Sons of Anarchy attaqué par le Parents Television Council

1

sons-interview-kurt-sutter

L’organisation Parents Television Concil se plaint de l’épisode inaugural de la saison 6 de Sons of Anarchy. Kurt Sutter leur répond.

Ils ont encore frappé. Le groupe Parents Television Concil communément appelé PTC se plaint de l’épisode choc de la série Sons of Anarchy.  Cette organisation est connue pour tenter d’interdire certains programmes à cause de leur contenu qu’ils jugent inapproprié. Souvenez-vous, lundi, Brain Damaged vous parlait de la fin de l’épisode de Sons Of Anarchy ou un enfant faisait feu dans une école. D’autres scènes graphiques dérangeantes, violentes ou sexuelles faisaient aussi parties de l’épisode. Cela en a choqué beaucoup et en particulier le PTC qui se plaint régulièrement des programmes télé qu’il trouve outrageant ou déplacé.

sons-of-anarchy-logoLe PTC demande au Congrès américain de faire en sorte que les consommateurs puissent avoir le choix avec un système de chaînes à la carte et ne pas à avoir à contribuer financièrement pour un contenu qu’ils ne cautionnent pas. Le président du PTC déclarent : “Pensez aux parents qui ont personnellement été affecté par de vraies fusillades dans une école, même eux sont obligé de contribuer à FX sur le facture de câble. Ceci est un outrage et le temps est venu pour les consommateurs d’avoir un vrai choix.”

Kurt Sutter, le créateur de la série répond à ses détracteurs du PTC : “J’imagine que ces gens ne sont pas mauvais mais il ne sont pas très intelligents ou intuitifs. Le fait que ces gens veuillent contrôler ce que mes enfants regardent est terrifiant.” Il qualifie leur vue de « simpliste et dangereuse » et ajoute qu’ils sont “peut-être influencé par certains groupe religieux et des gens avec d’autres idées derrière la tête. Quand ce genre de truc dépasse la ligne de la censure, c’est effrayant non seulement sur le plan créatif mais aussi sur le plan personnel.”

Le créateur présente ses excuses auprès des téléspectateurs qui ont été contrarié parce qu’ils ont été personnellement impliqué dans une de ces fusillades. Il souligne que ces gens représentent un pourcentage très petit de la population et ajoute : “ Je raconte des histoires. J’ai un don que je peux partager avec vous et peut-être vous divertir et vous entrainer sur ma route…donc quand quelqu’un essaye de me l’enlever, je me mets sur la défensive.”

Il se justifie en disant que l’épisode était nécessaire car le héros est père de jeunes garçons qu’il essaie de protéger de sa vie de hors la loi et il deale des armes. Il espère que l’épisode aura réveillé des consciences et poussé les gens à avoir une conversation à ce sujet. Sutter conclue en disant : “Donc encore un grand merci à ceux qui ont regardé et jusqu’à ce que quelqu’un casse ma porte, me plaque au sol et mette des menottes à mes p**** de poignets, je continuerai à faire ce que je fais. Donc qu’ils aillent se faire f***. Et merci.”

Voilà qui est dit. Sutter ne se laisse pas faire et ne recule pas devant les exigences de cette organisation. De plus l’épisode à battu un record d’audiences ce qui prouve qu’il a un public qui apprécie son travail.

Source : Deadline / images ©DR

 

Partager

  • http://carisdiary.wordpress.com/ Minoo Dlt

    T’as raison ma Brenda, faut pas s’ laisser aller !
    Plus sérieusement,y’a un truc super pratique, on appelle ça une télécommande. Elle permet à tout un chacun de zapper un programme lorsque celui-ci ne nous conviens pas. Sans ça, beaucoup d’entre nous n’aurais pas survécus à plus de dix ans de télé-réalité.