Spécial 11 Septembre : Les Tours s’effondrent aussi au Cinéma

0

le 11septembre au cinéma

L’effondrement continue

11 sepetembre pompier drapeau dossier brain damagedDéprime, revanche, paranoïa, voilà le cocktail de la représentation cinématographique des attentats du 11 septembre. Hollywood a très vite réagi à la chute des deux tours. Certains films ont peut-être contribué à faire le deuil de la tragédie de Manhattan, qui sait ? Mais il est évident que le cinéma a exploité le filon et s’est octroyé, à certaines occasions, un rôle pervers dans la représentation de l’attaque. Mais à ce rôle pervers, on peut opposer et louer l’incroyable réactivité du cinéma américain face à sa propre histoire, sa capacité à la raconter en temps réel. Après une décennie, Hollywood semble même avoir digéré le 11 septembre. Les réalisateurs osent mettre en scène la destruction de la ville de New York ou d’autres grandes villes. À titre d’exemple, voir Man of Steel, The Dark Knight Rises, The Avengers ou encore le troisième volet de Transformers où Chicago est réduit en cendres…

C’est une bonne nouvelle, mais il ne faut pas négliger, comme le souligne le cinéma indien, les conséquences d’une attitude paranoïaque qui a contribué à alimenter ressentiment et colère à l’égard des États-Unis. Quoiqu’il advienne, le cinéphile n’est pas prêt de ne plus en entendre parler, Martin Sheen prépare sa propre vision de l’évènement, et d’autres projets attendent de voir le jour à Hollywood.

* Yasmina Khadra - « L’équation africaine »

Crédit photos : ©Droits Réservés.

Partager