Scandal saison 7 : Une conclusion un peu frustrante qui fait une victime (critique)

3

3.0

Retour sur le final de Scandal qui tire sa révérence après 7 saisons. Critique spoilers.

Après 7 saisons de (pas toujours très) bons et loyaux services, OPA a fermé ses portes sur ABC. La série Scandal s’est terminée sur un épisode qui met un point final à l’histoire avec l’exposition au grand public du B613, cette organisation secrète créée par Rowan qui contrôle la Maison Blanche depuis 30 ans. Cependant les choses restent dans ce finalun peu frustrantes et précipitées.

Dans ce dernier épisode, toute l’équipe de Gladiateurs est appelée à témoigner mais cela ne rentre pas dans les plans de Cyrus et Jake. En témoignant, ils risquent tous la prison mais ils savent que c’est la meilleure chose à faire pour en finir une bonne fois. Bien évidemment, tout n’est pas parfait puisque la série ne pouvait pas se terminer sans un mort. David Rosen, la seule personne avec un semblant de morale dans toute cette histoire est mort, tué par Cyrus parce qu’il le gênait sur le chemin du bureau ovale.

Histoire bouclée avec des frustrations

La série fait plus ou moins le boulot nécessaire pour mettre un point final à l’histoire principale mais il reste tout de même une certaine frustration. Il y a certes la satisfaction que le B613 soit enfin exposé mais beaucoup de choses restent sans véritable conclusion, ou du moins sans grande substance. Pour une série qui a basé sa réputation sur des twists inattendus, rien n’était complètement choquant, à part peut-être la décision de Rowan de témoigner, et encore. La mort de Rosen, elle, était à prévoir.

On regrette que Rowan/Eli ne soit pas puni et que Cyrus s’en sorte un peu trop facilement. On comprend que sa punition est qu’il n’aura jamais le bureau oval et qu’il devra vivre avec les choses horribles qu’il a fait, mais c’est le lot de tous. Cyrus aurait dû être sanctionné plus sévèrement. Ce n’est pas vraiment réaliste qu’il s’en sorte comme ça, juste en signant une lettre de démission. Jake est en prison mais ce sera probablement une balade pour lui.

Quid des Gladiateurs ?

On regrette aussi le fait que Huck n’ait eu aucune histoire intéressante depuis la saison dernière. Il est devenu presque l’ombre de lui-même ce qui est dommage. Il devient la troisième roue du couple Quinn/Charlie, qui eux, ont leur happy-end avec leur bébé. Même Marcus qui est arrivé sur le tard a eu une fin plus satisfaisante que Huck, il est avec Mellie. Et cette pauvre Abby est seule puisqu’elle a perdu David.

Quant à Olivia, elle est libre et il semble que son avenir soit à la Maison Blanche. La fin de la série est ouverte à interprétation puisqu’il semble qu’on soit dans un futur plus ou moins lointain avec le portrait d’Olivia Pope dans la fameuse National Portrait Gallery. Cela veut dire qu’elle finit par se faire un chemin légitime vers la Maison Blanche, soit en tant que Première Dame, soit en tant que Présidente des Etats-Unis. Le Cerveau aime à penser qu’elle est présidente.

Olivia Pope : Gladiatrice mais humaine

Olivia est une femme forte, une Gladiatrice mais c’est aussi une anti-héroïne. Elle n’a pas fait que le bien, elle s’est transformée en femme froide, manipulatrice et même tueuse. Mais c’est aussi un modèle de réussite, une femme ambitieuse qui va droit au but et fait ce qu’il faut faire. Le Cerveau ne dit pas qu’elle est sans défaut, bien au contraire, mais ce personnage est un être à plusieurs dimensions, ce n’est pas une personne lisse sans saveur. Olivia Pope est un être humain qui fait des erreurs, qui apprend et qui a droit à une certaine rédemption à la fin.

 

La série est aussi un témoignage sur la solidarité féminine et l’amitié entre femmes. La relation entre Mellie et Olivia était parmi les choses les plus fascinantes de la série. Il n’y a pas beaucoup de femmes dans leur position qui seraient restées soudées comme ces deux là l’ont fait. On rappelle tout de même qu’Olivia couchait avec Fitz alors qu’il était marié à Mellie. Bien évidemment il y a eu de la rivalité entre elles mais en fin de compte, Fitz n’est pas le plus important et la série a évité les lieux communs avec cette histoire. La relation de ces deux femmes est la preuve qu’un homme n’est pas le plus important. Le travail des deux femmes a payé à la fin.

Une série qui a tracé le chemin pour les autres

Avant Kerry Washington, il n’y avait pas eu de femmes noires à la télévision américaine dans un vrai premier rôle de série dramatique depuis 40 ans sur un network. Son rôle était ainsi très important socialement, elle a brisé des barrières et cassé des stéréotypes. La série est ainsi un symbole et les choses ont changé depuis. Les femmes de couleurs ne sont plus juste “la meilleure amie” ou “la sidekick rigolote”, elles sont au coeur de leurs histoires, elles sont de plus en plus considérées et on ne peut pas nier le fait que Scandal soit à l’origine de cette ouverture.

Ce n’est pas la révolution mais plusieurs ont suivi derrière avec des séries sur des grandes chaînes américaines portées par des leads féminins non blancs. On pense ainsi à How To Get Away With Murder, Quantico, Empire, Pitch (même si la série a été annulée après une saison), Black-ish, Star Trek Discovery, 9-1-1 et bien d’autres sur le câble et en streaming comme Insecure, Dear White People, Seven Seconds, She’s Gotta Have It, Being Mary Jane et la liste continue…

Avec Scandal, Shonda Rhimes a réussi son pari. Il est certain qu’à un moment donné, la série s’est un peu égarée avec des histoires capilotractées et qu’elle a parfois fait du tort à certains de ses personnages. Cependant, elle a su s’arrêter quand il fallait. Scandal ne pouvait pas continuer 15 saisons comme Grey’s Anatomy, sa durée de vie était limitée et il fut sage d’y mettre un terme après 7 saisons. Le cast était fantastique en donnant vie à tous ces personnages torturés et Kerry Washington était un excellent lead pendant 7 ans.

Scandal est diffusée en France sur Canal+Séries.

Crédit ©ABC

Partager

  • Huguette Goudou

    Je ne pense pas qu’Olivia pourrait être intéressée encore par la maison blanche ou être first lady ce qu’ elle aurait pu être avec Fitz et qu’ elle a refusé.
    Je pense à ce que Marcus a proposé à Fitz au Vermont: honorer Olivia dans sa fondation par rapport au travail accompli sous sa présidence. Fitz avait refusé .
    Mais Marcus pourrait influencer Mellie afin qu’ elle change les choses et permettre qu’un tableau figure à cet endroit pour rendre hommage à celle qui a fait deux présidents Grant mais qui surtout a travaillé à faire entrer une femme à la maison blanche pour la première fois: Olivia entre ainsi dans la légende et devient un exemple pour touts les petites filles noires

    • sebast

      Je penses comme toi et j’ajouterais que les 2 filles noires que l’ont voit marcher vers le tableau d’Olivia à la fin de la série sont les enfants (projection vers le futur) de Fitz et Olivia …

      • Huguette Goudou

        Je ne pense pas. Les deux petites filles noires sont peut-être venues admirer celle qui représente le modèle de pouvoir pour les petites blacks . Shonda est avant tout une feministe noire
        Mais depuis les épisodes 15 ,16 et 17 de la saison 7 Shonda nous montrait la fin du triangle Olivia Jake et Fitz.
        Olivia avec sa rédemption se rapproche de Fitz et Jake reprend le symbole de ce qui le lie à Olivia et à Rowan : le b 613 et ça grâce à Mellie.
        On souhaitait , tous les pro- OLITZ en tout cas , que Shonda nous montre une vraie image d’ Olivia et Fitz ensemble dans le Vermont.
        Ça, on doit l’imaginer mais Shonda nous dévoile subtilement dans l’ episode 17 par Fitz avec Olivia qui se blottit dans ses bras qu’ils finissent ensemble et qu’ils travailleront pour le bien du pays.
        Leur « Hi » n’est que le point de départ de ce nouveau couple qui se retrouve enfin dans la lumière loin de la WH sans le B613.
        Jake finissant en prison nous montre qu’ il y a toujours quelqu’un qui paie pour les autres mais il tue avec une telle facilité et contrairement à Huck et Charlie il a trop longtemps été « la pute » des autres , en plus il faut qu’,
        il paie pour le meurtre de Vanessa qui ne faisait que lui dire la vérité