Devil May Cry – Les Chroniques de Vergil : La vie avant Danté

0

DMC-Vergil---Slide-
5.0

Parut aux éditions Glénat, Devil May Cry : Les Chroniques de Vergil nous raconte l’aventure de l’autre fils de Sparda et sert de préquelle au jeu Devil May Cry.

Synopsis

Les Chroniques de Vergil se déroulent quelques mois avant le jeu vidéo : Vergil recrute la médium Kat pour retrouver son frère Dante, le célèbre chasseur de démons, détenu dans la terrible prison Hellfire. Histoire complète en un tome, ce préquel apporte de nombreuses informations sur des personnages emblématiques du jeu. Pour réussir ce spin-off de l’univers Devil May Cry au format BD, Glénat a fait appel à une équipe de choc, alliant le respect de l’univers vidéoludique et du meilleur de la BD moderne.

Une histoire travaillée

Le scénario de DmC : Les Chroniques de Vergil est riche et bien construit. Sans dévoiler les éléments qui seront importants dans l’histoire et qui se développeront dans le jeu, la préquelle en bande dessinée pose les bases de l’univers de DmC. Le complot, le monde des humains et celui des démons y sont bien explorés et expliqués.

C’est un tour de force pour le scénariste Guillaume Dorizon alias Izu, qui arrive à expliquer les règles de l’univers de DmC et à présenter les personnages en un seul tome, tout en concluant l’histoire de manière satisfaite et en gardant un rythme accrocheur.

Dessins de Grande Échelle. 

Accompagné par les illustrations de Patrick Pion, DmC prend encore une nouvelle dimension. Les planches sont riches en détails et en couleurs. Les démons, gigantesques et monstrueux sortent de la page sous les coups de crayon de l’illustrateur. L’univers également, comme la Lost City du limbo. On peut imaginer le défi de donner une dimension et une profondeur qui pourrait rivaliser avec un jeu interactif en 3D.

Devil May Cry :  Les Chroniques de Vergil offre une  bonne histoire et un bel album à tous les fans de Danté. Dommage que ces chroniques ne comptent qu’un seul tome.
Crédits Image : ©Glénat

Partager