Djawadi pose des questions intéressantes : “La question est, qui conduit ? S’ils entendent la musique dans leur tête comment se sentent-ils ? La musique est toujours une grande partie de l’état d’une personne mais maintenant c’est de sa perspective. [Maeve] est dans le siège du conducteur et choisit ses chansons.”

Westworld, c’est tous les lundis sur OCS City et OCS Go.

Source : Vulture / Crédit ©HBO

Partager