Spécial 11 Septembre : Les Tours s’effondrent aussi au Cinéma

0

le 11septembre au cinéma

Une ville et des familles en deuil

EF_IP_120x160sansrepere (2)Pour aller plus fort dans la victimisation et le pathos concernant 9/11, le cinéphile a été comblé l’année dernière avec Extrêmement Fort et Incroyablement Près. 

Ici, les attentats ne sont qu’un prétexte pour mettre en valeur la perte du père et la tragédie familiale qui peut en découler. L’évènement en soi, la destruction des tours n’a plus vraiment d’importance dans la trame narrative et n’est effleuré qu’à travers des flashbacks parfois insoutenables, ou des images assez effroyables qui rappellent l’horreur subit par les victimes coincées dans les deux tours en feu. Sans oublier les messages du défunt laissés sur le répondeur à son fils, comme un écho d’outre tombe.

À travers cette ultime aventure d’un petit garçon en deuil, Extrêmement Fort et Incroyablement Près célèbre la population de cette ville qui est aussi meurtrie que ce petit garçon. Meurtrie, mais unie dans un deuil que tout le monde partage, mais que le petit garçon refuse de partager. Un deuil irrationnel dont la clef de guérison n’est que l’acceptation de cette mort, aussi irrationnelle et injuste puisse-t-elle être.

Parfois un peu lisse et assez facile dans le traitement de la thématique centrale, le film n’en reste pas moins poignant, pour un regard plus intimiste et personnel sur les conséquences de cette attaque terroriste.

Bande Annonce

Partager