The Night of : un crime drama au début captivant

0

the-night-of-un-crime-drama-au-debut-captivant-une
4.0

Critique du premier épisode de The Night Of, nouvelle série limitée dramatique de HBO diffusée sur OCS. Un crime drama passionnant qui vous tiendra en haleine pendant l’été.

Dimanche soir, 10 juillet, HBO lançait sa nouvelle série limitée, The Night of, une série de crime en 8 épisodes avec Riz Ahmed et John Turturro. La série est basée sur la série anglaise de 2008, Criminal Justice, ou Ben Whishaw se retrouvait dans la peau de l’accusé. The Night Of prend le parti d’avoir un accusé d’origine pakistanaise ce qui ajoute une dimension raciale au crime. A noter que la série était un projet de James Gandolfini qui lui tenait à coeur. Il aurait dû incarner l’avocat et quelques scènes du pilote avaient été tournées avec lui. Après sa mort en 2013, le projet aura attendu avant de repartir avec Turturro.

the-night-of-un-crime-drama-au-debut-captivant-1Le pilote de The Night Of suit le jeune Naz Khan (Riz Ahmed), un étudiant qui après une soirée passée dehors va voir sa vie changée à jamais. En effet, alors qu’il souhaite se rendre à une fête, Naz emprunte le taxi de son père. Il va rencontrer une inconnue nommée Andrea (Sofia Black D’Elia) qui va l’amener chez elle. Quelques heures après, Naz se réveille dans la cuisine de l’appartement de la jeune femme puis se rend dans sa chambre où il la trouve morte sur le lit, dans un bain de sang. Paniqué, et sans aucun souvenir, Naz tente de prendre la fuite mais il va se faire arrêter. Naz est un gamin. Il est terrifié par ce qui est en train de lui arriver et ne sait pas comment il va s’en sorti. Il fait alors la rencontre de Jack Stone, un avocat qui va se porter volontaire pour plaider sa cause. Un avocat new-yorkais incarné par Turturro.

Système judiciaire décortiqué

Ces derniers temps, ce genre de crime drama est de plus en plus fréquent à la télévision que cela soit basé sur des faits réels ou non. Plusieurs séries avec un mystérieux crime en leur centre voient le jour. On pense notamment à American Crime Story, American Crime ou encore la récente Guilt. Mais The Night Of est clairement plus sombre et aborde des sujets d’actualité importants comme le délit de faciès que peuvent rencontrer les jeunes d’origine pakistanaise, musulmane ou du Moyen-Orient. The Night Of semble bien plus élaborée, réaliste et plus adulte que Guilt. Il y a un véritable décryptage du système judiciaire américain un peu comme dans American Crime mais cette fois-ci, on est vraiment dans l’enquête plus que sur les répercussions sur les gens qui l’entourent.

the-night-of-un-crime-drama-au-debut-captivant-2

Si pour l’instant ce n’est qu’un pilote, cet épisode pause les bases de la série qui plongera dans un système difficile qui va d’abord juger la personne sans connaître réellement les faits et qui va la manipuler. Naz est une cible facile. Malheureusement pour lui, tout pointe dans sa direction et les preuves l’accablent. Mais en tant que téléspectateur, pour le moment, on a tendance à être de son côté et la piste du piège est probable. On ne sait pas s’il est coupable ou non et les 7 prochains épisodes devraient donner la réponse. La série laisse suffisamment planer le doute et on a hâte de découvrir la vérité. Un autre coupable est possible. Quand Andrea est rentrée chez elle avec Naz, ils ont croisé deux autres hommes. L’un d’entre eux a été amené au poste en tant que témoin, et l’autre n’a pas été revu. De plus, le témoin prétend qu’il était seul quand il a vu Naz avec Andrea. Couvre-t-il son ami ? C’est une piste probable qu’il faudra garder dans un coin de la tête.

Drama lent mais intrigant

the-night-of-un-crime-drama-au-debut-captivant-3Pour l’instant, The Night Of est une série assez passionnante. Même si le pilote est relativement lent il met bien en place les événements. On rentre dans cette ambiance sans concession, au réalisme brut et la narration est solide. La série s’inspire de documentaires comme Making a Murderer de Netflix ou The Staircase qui chronique le procès d’un homme dont la femme a été retrouvée morte au bas des escaliers de leur maison.

Avec une base aussi vraie, le pilote de The Njght Of arrive à saisir l’attention du téléspectateur. Ce qu’on espère, c’est que la série trouve son rythme et ne traîne pas trop en longueur. Les acteurs sont crédibles donnant des performances justes n’en faisant jamais trop mais suffisamment pour qu’on soit happé par l’histoire et qu’on s’inquiète de l’avenir de ce jeune homme qui en apparence n’a rien d’un assassin. Le suspens tiendra en haleine et The Night Of pourrait bien être l’obsession de l’été.

La série est diffusée tous les lundis soirs à 20h40 sur OCS City

Crédits images ©HBO

Partager