Halloween : Quel films mais surtout quel thème pour avoir peur ?

0

halloween 2016 dossier

Trip Fantômes

Who you gonna call ?

 Être un fantôme, c’est cool. On peut faire ce qu’on veut, de toute façon, personne ne viendra nous engueuler. On peut traverser les murs, hanter les maisons, faire peur aux gens… Il n’y a pas à dire, les activités fantomatiques (?) sont très diversifiées. Mais le plus amusant dans tout ça, c’est qu’on a toute l’éternité pour tourmenter les vivants.

 

Ghostbuster (1984)

Dossier-halloween-fantomes-ghostbuster

Réalisateur : Ivan Reitman

Plusieurs évènements étranges ont lieu à New York et il semblerait que des fantômes soient impliqués. Comment faire pour s’en débarasser ? Appeler les Ghostbuster ! Ces trois joyeux lurons chasseurs de fantomes éradiquent la vermine ectoplasmique comme personne ! Mais quand une menace bien plus lourde pèse sur le monde, vont-ils suffire ?

 

Film phare des années 80, Ghostbuster joue la carte de l’humour face à des êtres fantastiques en s’appuyant sur un casting de rêve. On retrouve donc un jeune Bill Murray déjà bien désabusé, un Danny Aykroyd méconnaissable sans lunettes noires et une Sigourney Weaver sensuelle comme jamais, même possédée. A visionner dans toutes les écoles.

 

 

 

Fantômes contre fantômes (1997)

Dossier-halloween-fantomes-fantomes-contre-fantomes

Réalisateur : Peter Jackson

Dans une petite ville tranquille des Etats-Unis vit Frank Bannister. Devenu médium à la mort de sa femme, il a désormais la possibilité d’intéragir avec les esprits restés sur Terre. Seulement tout le monde le prend pour un charlatan et a du mal à gagner sa vie. Mais quand la Mort elle-même se met à faucher les habitants, Bannister va devoir faire de son mieux pour arranger la situation.

 

Un des premiers chef d’oeuvre du grand maître Peter Jackson, Fantômes contre fantômes avait le mérite d’être aussi l’un des premiers films à être aussi avancé au niveau des effets spéciaux à son époque. Michael J. Fox y interprète à merveille le détective maladroit qu’il doit être et l’humour noir du Jackson post-Seigneur des Anneaux est un régal. Mention spéciale pour Jeffrey Combs, toujours aussi malsain mais tellement drôle.

 

 

Casper (1995)

Dossier-halloween-fantomes-casper

Réalisateur : Brad Siberling

Héritière d’une ancienne maison hantée dissimulant un mystérieux trésor, Carrigan Crittenden engage un détéctive expert en paranormal afin d’exorciser sa maison. Celui ci emmenage avec sa fille Kat qui ne va pas tarder à se lier d’amitié avec l’un de ses curieux habitants : Casper. Gentil fantôme, il va aider sa nouvelle amie à se débarasser de ses méchants oncles.

 

Film intentionnellement adressé à nos chères têtes blondes, Casper a au moins le mérite de rester fidèle au personnage initial puisqu’il est ici présenté comme un fantôme refusant de suivre le chemin de ses oncles et de s’affirmer sans faire peur aux mortels. Ce traitement simpliste de prime abord laisse quand même la place à certaines scènes qu’on pourrait juger effrayantes de nos jours mais qui ne choquaient pas dans les années 90.

 

 

The Conjuring (2013)

The Conjuring : les dossiers Warren de James Wan

Réalisateur : James Wan

Inspiré d’une histoire vraie, The Conjuring reprend le cas le plus dangereux face auquel le couple Warren, tous deux détéctives en paranormal, ont été confrontés : l’exorcisme d’une maison du Rhode Island dans laquelle une sorcière avait pratiqué des rites sataniques il y a plus d’un siècle.

Un film dont le postulat de départ est de vous glacer le sang et qui le remplit haut la main. La relation entre les membres du couple Warren, leur complicité, leur abnégation et leur confiance mutuelle en font des personnages attachants malgré l’ambiance morbide et oppressante. Car s’il y a bien sur quelque chose que The Conjuring parie, c’est sur l’atmosphère qui est bien travaillée, même si elle laisse trop de place aux jump scares. (la critique complète ici)

 

 

 

Beetlejuice (1988)

Dossier-halloween-fantomes-beetlejuice

Réalisateur : Tim Burton

Adam et Barbara Maitland vivent heureux dans leur nouvelle maison. Mais suite à un accident de voiture auquel ils n’ont pas survécu, ils se retrouvent obligés à hanter leur ancienne demeure. Et les nouveaux arrivants ne sont pas du gout des Maitland. Sauf peut être leur fille Lydia qui arrive à les voir. Tous les trois ils essayent d’effrayer les parents de la petite gothique mais rien n’y fait. A moins qu’un expert en la matière n’y arrive. Un certain Beetlejuice…

 

Comment parler d’Halloween sans citer Tim Burton ? Tourné avec son acteur fétiche des années 80 Michael Keaton, Beetlejuice est sans conteste l’une de ses oeuvres les plus loufoques. L’humour noir, l’ambiance gentiment glauque, les vers des sables… Tant d’éléments “burtonesques” devenus indispensables pour passer de bonnes fêtes d’Halloween.

Mots-clefs, ,

Partager