The Whispers : Sortez les violons

2

2.5

Critique du pilote de The Whispers qui tire un peu trop sur la corde sensible.

ABC lançait lundi soir une nouvelle série : The Whispers. Un thriller qui met en scène des enfants terrifiants, une enquêtrice maman pleine de compassion et touchante, et une intrigue encore un peu légère et brouillonne dans ce premier épisode. Le premier épisode de The Whispers a surtout le gros défaut de vouloir trop jouer sur la corde sensible. Et à trop vouloir en faire, ça ne fonctionne pas, au contraire, cela agace.

135219_4269_595_Mini Logo TV white - GalleryThe Whispers met en effet en scène des enfants manipulés par une entité extra-terrestre afin qu’ils tuent leur parent. La raison ? Faciliter le plan de domination mondiale pour les E.T. Nous avons dès le premier épisode une double couche de sentimentalisme facile, avec d’abord  la petite fille qui ne comprend pas vraiment qu’elle a tué sa maman, elle qui ne croyait que jouer. La seconde couche vient d’une maman qui elle a survécu au plan machiavélique de son fiston (enfin de Drill, l’entité extra-terrestre qui manipule les enfants) Le fiston, en revanche, en est mort. C’est triste, c’est même déchirant.

Snif Snif

Nouvelle couche d’émotions, et de grosses larmes, avec le personnage principal de la série, l’agent Claire Bennigan (Lily Rabe). Lorsqu’on nous la présente, elle élève seule son fils sourd et muet, après qu’elle ait perdu son mari, quelques mois plus tôt dans un crash d’avion. Il sera révélé à la fin du pilote que l’époux n’est pas tout à fait mort, et il est même suspect dans cette affaire d’enfants manipulés. Car en effet, les adultes ne croient pas du tout en l’histoire d’amis imaginaires et ne soupçonnent même pas que les aliens sont dans le coup. Pour eux, un adulte bien humain et bien réel les manipule. Hypothèse facilitée par le fait qu’un homme étrange aux cheveux gras et long et plein de tatouage observe les enfants impliqués dans les meurtres ou tentatives de meurtres. Et cet adulte serait le mari finalement pas si mort que ça de Claire.

Et voilà la crise de larme en direct à la télé, avec Lily Rabe qui sanglotte comme une pro !

Steven Spielberg, producteur exécutif de The Whispers a toujours, ou presque, privilégié l’émotion et l’empathie dans ses productions et réalisations. Mais le pilote de la série joue bien trop sur la corde sensible pour être honnête. Tant d’ailleurs que la mise en place de l’intrigue principale en devient brouillonne. Mais les intrigues et diverses questions sont lancées, et vont tenter de tenir les téléspectateurs en haleine tout l’été. Que fait réellement le mari de Claire ? Pourquoi semble-t-il avoir perdu la mémoire ? Que veulent réellement Drill et ses amis ? Qu’est-ce qu’il y a exactement au milieu du désert du Sahara ? Tant de questions, et bien d’autres, qui vont trouver leurs réponses au fil de la saison. Du moins, on l’espère.

135408_4763_595_Mini Logo TV white - Gallery

Le pilote ne donne pas vraiment envie de rester pour connaître ces réponses. Mais le jeu de Lily Rabe, simple mais juste, et la mise en scène bien léchée demande à The Whispers de lui laisser sa chance. En espérant que la série essayera un peu moins de tirer les larmes si grossièrement aux téléspectateurs dans les prochains épisodes. Spielberg est à la production exécutive, ça parle de gosses et de surnaturel, on ne peut qu’espérer que ça devienne bien.

Crédits Images : ©ABC

Partager

  • Pandora

    Rien ne dit que ce sont les extra-terrestre, ils sont juste bien suggéré ; )

  • bambi

    je ne comprends pas votre critique cette série est pour l’instant pas mal tout le monde joue bien enfants et adulte ( par contre le heros de la série heroes alors la non je trouve que cet acteur joue mal enfin peut qu’ il c’ est amélioré ) mais par rapport a la série de bas étage de cbs  » under the dome  » avec ses personnages têtes a claque il n ‘ y a pas photos