Halloween : Quel films mais surtout quel thème pour avoir peur ?

0

halloween 2016 dossier

Trip Végétal

Bienvenue à Jardiland

En voila une peur bien débile, celle des plantes. Une plante, c’est joli, ça sent bon, y’a des fleurs… Bon ok, à manger ça ne vaut pas un gros steak bien saignant. Puis au printemps avec le pollen et les allergies c’est plus galère qu’autre chose. Et leurs racines qui s’immiscent partout dans chaque interstice… Bétonnez-moi tout ça s’il vous plait.

La petite boutique des horreurs (1986)

Dossier-halloween-végétaux-La-Petite-Boutique-des-horreurs

Réalisateur : Franck Oz

Seymour est un jeune vendeur de fleurs amoureux. Alors que son patron lui annonce qu’il va devoir fermer la boutique, faute de clients, il lui propose d’exposer une fleur étrange qu’il a raporté d’un de ses voyages. Cette dernière ne tarde pas à attiser la curiosité du viosinage qui se bouscule devant la vitrine. Seul problème : cette plante semble avoir un gros appétit. De sang humain.

Adaptation de la comédie musicale éponyme, La petit boutique… est un film hilarant sur un pauvre péquin lambda maladroit cherchant à obtenir l’attention de la femme qu’il aime. Et pour ce rôle Rick Moranis est juste parfait. Avec ses grosses lunettes de nerd des années 80, son air de pleurnichard constant et sa petite bouille de Caliméro, on ne peut que s’attacher à lui tout en riant de ses maladresses.

 

L’attaque de la moussaka géante (1999)

Dossier-halloween-végétaux-l'attaque-de-la-moussaka-géante

Réalisateur : Panos H. Koutras

Des extra-terrestres décident d’envahir la Terre. Seulement lors de la téléportation de l’un d’entre eux, l’alien se retrouve fusionné avec une portion de moussaka qui se trouvait sur son chemin. Ceci a pour effet de créer la pire créature qui soit : la Moussaka géante. Et elle compte bien tout détruire sur son passage.

Nanar assumé, l’Attaque de la moussaka géante n’en est pas moins un film culte. L’ambiance gay friendly exagérée à la limite du stéréotype en fait parfois une oeuvre borderline jusqu’à devenir prévisible et ennuyeuse parfois. Mais il se laisse regarder de bon coeur et on rigole souvent.

 

 

My name is Bruce (2007)

Dossier-halloween-végétaux-my-name-is-bruce

Réalisateur : Bruce Campbell

L’acteur de série Z Bruce Campbell vivote de petits rôles dans des films médiocres depuis son heure de gloire passée dans Evil Dead. Un jour, deux garçons d’un trou paumé viennent le trouver pour les aider à combattre le démon ancestral protecteur du tofu qui hante leur village. Croyant qu’il s’agit d’une blague, l’acteur va les suivre avant de se rendre compte que la menace est belle est bien réelle.

Très mauvais film se basant dans son intégralité sur le personnage de Bruce Campbell, il a cependant le mérite de rester fidèle à son postulat de départ : un film parodique qui ne prend absolument rien au sérieux. Un peu même trop parfois, ce qui rend le tout un peu lassant à la fin.

 

 

L’attaque des tomates tueuses (1978)

attaque_tomates_tueuse_affiche

Réalisateur : John de Bello

La guerre nucléaire, les extra-terrestres, les monstres d’outre-tombe, … l’humanité pensait avoir tout affronté, et pourtant … La guerre contre les tomates va commencer! Sournois, infiltré un peu partout, les tomates se préparent a l’attaque un peu dans tous les coins sur terre. Le gouvernement américain se doit de contrer la menace et nomme une équipe d’espions ultra capable de lutter contre l’invasion…

Deuxième année consécutive que L’attaque des tomates tueuses se trouve dans le classement ! Manque d’originalité de la part du Cerveau ? En partie, certainement. Mais c’est surtout son ton décalé et son intrigue débile à souhait qui lui vaut de réapparaitre cette année. Comment faire une catégorie sur les films avec des végétaux tueurs sans parler de ce chef d’oeuvre ? Le Cerveau ne pouvait se permettre une telle ignominie.

Les ruines (2008)

Dossier-halloween-végétaux-les-ruines

Réalisateur : Scott Smith

Durant leurs vacances à Cancun, Amy, sa meilleure amie Stacy et leurs petits amis respectifs, Jeff et Eric, font la connaissance d’un touriste allemand, Mathis, et de son copain grec, Dimitri. Lorsque le frère de ce dernier disparaît mystérieusement à l’intérieur d’une pyramide maya, le groupe décide d’explorer la ruine, recouverte d’une étrange plante grimpante. Pourchassés par une tribu hostile, les six jeunes sont contraints de gagner le sommet de la pyramide, déclenchant du même coup la colère et les appétits d’une monstrueuse plante carnivore…

Amis végétariens vous allez avoir envie de vous mettre à la viande. Gare à la plante carnivore qui vous bouffera tout cru. Du suspense, du gore, un  environnement naturel qui exacerbe la peur et le danger.  Un film qui dégoutera le citadin de tout environnement naturel.  Les ruines, c’est aussi des personnages  attachants et travaillés, loin de tous les stéréotypes du genre. Amateurs de randonnées en  plein nature, ce film est pour vous !  Ou pas : une branche de céleri ou une carotte sera le snack parfait pour venger de l’ambiance pesante du film.

Mots-clefs, ,

Partager