Kidding : Jim Carrey et Michel Gondry pour une comédie triste et émouvante

0

4.0

Jim Carrey revient à l’écran et en série avec Michel Gondry à la caméra dans Kidding, une comédie dramatique mélancolique à hauteur des attentes du Cerveau. La critique.

La frontière entre le petit est le grand écran a bel et bien disparue. S’il y a quelques années il était mal vu de quitter le cinéma pour une série ;  réalisateurs, acteurs et producteurs voient dans la série de nouvelles opportunités de carrière.

Voici que Jim Carrey fait son grand retour à l’écran – et petit – sous l’œil de Michel Gondry derrière la caméra (pour la seconde fois de sa carrière, le réalisateur s’était essayé à la TV avec un épisode de Flight of the Conchords). Un retour en série pour la chaîne américaine Showtime dans Kidding, une comédie dramatique ou « dramédie » de 30 min diffusée ce 10 septembre outre-Atlantique. Quid du retour du clown officiel des années 90 ? La réponse en critique.

Jim is Back

C’est la figure emblématique de la comédie américaine des années 90 : Jim Carrey. Entre les cultes de l’enfance de toute une génération d’Ace Ventura, à Dumb & Dumber ou The Mask, Jim Carrey aura été l’acteur de comédie du grand écran des nineties, avant de prouver son talent dramatique, que ce soit avec The Truman Show ou Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

Voici que Jim Carrey revient à la télévision avec Kidding. Si tout le monde connait la carrière de Jim Carrey au cinéma, peu savent que l’acteur a entamé sa carrière à la télévision dans In Living Color des frères Wayans. Ce dernier n’a jamais hésité à faire des apparitions sur le petit écran, que ce soit dans The Office ou 30 Rock, bien avant l’âge d’or des séries.

Emotions exacerbées

Le voici star d’une série télévisée donc en 2018. Une série dramatique, autour d’un personnage en deuil. Créée par Dave Holstein (Weeds) et réalisée par Michel Gondry qui retrouve Carrey 14 ans après Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Kidding est une série typique du réalisateur, aux émotions exacerbées et un Jim Carrey plus émouvant que jamais.

Kidding raconte donc l’histoire de Jeff Pickles, la star d’une émission pour enfants qui a bercé plus d’une génération américaine avec ses comptines et autres histoires. Jeff est un homme qui doit faire face à une tragédie grave : la mort de l’un de ses fils, des jumeaux, dans un accident de voiture.

Tragédie américaine

Une tragédie qui donne envie à l’homme de raconter et préparer ceux qui le regardent à la mort. Sauf que son père, et manager ne le voit pas de cette manière, ne voulant ni ternir ni changer la machine « Pickles » que l’Amérique adore.

Kidding propose donc avec son pilote une série autour d’un drame familial d’une tristesse inégalée cette saison. L’histoire d’un clown triste, qui dans la bienveillance de son travail va quand même chercher à donner du sens à sa vie malgré le malheur qui l’habite.

Catharsis

Une tristesse qui va créer un lien cathartique entre le spectateur et son écran d’emblée, notamment grâce au pouvoir du jeu de Jim Carrey, plus touchant que jamais. Certes la série pour le moment ne propose pas un thème inédit ou peu vu à la télévision, mais s’attaque à un sujet avec une émotion dramatique et comique comme rarement à l’écran.

La série est proposée dans une qualité indéniable même si classique du câble, qui donne assurément envie d’adhérer et suivre le deuil de Jeff, ainsi que ceux qui l’entourent, comme sa femme et son autre fils. On espère voir dans cette comédie dramatique le lyrisme légendaire de Gondry dans un thème dur, mais qui peut être tout aussi poétique, entre mélancolie et célébration de la vie. Pour le savoir, il faudra attendre la suite.

Kidding est à découvrir dès le 11 septembre sur Canal+ Séries et MyCanal en France.

Crédit photos : ©Showtime.

Partager