Geekopolis 2014 : Work in progress

6

3.5

Les 17 et 18 mai derniers s’est déroulé Geekopolis, le festival dont vous êtes le héros, à Porte de Versailles. Retour sur l’événement geek de ce début d’année.

L’année dernière a eu lieu la première manifestation organisée par des geeks pour des geeks : Geekopolis. Un festival sur deux jours entiers avec de nombreux ateliers, spectacles, concerts… La spécificité de Geekopolis résidait dans sa volonté de réunir 5 univers au même endroit : steampunk, Japon, Hi-tech, Heroic-Fantasy et Comics. Alors que la deuxième édition s’est terminée, il est temps de faire le bilan sur deux jours de voyage en terres imaginaires.

IMG_1095Select a universe

Sur le papier, l’idée des 5 univers est alléchante. Retrouver toutes ces cultures et ces folklores réunis en différents quartiers entre lesquels il est possible de naviguer librement au grès de votre envie, ça fait envie. Malheureusement, l’organisation d’un événement comme celui étant ce qu’elle est, il est assez difficile de s’y retrouver à travers les allées. La carte distribuée à l’entrée n’indiquant que l’intérieur des quartiers et non pas leur situation les uns par rapport aux autres, il n’est pas rare de revenir dans le même quartier sans le vouloir. Les rares panneaux indicatifs montrent vaguement la route mais une pancarte au dessus de chaque quartier ne serait-ce que pour avoir une idée de sa situation aurait été la bienvenue.

Autre léger reproche sur la découpe des univers : le manque de décors. Il n’est pas rare de retourner à l’entrée d’un quartier pour vérifier dans lequel on est tant visuellement ils se ressemblent. Seul bon élève à ce niveau, le Nautilus qui avec ses scènes steampunk est un véritable enchantement. Bref, quelque signes distinctifs à l’extérieur des quartiers pour les reconnaitre au premier coup d’oeil auraient été appréciables.

IMG_1093Imaginarium

Au niveau des animations, le choix était relativement large. Entre les joutes avec armes gonflables en Avalon ou l’initiation au sabre laser au Nautilus (?), il était possible de participer à de nombreux ateliers originaux. Sans oublier le large choix de conférences recouvrant l’intégralité des deux jours. Entre réflexions autour d’univers ou historiques de séries, les fans de tout âge et de toute origine avaient de quoi s’occuper l’esprit.

Apprentissage au tannage du cuir, élaboration d’armures, maquillage… Geekopolis était réellement le temple du cosplay et du jeu de rôle. D’ailleurs les nombreux cosplay circulant dans le festival étaient pour la plupart époustouflant. L’événement a su trouver son public et sa clientèle. La population présente jouait le jeu à la perfection et l’ambiance générale était bonne enfant, du moins dans le public.

IMG_1089Le côté obscur de l’imaginaire

Du fait de son jeune âge et de son manque de notoriété pour l’instant, Geekopolis accueillait beaucoup, beaucoup, beaucoup de stands de ventes. Dans un salon, la présence de vendeurs est normale. Il faut bien trouver des partenaires financiers, le Cerveau le comprend. Mais des quartiers comme Avalon, Little Tokyo ou Metropolis étaient malheureusement gangrénés par les stands de vente d’accessoires, de t-shirts et autres produits dérivés… Peut-être qu’une meilleure répartition de ces échoppes ou l’élaboration d’un quartier spécial pour la vente aurait été plus agréable, laissant ainsi la place au maître mot de la manifestation : la célébration de l’imaginaire. Et pas forcément en le confrontant à la réalité marchande.

Petit festival deviendra grand

En revanche, le gros point positif de Geekopolis, c’est sa population. Une foule de passionnés venus découvrir et partager dans une ambiance bon enfant. De plus, du fait du jeune âge de l’événement, les couloirs n’étaient pas noir de monde et se déplacer était plutôt aisé, ce qui est assez rare pour être noté dans ce genre de manifestation. Sauf bien entendu aux espaces dédicaces où les queues pouvaient dépasser l’heure d’attente. Mais bon, on est fan ou on ne l’est pas.

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Exo-squelette équipé d'une caméra sur la tête et reproduisant les mouvements d'un robot.

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Wolverine cherchant un sabre

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Melissandre mettant le feu à l'événement

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Greedo, accoudé au bar

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Amy Pond esseulée devant le TARDIS

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Une bien convaincante Merida

Geekopolis 2014 : Les Cosplay

Magnifique armée Nazis/Steampunk

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Bilan plutôt positif dans l’ensemble pour l’édition 2014 de Geekopolis où l’on sent réellement l’envie des organisateurs de mettre le visiteur au centre du festival, plutot que son portefeuille comme c’est trop souvent le cas malheureusement. Cela ne l’empeche pas pour autant d’avoir encore quelque erreurs d’organisation qui devraient être rêglées pour la prochaine itération, si prochaine il y a. Et vu le potentiel, ça serait dommage que ça ne soit pas le cas.

Crédits : ©DR

Mots-clefs

Partager

  • Salut le cerveau!

    J’étais également présent ce weekend au salon que j’ai bien apprécié. Je n’ai pas fait la première édition, je n’ai donc pas de référence. Le coté commercial est quand même moins marqué que dans les gros salons du même genre. Perso, cela ne m’a pas gêné vu que j’ai principalement fait les projections & conférences qui étaient pour la plupart très intéressantes! J’espère vivement une saison 3!

  • fransozish

    Bonjour à tous,

    j’ai eu l’occasion de participer au deux Geekopolis, dans cette seconde édition, j’ai retrouvé l’esprit qui animais la première édition : Des passionnés partageant leurs arts avec beaucoup de respect. Par contre je n’ai pas trouvé le coté commercial que vous évoqué, certes les exposants vendaient leurs créations mais ils nous faisaient participé. L’intérêt d’un salon comme celui-ci est surtout de pouvoir découvrir de nouvelles choses et de rencontrer des gens. N’oublions pas qu’il y a 20% de stand pour acheter à Geekopolis contrairement au 80% sur la Japan expo.
    pour conclure je dirais qu’il s’agit d’un salon fait par des geeks pour des geeks.

  • Hélène

    Coucou le cerveau,

    D’accord avec la plupart de l’article sauf pour le côté commercial. Au contraire moi j’ai trouvé qu’il y avait vraiment beaucoup moins le côté « on vous pompe du fric » comme d’autres salons. Là il y avait énormément de participation et de spectacles. J’ai vu un combat de vrais chevaliers en armure assez époustouflant, des conférences vraiment intéressantes, des quizz où on gagnait plein de cadeaux (j’ai réussi à choper un t-shirt :) ) et pratiquement chaque stand avait une activité. J’ai été très impressionné par la qualité des costumes des gens qui déambulaient dans le festival et un point à signaler aussi, les dédicaces étaient gratuites (de + en + rare dans les conventions comme celle-là). D’ailleurs toutes les activités étaient gratuites donc pour 20 € c’est vraiment pas cher ! Très satisfaite de ce festival, vivement l’année prochaine ! :)

  • Jeff

    Bonjour le cerveau,
    Même avis que toi avec en plus un regret pour les ateliers Smaug et Kraken. Le bruit ambiant était tel qu’on entendait pas l’intervenant à 2m de lui.

  • Stahl

    Je ne comprends pas pourquoi les gens, dès qu’ils voient des tenues allemandes….sont coincées sur le mot NAZI ….franchement…où qu’ils ont vu des symboles nazis sur les tenues? J’oubliais qu’en Allemagne il n’y avait que des nazis…bref…puis ce n’était pas du Steampunk mais du Dieselpunk…il va falloir tout leur apprendre.

  • Pingback: And Go - Paris la semaine, ailleurs le Week-end.()