Bandes Originales : la sélection du mois

1

bande originales du mois-2

Chaque mois, l’équipe de Brain Damaged s’attarde sur une sélection des bandes originales du mois précédent qui valent l’écoute.

En ce début mois de décembre, la rédaction s’est penchée sur quelques bandes qui marquent le retour d’Howard Shore dans un registre complètement différent, Klaus Badelt à nouveau pour le cinéma français et des petits pingouins qui dansent sur les mélodies de John Powell.

Hugo Cabret – Accordéons et violons

On ne présente plus le maître Howard Shore, le génie de la musique onirique, à qui l’ont doit les trois bandes originales désormais célèbres du Seigneur des Anneaux.

Pour Hugo Cabret, Howard s’essaie à un nouveau genre musical : l’enfance. Un exercice peu compliqué pour le compositeur à l’écoute de la bande originale qui arrive à complètement immerger les auditeurs dans le monde de l’enfance. On regrette la petite pointe de bal musette un peu cliché français, mais qui se marie bien avec le ton et l’environnement du film qui se veut comme un véritable voyage dans le temps. Un voyage au coeur du vieux Paris, porté par les accordéons de Monsieur Shore. Qu’on se rassure, on retrouve les textures de cordes ainsi que l’architecture habituelle du compositeur dans beaucoup de morceaux. Des tons reconnaissables propres à Shore mais bien loin du monde de Tolkien.

Hugo Soundtrack –  » The Invention of Dreams »

Partager