Star Trek Discovery saison 1 : Un final bien ficelé (critique)

0

3.5

Le final de la saison 1 de Star Trek Discovery se termine sur une surprise qui ouvre des possibilités pour la saison 2. Critique.

La première saison de Star Trek Discovery est arrivée à sa fin avec l’épisode 15. A la fin de l’épisode précédent, l’Admiral Cornwell a installé le Captain Georgiou de l’autre univers à la tête du Discovery. Bien évidemment, elle est très différente de la Georgiou de l’univers premier et ses méthodes sont radicales. Sa mission est d’aller sur Qo’noS et de tout faire exploser. Les gens de Starfleet sont désespérés, ils décident donc d’adopter les méthodes de la méchante Georgiou pour gagner la bataille.

Beaucoup de choses se passent dans ce final puisque sur Qo’noS Georgiou s’envoie en l’air avec deux prostitués (des deux sexes), cette pauvre Tilly se retrouve droguée et Burnham se retrouve à jouer avec des Klingons se qui fait remonter des mauvais souvenirs à la surface : le traumatisme de la mort de ses parents qu’elle a tenté d’enterrer au plus profond d’elle-même.

La paix des femmes

Mais il y a aussi un petit sentiment de déception parce que la série ne s’engage pas complètement dans le conflit et réussi à l’éviter. Tout le monde reste en vie puisque Georgiou ne détone pas la bombe. Une bombe qui devient un “objet de paix” puisque L’Rell possède le détonateur et devient la nouvelle chef de l’Empire Klingon. Les femmes ont clairement pris le pouvoir dans la série, ce sont elles qui ont réglé les problèmes et ramené la paix. Les femmes ont en effet était le catalyseur de beaucoup de choses dans la série, que ce soit du côté des humains, que de celui des Klingons. On aurait aimé un final avec plus d’action, mais il est intéressant de voir le parcours des personnages et leur évolution.

Dans ce final, on notera qu’il y a une certaine rédemption pour Tyler auprès de Burnham. Une rédemption un peu trop facile au goût du Cerveau parce qu’il méritait un traitement plus dur. Certes son côté Klingon est neutralisé mais cela n’efface pas ce qu’il a fait. Il a tué le Dr Culber et il a étranglé Burnham. S’il est impossible pour Burnham de rétablir la relation très personnelle qu’elle avait avec lui, elle lui pardonne trop facilement. Mais on comprend pourquoi puisqu’elle prend conseil auprès de sa mère adoptive qui lui a toujours dit de ne jamais oublier son humanité et en pardonnant Tyler et en le laissant partir, c’est exactement ce qu’elle fait.

La suite mise en place

La saison se termine ainsi de manière nette pour mieux revenir en saison 2. Star Trek Discovery est ainsi un “reboot” intéressant qui montre à quel point le monde peut être sombre et mauvais. Dans l’ensemble, la série était assez agréable à suivre même si elle fut en dents de scie. Si sur certains points, elle va à la facilité et n’explique pas toujours ce qui se passe, la série est assez intéressante sur le plan humain. Le monde inversé a montré des facettes différentes de personnages que nous aimons et nous les a montré sous un jour vraiment opposé. La série a ainsi joué sur les peurs des gens et comment l’humanité peut rapidement changer.

En réalité, nous sommes notre propre ennemi et c’est ce qu’a voulu prouver Star Trek Discovery. Certes les Klingons sont une menace, mais en réalité, tout ce qu’ils souhaitent, c’est préserver leur race. Ceci n’est pas propre aux Klingons puisque dans l’univers parallèle, ce sont les humains / Terriens qui règnent par la terreur, la Fédération n’est pas en paix elle dirige par la peur.

Les scénaristes ont pris la décision de tout bien ficelé dans le final, peut-être un peu trop bien. Mais c‘est surtout pour ouvrir le monde de Discovery sur Enterprise puisque dans les derniers moments de l’épisode, l’USS Discovery tombe sur le vaisseau du Capitaine Christopher Pike. Il est évident que la saison 2 reprendra sur des bases fraîches, avec de nouvelles histoires et L’Enterprise en fera partie. Certains diront que c’est un peu trop tôt mais il a été établi que Star Trek Discovery se déroule au moment où Pike est capitaine de l’Enterprise, ce n’est donc pas si surprenant que ça.

L’intégralité de la saison 1 de Star Trek Discovery est disponible sur Netflix.

Crédit ©CBS

Partager